Introduction au lecteur de microplaque

General Laboratory Techniques

Your institution must subscribe to JoVE's Basic Biology collection to access this content.

Fill out the form below to receive a free trial or learn more about access:

Welcome!

Enter your email below to get your free 1 hour trial to JoVE!





By clicking "Submit", you agree to our policies.

 

Summary

Le lecteur de microplaque est un instrument multimodal qui permet de réaliser et de mesurer simultanément une variété d’expérimentations. Les lecteurs de microplaque peuvent faire des mesures d’absorbance, de fluorescence et de luminescence. Les plaques à multi puits sont intégrées au lecteur de microplaque et permettent d’exécuter plusieurs expérimentations en une fois. En fonction du type de test, les expérimentations dans le lecteur de plaque utilisent une courbe standard pour déterminer les valeurs expérimentales. Cette courbe utilise des échantillons de concentrations connues pour générer une ligne de meilleur ajustement ou courbe standard. Les valeurs expérimentales sont alors extrapolées à la courbe ou sont calculées en utilisant l’équation issue de la régression linéaire. En plus des standards et des échantillons analysés dans la plaque à multi puits, les échantillons vierges ainsi que les contrôles positif et négatif sont aussi utilisés dans le test pour assurer qu’il fonctionne correctement. Les lecteurs de multiplaque sont utilisés pour quantifier des protéines, l’expression du gène et divers procédés métaboliques tels que les espèces réactives à l’oxygène et l’écoulement de calcium.

Cite this Video

JoVE Science Education Database. Les techniques générales de laboratoire. Introduction au lecteur de microplaque. JoVE, Cambridge, MA, (2017).

Le lecteur de microplaque est un instrument largement utilisé qui permet pour beaucoup d’échantillons d’être mesurés simultanément, comme si beaucoup de minuscules expérimentations étaient réalisées au même moment.

Cet appareil est utilisé en conjonction avec des plaques à multipuits, comme la plaque à 96 puits.

Quel que soit le type d’expérimentation exécutée avec le lecteur de microplaque, des courbes standards sont souvent utilisées pour déterminer la valeur des échantillons expérimentaux, aussi bien que les contrôles positif et négatif.

Les lecteurs de microplaque ont des formes, tailles et programmations différentes. Beaucoup de lecteurs de microplaque ont des capacités multimodales permettant de réaliser beaucoup de tests différents. Ces modalités incluent l’abilité à réaliser différents types de mesures, tels que les mesures d’absorption, de fluorescence et de luminescence.

Les plaques multipuits sont des composants constitutifs au lecteur de microplaque et sont utilisés pour contenir les échantillons qui sont mesurés par la machine. Ces plaques peuvent être de tailles différentes, avoir différents types de fonds de puit et différent nombre de puits. Le type de plaque utilisé dépend du test.

Le tiroir de chargement est utilisé pour amener la plaque à 96 puits à l’intérieur de la machine.

Une interface d’ordinateur est typiquement utilisée pour faire fonctionner le lecteur de plaque et contrôler ses positions et paramètres, tels que la longueur d’onde et le mode. Le logiciel du lecteur de plaque a une interface d’utilisateur graphique qui vous permet de sélectionner quels puits de votre plaque contiennent des échantillons.

Des pipettes multicanaux sont souvent utilisées pour charger des plaques multipuits. Les réservoirs contiennent les solutions pour la pipette multicanaux.

Les puits peuvent parfois être chargés en utilisant une pipette standard à simple canal.

Les échantillons et les standards sont chargés soit en double soit en triple pour pallier à n’importe quelle erreur de pipetage. Ici vous voyez une plaque chargée en triple.

La courbe standard utilise des échantillons avec des concentrations connues, ce qui donne différentes valeurs d’absorbance. Ce résultat est alors utilisé pour créer un graphique où une ligne du meilleur ajustement est générée.

Le puit vierge est utilisé pour déterminer l’étendue de votre mesure qui n’est expérimentalement pas pertinente, et est due aux tampons dans lesquels l’échantillon est dilué, ou aux réactifs auxquels l’échantillon est exposé. Les valeurs obtenues sur ces mesures sont appelées le “bruit de fond”. Le puit vierge ne contient aucun échantillon.

