Login processing...

Trial ends in Request Full Access Tell Your Colleague About Jove

8.4: Étapes de glycolyse libérant de l'énergie
TABLE DES
MATIÈRES

JoVE Core
Biology

A subscription to JoVE is required to view this content. You will only be able to see the first 20 seconds.

Education
Étapes de glycolyse libérant de l'énergie
 
Cette voix off est générée par ordinateur
TRANSCRIPTION
* La traduction du texte est générée par ordinateur

8.4: Étapes de glycolyse libérant de l'énergie

Alors que la première phase de glycolyse consomme de l’énergie pour convertir le glucose en glycéraldéhyde 3-phosphate (G3P), la deuxième phase produit de l’énergie. L’énergie est libérée sur une séquence de réactions qui transforme G3P en pyruvate. La phase de libération d’énergie — les étapes 6 à 10 de la glycolyse — se produit deux fois, une fois pour chacun des deux sucres à 3 carbone produits au cours des étapes 1 à 5.

La première étape de libération d’énergie , considérée comme la 6ème étape de la glycolyse globale, consiste en deux événements simultanés : l’oxydation et la phosphorylation du G3P. Le support d’électrons NAD+ enlève un hydrogène de G3P, oxydant le sucre à 3 carbones et convertissant (réduisant) NAD+ pour former NADH et H+. L’énergie libérée est utilisée pour phosphorylate G3P, la transformant en 1,3-bisphosphoglycérate.

Dans l’étape suivante, le 1,3-bisphosphoglycérate convertit ADP en ATP en faisant don d’un groupe de phosphate, devenant ainsi 3-phosphoglycérate. Le 3-phosphoglycérate est ensuite converti en isomère, 2-phosphoglycérate.

Par la suite, le 2-phosphoglycérate perd une molécule d’eau, devenant la molécule instable 2-phosphoénolpyruvate, ou PEP. PEP perd facilement son groupe de phosphate à ADP, le convertissant en une deuxième molécule ATP et devenant pyruvate dans le processus.

La phase de libération d’énergie libère deux molécules d’ATP et une molécule de NADH par sucre converti. Parce qu’il se produit deux fois — pour chaque sucre à 3 carbone produit dans la phase énergisant de la glycolyse — quatre molécules d’ATP et deux molécules de NADH sont libérées. Ainsi, pour chaque molécule de glucose, la glycolyse donne lieu à une production nette de deux molécules d’ATP (4 produites moins 2 utilisées pendant la phase énergisante) et de deux molécules de NADH.

La glycolyse produit deux molécules de pyruvate à 3 carbone à partir d’une molécule de glucose à 6 carbone. En présence d’oxygène, le pyruvate peut être décomposé en dioxyde de carbone dans le cycle de Krebs, libérant de nombreuses molécules d’ATP. NADH amasses dans la cellule, où il peut être converti en NAD+ et utilisé pour la glycolyse.


Lecture suggérée

Get cutting-edge science videos from JoVE sent straight to your inbox every month.

Waiting X
simple hit counter