Waiting
Login processing...

Trial ends in Request Full Access Tell Your Colleague About Jove

7.3: Deuxième principe de la thermodynamique
TABLE DES
MATIÈRES

JoVE Core
Biology

A subscription to JoVE is required to view this content. You will only be able to see the first 20 seconds.

Education
Second Law of Thermodynamics
 
TRANSCRIPTION

7.3: Deuxième principe de la thermodynamique

Le deuxième principe de la thermodynamique stipule que l’entropie, ou la quantité de désordre dans un système, augmente chaque fois que l’énergie est transférée ou transformée. Chaque transfert d'énergie entraîne la perte d'une certaine quantité d'énergie, généralement sous forme de chaleur, qui augmente le désordre dans le milieu environnant. Cela peut également être démontré dans un réseau alimentaire classique. Les herbivores récupèrent l’énergie chimique des plantes et libèrent de la chaleur et du dioxyde de carbone dans l’environnement. Les carnivores récupèrent l’énergie chimique produite par les herbivores, dont seulement une fraction représente l’énergie rayonnante d’origine solaire, et libèrent également de l’énergie thermique avec du dioxyde de carbone dans leur environnement. En conséquence, l’énergie thermique et d’autres sous-produits métaboliques libérés à chaque étape du réseau alimentaire ont augmenté son entropie.

Le deuxième principe de la thermodynamique

Le deuxième principe de la thermodynamique stipule que l’entropie, ou la quantité de désordre dans un système, augmente chaque fois que l’énergie est transférée ou transformée. Dans chaque transfert d’énergie, une certaine quantité d’énergie est perdue sous une forme inutilisable, généralement sous forme de chaleur. Cette énergie thermique peut augmenter temporairement la vitesse des molécules qu’elle rencontre. En tant que tel, plus un système perd de l’énergie vers son environnement, moins il est ordonné et plus il devient aléatoire.

De la même façon que pour le premier principe de la thermodynamique, le deuxième principe de la thermodynamique peut également être démontré dans un réseau alimentaire classique. Lorsque les producteurs primaires, comme les plantes, reçoivent de l’énergie du soleil et fabriquent de la nourriture, une petite quantité est transformée en énergie thermique inutilisable et elle est libérée avec de l’oxygène dans l’environnement.

Lorsque les consommateurs primaires, comme les herbivores, récupèrent l’énergie chimique des plantes, ils libèrent également une petite quantité d’énergie thermique ainsi que du dioxyde de carbone pendant le métabolisme. Les carnivores récupèrent l’énergie chimique produite par les herbivores, dont seulement une fraction représente l’énergie rayonnante d’origine solaire, et libèrent également de l’énergie thermique avec du dioxyde de carbone dans leur environnement. Ainsi, l’énergie thermique libérée et d’autres sous-produits métaboliques ont augmenté l’entropie dans le réseau alimentaire.


Lecture suggérée

Get cutting-edge science videos from JoVE sent straight to your inbox every month.

Waiting X
Simple Hit Counter