Le contrôle positif indique si le test a fonctionné correctement ou non. Il donne un résultat positif. Le contrôle négatif est un contrôle variable où il est attendu de ne pas observer de mesure ou effet. Cela devrait ne pas donner de résultat.

Une fois que la plaque est prête, il est temps de charger les échantillons dans la machine. Pour prévenir la mesure du mauvais échantillon ou le chargement de la plaque dans le mauvais sens, il est primordial d’orienter la plaque correctement dans le tiroir de chargement. Souvenez-vous d’être précautionneux lors du chargement des échantillons dans le tiroir, de manière à ne pas forcer le tiroir vers l’intérieur de l’instrument ou d’attraper les extrémités à l’intérieur de celui-ci.

Une fois que le tiroir est chargé, les paramètres tels que le mode, la longueur d’onde et l’ordre de lecture des puits sont encodés dans le logiciel avant la lecture de la plaque.

Après que les paramètres sont encodés, la plaque est lue, et le lecteur produit un affichage de valeurs dans le logiciel.

Une fois que la plaque est lue, utilisez la valeur moyenne des échantillons vierges pour soustraire le bruit de fond de tous les échantillons incluant ceux de la courbe standard.

Après la lecture, les valeurs de concentration connues pour les standards sont comparées respectivement avec leurs valeurs mesurées, l’absorbance dans ce cas. Lorsque les valeurs ont été comparées, la ligne du meilleur ajustement peut être calculée en utilisant une régression linéaire. Ceci peut être facilement fait en utilisant une feuille de calcul.

Le coefficient de détermination, une mesure statistique de la précision des prédictions des données réelles, devrait être entre 0,90 et 0,99 - 0,99 étant considéré comme la meilleure valeur et indiquant que la ligne est parfaitement ajustée aux données.

En utilisant la ligne du meilleur ajustement, nous pouvons calculer les valeurs de concentration des échantillons expérimentaux ou des contrôles dans chaque puit, en considérant la valeur d’absorbance sur Y et en résolvant alors l’équation sur X. Les valeurs de concentration peuvent aussi être estimées en traçant une ligne depuis la valeur de l’absorbance sur l’axe des Y jusqu’à la meilleure ligne d’ajustement et ensuite descendre jusqu’à l’axe des X.

Beaucoup de types de lecteurs de microplaque mesurent l’absorbance, ce qui est définit comme le rapport logarithmique de la lumière tombant sur un objet à la lumière transmise à travers l’objet.

Le test de Bradford est un exemple de test basé sur un lecteur de microplaque mesurant l’absorbance, où les échantillons de protéines sont ajoutés à la plaque avec le réactif “Bradford”. Ce composé se lie aux protéines dans l’échantillon, et provoque un changement dans son absorbance.

Dans les tests basés sur la fluorescence, un fluorochrome est activé par une certaine longueur d’onde de la lumière, qui va provoquer son excitation. Il va alors émettre de la lumière à une longueur d’onde différente.

Lorsque vous travaillez avec des réactifs sensibles à la lumière, soyez attentifs à les garder couvert pour empêcher un photoblanchiment et ruiner l’expérimentation.

Les tests de luminescence émettent de la lumière via une réaction chimique et utilisent souvent de la luciférase. La luciférase provient de nombreuses sources comme les lucioles. Dans une réaction de luciférase, la lumière est émise lorsque la luciférase rencontre de l’oxygène, de l’ATP, et du magnésium dans une série de réactions.

Les tests de luminescence ont beaucoup d’utilisations différentes. Un exemple d’utilisation est la mesure de la production et la détection d’espèces réactives à l’oxygène dans les cancers.

D’autres applications, qui utilisent les lecteurs de microplaque, incluent des tests à haut débit utilisant des plaques à 384 et 1536 puits. Dans ces tests, les plaques sont chargées par un robot. Non, pas ce genre de robot. Un robot programmable qui automatise le traitement des échantillons, de manière extrêmement précise.

Vous venez de regarder l’introduction de JoVE sur le lecteur de microplaque. Dans cette vidéo, nous avons montré ce qu’est un lecteur de microplaque, comment il est utilisé, comment faire fonctionner cet instrument, comment interpréter les données d’un lecteur de microplaque, et quelques utilisations utilisant un lecteur de microplaque. Merci de nous avoir regardé.

A subscription to JoVE is required to view this article.
You will only be able to see the first 20 seconds.

RECOMMEND JoVE

Applications