Login processing...

Trial ends in Request Full Access Tell Your Colleague About Jove

34.17: L'écosystème du sol
TABLE DES
MATIÈRES

JoVE Core
Biology

A subscription to JoVE is required to view this content. You will only be able to see the first 20 seconds.

Education
The Soil Ecosystem
 
TRANSCRIPTION

34.17: The Soil Ecosystem

34.17: L'écosystème du sol

Plants obtain inorganic minerals and water from the soil, which acts as a natural medium for land plants. The composition and quality of soil depend not only on the chemical constituents but also on the presence of living organisms. In general, soils contain three major components:

  1. Inorganic mineral matter, which constitutes about 40 to 45 percent of the soil volume.
  2. Organic matter, also known as humus, which makes up about 5 percent of the soil volume.
  3. Water and air, covering about 50 percent of the soil volume.

Healthy soil has an adequate quantity of air, water, minerals, and organic matter to promote plant growth.

Based on its physical structure, the soil is composed of four distinct layers:

  1. O-horizon or topsoil
  2. A-background
  3. B-horizon or subsoil
  4. C-horizon or base soil

O-horizon comprises freshly decomposing organic matter - a result of the decomposition of plants, animals, or microorganisms. It is also known as topsoil. This humus layer is significant in improving soil fertility, moisture, and air retention. Though the humus is a smaller percentage of the overall soil volume, it is nevertheless essential.

A-background is a mixture of organic and inorganic components and is the beginning of true mineral soil formed by the weathering of rock.

The B horizon, or subsoil, is a layer of fine clay that is less fertile than the topsoil. It is rich in moisture and displays less biological activity than the topsoil.

The C horizon comprises the underlying weathered rock. Beneath the C horizon generally lies the bedrock that acts as a parent material in soil formation.

Soil Formation

Soil forms as a consequence of physical, chemical, and biological weathering processes acting on the parent bedrock material. In the case of physical weathering, the earth forms from mechanical actions such as temperature change, wind, frost, abrasion, or earthquakes, any or all of which can cause the breakdown of the bedrock. In chemical weathering, the bedrock reacts with water, acid, or other chemical components. Biological weathering, in contrast, is influenced by burrowing animals and plant roots that grow into the cracks of the rock, making it split.

Overall, the type of soil that will be produced is governed by five major interacting factors - composition of the parent material, the type of living organisms present, the climatic conditions, topography, and time. Interaction among these factors produce an infinite variety of soils across the earth.

Les plantes obtiennent des minéraux inorganiques et de l’eau du sol, qui agit comme un milieu naturel pour les plantes terrestres. La composition et la qualité du sol dépendent non seulement des constituants chimiques, mais aussi de la présence d’organismes vivants. En général, les sols contiennent trois composantes principales :

  1. Matière minérale inorganique, qui représente environ 40 à 45 pour cent du volume du sol.
  2. La matière organique, également connue sous le nom d’humus, qui représente environ 5 pour cent du volume du sol.
  3. L’eau et l’air, couvrant environ 50 pour cent du volume du sol.

Un sol sain a une quantité suffisante d’air, d’eau, de minéraux et de matière organique pour favoriser la croissance des plantes.

En fonction de sa structure physique, le sol est composé de quatre couches distinctes :

  1. O-horizon ou sole arable
  2. A-background
  3. B-horizon ou sous-sol
  4. C-horizon ou sol de base

O-horizon comprend de la matière organique fraîchement en décomposition - un résultat de la décomposition des plantes, des animaux ou des micro-organismes. Il est également connu sous le nom de terre arable. Cette couche d’humus est importante pour améliorer la fertilité du sol, l’humidité et la rétention de l’air. Bien que l’humus soit un pourcentage plus faible du volume global du sol, il est néanmoins essentiel.

L’arrière-plan A est un mélange de composants organiques et inorganiques et est le début d’un véritable sol minéral formé par l’intempérie de la roche.

L’horizon B, ou sous-sol, est une couche d’argile fine qui est moins fertile que la terre arable. Il est riche en humidité et affiche moins d’activité biologique que la terre arable.

L’horizon C comprend la roche sous-jacente altérée. Sous l’horizon C se trouve généralement le substratum rocheux qui agit comme un matériau parent dans la formation du sol.

Formation du sol

Le sol se forme à la suite de processus d’intempéries physiques, chimiques et biologiques agissant sur le matériau rocheux parent. Dans le cas d’un phénomène météorologique physique, la terre se forme à partir d’actions mécaniques telles que le changement de température, le vent, le gel, l’abrasion ou les tremblements de terre, dont tout ou partie peut causer la dégradation du substratum rocheux. En ce qui concerne les intempéries chimiques, le substratum rocheux réagit avec de l’eau, de l’acide ou d’autres composants chimiques. Les conditions météorologiques biologiques, en revanche, sont influencées par les animaux qui creusent et les racines des plantes qui poussent dans les fissures de la roche, ce qui la divise.

Dans l’ensemble, le type de sol qui sera produit est régi par cinq facteurs majeurs d’interaction : la composition du matériau parent, le type d’organismes vivants présents, les conditions climatiques, la topographie et le temps. L’interaction entre ces facteurs produit une variété infinie de sols à travers la terre.

Get cutting-edge science videos from JoVE sent straight to your inbox every month.

Waiting X
simple hit counter