Login processing...

Trial ends in Request Full Access Tell Your Colleague About Jove

27.12: Bioremédiation
TABLE DES
MATIÈRES

JoVE Core
Biology

A subscription to JoVE is required to view this content. You will only be able to see the first 20 seconds.

Education
Bioremediation
 
TRANSCRIPTION

27.12: Bioremediation

27.12: Bioremédiation

Bioremediation is the use of prokaryotes, fungi, or plants to remove pollutants from the environment. This process has been used to remove harmful toxins in groundwater as a byproduct of agricultural run-off and also to clean up oil spills.

Agricultural Bioremediation

Bioremediation is a useful process in which microbes and bacteria are used to remove toxins and pollutants from the environment. In agricultural practices, the use of fertilizers and pesticides can result in leaching of chemicals into the groundwater, streams and lakes. For example, atrazine—an environmental toxin found in many fertilizers—can be broken down and removed from soils using two common environmental bacterial species, Rhizobium and Tricoderma sp.

Industrial Bioremediation

Oil spills often contribute to the loss of marine biodiversity. However, nutrient addition to aquatic areas affected by an oil spill promote the growth of hydrocarbon-degrading bacteria that will break down petroleum. For example, in one study, scientists tested the ability of a naturally occurring consortium of bacterial symbionts of the coral Mussismilia hartii, to break down oil. Not only can they degrade petroleum hydrocarbons minimizing effects of oil on the health of the coral species, but they can dually promote photosynthetic efficiency of the coral.

La biorestauration est l’utilisation de procaryotes, de champignons ou de plantes pour éliminer les polluants de l’environnement. Ce processus a été utilisé pour éliminer les toxines nocives dans les eaux souterraines comme un sous-produit du ruissellement agricole et aussi pour nettoyer les déversements d’hydrocarbures.

Biorestauration agricole

La biorestauration est un processus utile dans lequel les microbes et les bactéries sont utilisés pour éliminer les toxines et les polluants de l’environnement. Dans les pratiques agricoles, l’utilisation d’engrais et de pesticides peut entraîner la lixiviation des produits chimiques dans les eaux souterraines, les cours d’eau et les lacs. Par exemple, l’atrazine— une toxine environnementale présente dans de nombreux engrais — peut être décomposée et retirée des sols à l’aide de deux espèces bactériennes environnementales communes, rhizobium et tricoderma sp.

Biorestauration industrielle

Les déversements de pétrole contribuent souvent à la perte de la biodiversité marine. Toutefois, l’ajout d’éléments nutritifs aux zones aquatiques touchées par un déversement de pétrole favorise la croissance de bactéries qui dégradent les hydrocarbures et qui décomposeront le pétrole. Par exemple, dans une étude, les scientifiques ont testé la capacité d’un consortium naturel de symbiotes bactériens du corail Mussismilia hartii, à décomposer l’huile. Non seulement peuvent-ils dégrader les hydrocarbures pétroliers en minimisant les effets du pétrole sur la santé des espèces de coraux, mais ils peuvent promouvoir une double efficacité photosynthétique du corail.


Lecture suggérée

Get cutting-edge science videos from JoVE sent straight to your inbox every month.

Waiting X
simple hit counter