Login processing...

Trial ends in Request Full Access Tell Your Colleague About Jove

21.5: Boucles de rétroaction
TABLE DES
MATIÈRES

JoVE Core
Biology

A subscription to JoVE is required to view this content. You will only be able to see the first 20 seconds.

Education
Feedback Loops
 
TRANSCRIPTION

21.5: Feedback Loops

21.5: Boucles de rétroaction

In most cases, excessive hormone production is prevented by negative feedback—a loop that starts with a stimulus inducing the release of a particular substance, like a hormone, to maintain a certain level before triggering a signal that results in a decrease in further release of the hormone.

Blood-sugar Levels

For example, an increase in blood glucose levels releases the hormone insulin from beta cells of the pancreas into the bloodstream, delivering insulin to cells throughout the body. Insulin stimulates cells to take up glucose and use it for energy production. Insulin also converts and stores excess glucose as glycogen in the liver. Collectively, these actions lower blood glucose levels, and in turn, signals the pancreas to stop producing insulin.

When blood glucose levels fall below normal, for example during exercise, alpha cells of the pancreas release the hormone glucagon. Glucagon converts glycogen stored in the liver to glucose, which can then be used by other cells in the body for energy production. Glucagon also stimulates the liver to absorb amino acids from blood and convert them to glucose. An increase in blood glucose levels then signals the pancreas to stop releasing glucagon via negative feedback regulation.

Dans la plupart des cas, la production excessive d’hormones est empêchée par une rétroaction négative, une boucle qui commence par un stimulus induisant la libération d’une substance particulière, comme une hormone, pour maintenir un certain niveau avant de déclencher un signal qui se traduit par une diminution de la libération de l’hormone.

Niveaux de sucre dans le sang

Par exemple, une augmentation des niveaux de glucose dans le sang libère l’insuline d’hormone des cellules bêta du pancréas dans la circulation sanguine, fournissant l’insuline aux cellules dans tout le corps. L’insuline stimule les cellules à prendre le glucose et à l’utiliser pour la production d’énergie. L’insuline convertit également et stocke l’excès de glucose comme glycogène dans le foie. Collectivement, ces actions abaissent les niveaux de glucose dans le sang, et à leur tour, signale le pancréas pour arrêter de produire de l’insuline.

Lorsque les niveaux de glucose sanguin tombent en dessous de la normale, par exemple pendant l’exercice, les cellules alpha du pancréas libèrent l’hormone glucagon. Le glucagon convertit le glycogène stocké dans le foie en glucose, qui peut ensuite être utilisé par d’autres cellules dans le corps pour la production d’énergie. Glucagon stimule également le foie pour absorber les acides aminés du sang et les convertir en glucose. Une augmentation des niveaux de glucose sanguin signale alors le pancréas pour arrêter de libérer le glucagon par la régulation négative de rétroaction.


Lecture suggérée

Get cutting-edge science videos from JoVE sent straight to your inbox every month.

Waiting X
simple hit counter