Login processing...

Trial ends in Request Full Access Tell Your Colleague About Jove

6.5: Signalisation autocrine
TABLE DES
MATIÈRES

JoVE Core
Biology

A subscription to JoVE is required to view this content. You will only be able to see the first 20 seconds.

Education
Autocrine Signaling
 
TRANSCRIPTION

6.5: Autocrine Signaling

6.5: Signalisation autocrine

Secreted signals can act on a variety of target cells. In some cases, the cell that secretes a signal also detects and responds to the signaling molecule it produces; this is called Autocrine Signaling.

Under normal physiological conditions, autocrine signaling is important for homeostasis. This process is well characterized in the macrophages of the immune system. Macrophages secrete a variety of signals including the cytokine Interleukin-1, IL-1. The secreting macrophages also possess membrane receptors for IL-1 that, when bound, can activate an intracellular signaling cascade. The resulting intracellular signals trigger the secretion of additional cytokines including more IL-1 from the target cell. Though IL-1 secreted by these macrophages can also bind to receptors on other cells and cell types, binding to the signaling cell is important in the regulation of signal production.

Autocrine signaling is also a major mechanism of cancer cell proliferation. Cancerous cells secrete a variety of growth signals to themselves, through autocrine signaling, and to nearby tissues. For example, progesterone appears to act in an autocrine manner in breast cancer, whereby progesterone binds to progesterone receptors on the signaling cell, stimulating the action of growth-promoting genes. Autocrine signaling can also play a role in the development of skin cancer by stimulating the development of new blood vessels that nourish tumor cells.

Les signaux sécrétés peuvent agir sur une variété de cellules cibles. Dans certains cas, la cellule qui sécrète un signal détecte et réagit également à la molécule de signalisation qu’elle produit; c’est ce qu’on appelle la signalisation autocrine.

Dans des conditions physiologiques normales, la signalisation autocrine est importante pour l’homéostasie. Ce processus est bien caractérisé dans les macrophages du système immunitaire. Les macrophages sécrètent une variété de signaux, y compris la cytokine Interleukin-1, IL-1. Les macrophages sécrétants possèdent également des récepteurs membranaires pour IL-1 qui, lorsqu’ils sont liés, peuvent activer une cascade de signalisation intracellulaire. Les signaux intracellulaires qui en résultent déclenchent la sécrétion de cytokines supplémentaires, y compris plus d’IL-1 à partir de la cellule cible. Bien qu’IL-1 sécrété par ces macrophages puisse également se lier aux récepteurs sur d’autres cellules et types de cellules, la liaison à la cellule de signalisation est importante dans la régulation de la production de signal.

La signalisation autocrine est également un mécanisme majeur de prolifération des cellules cancéreuses. Les cellules cancéreuses sécrètent une variété de signaux de croissance à elles-mêmes, par la signalisation autocrine, et aux tissus voisins. Par exemple, la progestérone semble agir d’une manière autocrine dans le cancer du sein, par lequel la progestérone se lie aux récepteurs de progestérone sur la cellule de signalisation, stimulant l’action des gènes de croissance-promotion. La signalisation autocrine peut également jouer un rôle dans le développement du cancer de la peau en stimulant le développement de nouveaux vaisseaux sanguins qui nourrissent les cellules tumorales.


Lecture suggérée

Get cutting-edge science videos from JoVE sent straight to your inbox every month.

Waiting X
simple hit counter