Waiting
Login processing...

Trial ends in Request Full Access Tell Your Colleague About Jove

7.14: Le principe de l'aufbau et la règle de Hund
TABLE DES
MATIÈRES

JoVE Core
Chemistry

A subscription to JoVE is required to view this content. You will only be able to see the first 20 seconds.

Education
The Aufbau Principle and Hund's Rule
 
TRANSCRIPTION

7.14: Le principe de l'aufbau et la règle de Hund

Pour déterminer la configuration électronique de n'importe quel atome en particulier, nous pouvons construire les structures dans l'ordre des numéros atomiques. En commençant par l'hydrogène, et en continuant à travers les périodes du tableau périodique, nous ajoutons un proton à la fois au noyau et un électron à la sous-couche appropriée jusqu'à ce que nous ayons décrit les configurations électroniques de tous les éléments. Cette méthode est appelée le principe de l'aufbau, tiré du mot allemand aufbau (“ construire ”). Chaque électron ajouté occupe la sous-couche disponible de la plus faible énergie, sous réserve des restrictions imposées par les nombres quantiques autorisés selon le principe d'exclusion de Pauli. Les électrons sont placés dans des sous-couches de plus haute énergie uniquement après que les sous-couches de plus faible énergie ont été remplies à leur capacité maximale. La figure 1 illustre la façon traditionnelle de se rappeler l'ordre de remplissage des orbitales atomiques.  

Figure1

Figure 1 Ce diagramme illustre l'ordre d'énergie des orbitales atomiques et il est utile pour déduire les configurations électroniques à l'état fondamental.

Essayez d'écrire la configuration électronique pour le carbone, un élément avec comme numéro atomique six. Quatre électrons remplissent les orbitales 1s et 2s. Les deux électrons restants occupent la sous-couche 2p. Nous avons maintenant le choix soit de remplir l'une des orbitales 2p et d'apparier les électrons, soit de laisser les électrons non appariés dans deux orbitales p différentes, mais dégénérées. Les orbitales sont remplies comme le décrit la règle de Hund : la configuration de plus faible énergie pour un atome avec des électrons dans un ensemble d'orbitales dégénérées est celle ayant le nombre maximum d'électrons célibataires. Ainsi, les deux électrons dans les orbitales 2p du carbone ont des nombres quantiques n, l et ms identiques et diffèrent d'après leur nombre quantique ml (en accord avec le principe d'exclusion Pauli). Le diagramme d'orbitales pour le carbone, avec la configuration électronique 1s22s21p2 est :  

Figure2

L’azote (numéro atomique 7) remplit les sous-couches 1s et 2s et a un électron dans chacune des trois orbitales 2p, conformément à la règle de Hund. Ces trois électrons ont des spins non appariés. L'oxygène (numéro atomique 8) a un doublet d'électrons dans n'importe laquelle des orbitales 2p (les électrons ont des spins opposés) et un électron célibataire dans chacune des deux autres. Le fluor (numéro atomique 9) n'a qu'une orbitale 2p contenant un électron non apparié. Tous les électrons du gaz noble néon (numéro atomique 10) sont appariés, et toutes les orbitales des couches n = 1 et n = 2 sont remplies.  

Ce texte est adapté de Openstax, Chimie 2e, Section 6.4 : Structure électronique des atomes.

Get cutting-edge science videos from JoVE sent straight to your inbox every month.

Waiting X
Simple Hit Counter