Login processing...

Trial ends in Request Full Access Tell Your Colleague About Jove

7.5: Énergie potentielle
TABLE DES
MATIÈRES

JoVE Core
Biology

A subscription to JoVE is required to view this content. You will only be able to see the first 20 seconds.

Education
Énergie potentielle
 
Cette voix off est générée par ordinateur
TRANSCRIPTION
* La traduction du texte est générée par ordinateur

7.5: Énergie potentielle

L’énergie potentielle est une forme stockée d’énergie qui a le potentiel de faire le travail, et donc, d’être converti en énergie cinétique. L’énergie gravitationnelle, par exemple, est l’énergie potentielle trouvée dans la force gravitationnelle. L’énergie chimique est l’énergie potentielle stockée dans les molécules en vertu des liens entre leurs atomes. Les liaisons faibles ont un potentiel élevé d’énergie, tandis que les liaisons fortes ont un faible potentiel énergétique.

Énergie à fort potentiel

L’énergie peut être stockée sous forme de liaisons chimiques. Certaines liaisons sont faibles et ont donc un fort potentiel énergétique. Par exemple, les liaisons hydrogène trouvées entre les molécules d’eau ou celles qui se forment entre les nucléotides de guanine (G) et de cytosine (C) dans une double hélice d’ADN.

Faible potentiel énergétique

Les liens forts, en revanche, ont moins d’énergie potentielle. Par exemple, les molécules de NaCl contiennent des liaisons ioniques formées à partir de l’attraction électrostatique des cations de sodium et des anions de chlorure. Les liaisons covalentes sont un autre exemple qui se forme à partir de l’attraction mutuelle des molécules pour une paire d’électrons partagées. Par exemple, les molécules d’hydrogène se forment par le collage covalent de deux atomes d’hydrogène.

Les sucres comme énergie potentielle

Les aliments ont de l’énergie stockée sous forme de liaisons chimiques entre les atomes. Lorsque les animaux ingent des sucres, les liens faibles entre le carbone et l’oxygène ainsi que ceux entre l’hydrogène et d’autres atomes de carbone sont brisés pour faire du dioxyde de carbone et de l’eau, qui ont des liens chimiques beaucoup plus forts. Ce processus libère de l’énergie sous forme d’ATP, qui est ensuite utilisé pour générer des réactions biochimiques ailleurs dans la cellule.


Lecture suggérée

Get cutting-edge science videos from JoVE sent straight to your inbox every month.

Waiting X
simple hit counter