Une approche neuroscientifique à l'examen de commotions cérébrales dans étudiants-athlètes

Medicine

Your institution must subscribe to JoVE's Medicine section to access this content.

Fill out the form below to receive a free trial or learn more about access:

 

Summary

Il ya une grande variabilité dans le risque d'un particulier pour commotion cérébrale et leur récupération correspondante. Une approche à multiples facettes pour l'évaluation des commotions est justifiée; y compris les tests de base des athlètes avant la participation au sport et en temps opportun des blessures évaluation de poste. L'objectif de ce protocole est de fournir une approche à multiples facettes convient d'examiner les commotions cérébrales.

Cite this Article

Copy Citation | Download Citations

Ketcham, C. J., Hall, E., Bixby, W. R., Vallabhajosula, S., Folger, S. E., Kostek, M. C., Miller, P. C., Barnes, K. P., Patel, K. A Neuroscientific Approach to the Examination of Concussions in Student-Athletes. J. Vis. Exp. (94), e52046, doi:10.3791/52046 (2014).

Please note that all translations are automatically generated.

Click here for the english version. For other languages click here.

Abstract

Les commotions cérébrales se produisent à un rythme alarmant dans les États-Unis et sont devenues un problème de santé publique grave. Le CDC estime que 1,6 à 3.800.000 commotions cérébrales dans les sports et les activités récréatives annuellement. Commotion tel que défini par la Déclaration de 2013 Commotion consensus "peut être causée soit par un coup direct à la tête, le visage, le cou ou ailleurs sur le corps avec une force« impulsif »transmise à la tête." Les commotions cérébrales laissent l'individu à la fois à court et les effets à long terme. Les effets à court terme de liées au sport commotions cérébrales peuvent inclure des changements dans la capacité de jouer, confusion, troubles de la mémoire, la perte de conscience, ralentissement du temps de réaction, perte de coordination, des maux de tête, vertiges, vomissements, les changements dans les habitudes de sommeil et des changements d'humeur. Ces symptômes disparaissent généralement en quelques jours. Cependant, alors que certaines personnes se rétablissent d'une seule commotion assez rapidement, l'expérience de nombreux effets qui peuvent se attardantdurer des semaines ou des mois. Les facteurs liés à la susceptibilité commotion et les temps de récupération ultérieures ne sont pas bien connus ou compris à ce moment. Plusieurs facteurs ont été proposés et ils comprennent l'histoire de l'individu de commotion cérébrale, la gravité de la blessure initiale, l'histoire de la migraine, de l'histoire des troubles d'apprentissage, histoire de comorbidités psychiatriques, et éventuellement, des facteurs génétiques. De nombreuses études ont étudié individuellement certains facteurs à court terme et à long terme des effets des commotions cérébrales, la récupération cours du temps, la sensibilité et la récupération. Ce qui n'a pas été clairement établie est une approche à multiples facettes efficace pour l'évaluation des commotions qui donnerait des informations précieuses sur l'étiologie, les changements fonctionnels, et la récupération. Le but de ce manuscrit est de montrer un de ces multiples facettes qui examine approché commotions cérébrales en utilisant des tests neurocognitifs informatisée, événements liés potentiels, les réponses perceptives somatosensoriel, équilibrer ânessment, l'évaluation de la démarche et les tests génétiques.

Introduction

Les commotions cérébrales se produisent à un rythme alarmant dans les États-Unis et ont suscité beaucoup d'attention en tant que problème de santé publique. 1-3 US Centers for Disease Control and Prevention (CDC) estime que 1,6 à 3.800.000 commotions cérébrales dans les sports et les activités récréatives chaque année. 4,5 commotion telle que définie par la Déclaration 2013 Commotion Consensus 2 "peut être causée soit par un coup direct à la tête, le visage, le cou ou ailleurs sur le corps avec une force« impulsif »transmise à la tête." Commotion peut conséquence des changements neuropathologiques et / ou sous-structurelles qui peuvent entraîner des troubles fonctionnels. Ces deux déficits peuvent persister pendant plusieurs semaines. Il ne est pas rare pour les athlètes de faire l'expérience augmentation des symptômes auto-déclarés, diminutions de contrôle postural, et une diminution de la fonction neurocognitive même 14 jours après la blessure initiale. 6 La nature prolongée des symptômes, l'enidentification cohérente des commotions cérébrales, et la variabilité dans les capacités de preinjury conduisent souvent à des décisions complexes et non normalisés de retour au jeu par les médecins, les temps de récupération incertains, et éventuellement séquelles à long terme. 7-9

Après une commotion cérébrale, une personne peut éprouver à la fois à court terme et les effets à long terme. Les effets à court terme de liées au sport commotions cérébrales peuvent inclure des changements dans la capacité de jouer, confusion, troubles de la mémoire, la perte de conscience, ralentissement du temps de réaction, perte de coordination, des maux de tête, vertiges, vomissements, les changements dans les habitudes de sommeil et des changements d'humeur. Ces symptômes disparaissent généralement en quelques jours. 2,10 Cependant, alors que certaines personnes se rétablissent d'une seule commotion assez rapidement, de nombreux effets de l'expérience persistante qui peut durer des semaines ou des mois suivant l'accident. 10,11, 12 Ces perturbations symptomatiques à fonctionnement quotidien peut être quantifiée en utilisant cognitive et la performance concernentessais d. Bien que personne ne seul test devrait déterminer le diagnostic d'une commotion cérébrale, une batterie de tests et les relations connues entre les tests peut aider le personnel médical pour établir des diagnostics, revenir à la classe, et retourner à jouer décisions. 2

Il ya une grande variabilité dans le risque d'un particulier pour commotion cérébrale et leur récupération correspondant. 11 Les facteurs liés à la susceptibilité et la récupération commotion cours du temps ne sont pas bien connus ou compris. Plusieurs facteurs ont été proposés qui peuvent avoir un impact commotion la susceptibilité et la récupération d'un individu. Ces facteurs comprennent l'histoire de l'individu de commotion cérébrale, la gravité de la blessure initiale, l'histoire de la migraine, de l'histoire des troubles d'apprentissage, histoire de comorbidités psychiatriques, et les facteurs génétiques éventuellement. 7, 9, 13, 14

De nombreuses études ont étudié individuellement facteurs spécifiques pour les effets à court terme et à long terme decommotions, cours de temps de récupération, et de la génétique comme facteur de commotions cérébrales. 4,8,15-17 Ce qui n'a pas été clairement établies est une approche à multiples facettes efficace pour commotion évaluation qui donnerait des informations précieuses sur l'étiologie, les changements fonctionnels, et la récupération d'une commotion cérébrale. En raison de la variété des symptômes et l'évolution dans le temps incertain de la reprise, une approche à multiples facettes pour l'évaluation des commotions est justifiée et cela devrait inclure les tests de base de tous les athlètes avant la participation dans la pratique et de la concurrence ainsi que l'évaluation en temps opportun des blessures de poste. Une étude récente suggère que les évaluations neurocognitives peuvent être plus sensibles à la récupération d'une commotion que la surveillance de symptômes. 18 Il se peut qu'il existe d'autres mesures objectives qui peuvent être de meilleurs indicateurs de la récupération d'une commotion cérébrale.

Pour ce protocole, nous utilisons plusieurs tâches à évaluer les diverses composantes du système pour voir comment ils sont touchés bcommotion ya. Un test neurocognitif informatisée peut évaluer la mémoire, la vitesse de traitement, la résolution de problèmes, l'efficacité cognitive et contrôle des impulsions. 6 EEG avec des tâches auditives et visuelles traitement peut être utilisé pour évaluer neuroefficiency par l'examen des événements liés potentiels. 19 Une tâche de discrimination somatosensoriel peut être utilisé pour évaluer les capacités de traitement sensoriel périphériques et centraux. 20 équilibre et la démarche mesures peuvent être utilisées pour évaluer les capacités de la performance fonctionnelle. 6,21 En outre, nous évaluons divers génotypes qui peuvent avoir des relations de commotion histoire, récupération de commotion cérébrale et la fonction cognitive. 22 Nous base tester nos étudiants-athlètes interuniversitaires sur cette batterie de tests et de répéter des tests se ils encourent une commotion cérébrale lors asymptomatique.

Le but de ce projet est d'évaluer diminutions potentiels à court-terme et à long terme de la performance en raison de commotions cérébrales en utilisant génétique, neurocognitive, électrophysiologiques, comportementales, somatosensoriel, l'équilibre et les mesures de la marche. Comprendre les mécanismes qui pourraient être liés à divers symptômes et troubles qui se produisent avec une commotion cérébrale sont importants dans la poursuite de nos connaissances sur la commotion. Grand knowledgle sur ces changements peuvent à l'aide future dans le diagnostic de commotion cérébrale ainsi que la gestion des commotions cérébrales en ce qui concerne le retour au jeu et revenir à des universitaires.

Toutes les mesures décrites ci-dessous sont prises au départ (avant la participation étudiante-athlète dans le sport). Notre protocole actuel est de compléter les tests neurocognitifs informatisée à 48 h ainsi que le protocole de l'équilibre parce que nous croyons que ceux-ci fournissent des informations utiles concernant la récupération et le jeu de retour à-possible et revenir à des universitaires. Lorsque l'étudiant-athlète rapporte asymptomatique ils reviennent à nouveau au laboratoire où toutes les mesures de base sont à nouveau effectués, sauf pour les tests génétiques. Le protocole complet, baseline et asymptomatique, dure environ 90 minutes pour terminer dans une période de test.

Subscription Required. Please recommend JoVE to your librarian.

Protocol

Toutes les procédures décrites ci-dessous ont été approuvés par l'Institutional Review Board de l'Elon.

1. tests neurocognitifs informatisé

  1. Demandez aux participants de se asseoir en face de l'ordinateur. Connectez-participants sur le système et leur demander de compléter le test neuropsychologique informatisée qui consiste une section démographique et informations de fond, liste de symptômes auto-déclarés, et six modules (discrimination de parole, la mémoire de la conception, de X et des O, symbole correspondant, Match de couleur, et trois lettres).
  2. Télécharger le rapport sommaire et entrez quatre scores composites pour la mémoire verbale, la mémoire visuelle, temps de réaction et la vitesse de traitement du moteur.

2. événement lié Potentiels

  1. Mesurer circonférence de la tête à l'aide d'un ruban à mesurer pour déterminer la taille de l'EEG net pour être utilisé. Déterminer le placement du filet de l'EEG en mesurant repères anatomiques.
  2. Faire tremper le filet de l'EEG dans lalution de chlorure de sodium et du shampoing pour bébé pendant 5 min.
  3. Placer le filet sur la tête EEG du participant. Le système que nous utilisons comprend 32 canaux.
  4. Vérifiez les niveaux des sites sur l'ordinateur d'impédance. Pour notre système, une impédance inférieure à 100 kohm est jugé acceptable.
  5. Expliquer les tâches cognitives et laissez le participant pratiquent chacune des tâches.
    1. Auditif Oddball Tâche: Demander au participant de mettre sur le casque et se asseoir confortablement à une table. Informez-les que ils entendront une série de tonalités basses et hautes et pour répondre aussi rapidement et précisément que possible en cliquant sur un bouton pour un ton auditive à haute fréquence.
    2. Flanker Groupe: Demandez participant de se asseoir en face d'un écran d'ordinateur où ils recevront une série de flèches projetées sur un écran. Demandez aux participants de répondre à la direction de la flèche du milieu en cliquant sur le bouton gauche de la souris se il a été dirigé vers la gauche ou en cliquant sur le bouton droit de la souris si elle pointait right aussi rapidement et précisément que possible.
  6. Demandez participant de compléter deux essais à la fois l'auditoire tâche excentrique et la tâche de flanker.
  7. Retirer le filet EEG du participant et nettoyer le filet de l'EEG par trempage dans germicide désinfectant pendant 10 min.

3. Réponses somatosensoriel perceptuelles

  1. Seat participant confortablement avec leur main gauche dans une position couchée reposant sur ​​le dispositif de stimulation sensorielle et leurs doigts positionnés le long du contour de l'appareil avec les conseils rembourrés de chiffres 2 et 3 placées en contact avec les sondes de stimulation. 23
  2. Demandez au participant de consulter les instructions et les indices de tâches liées sur un écran d'ordinateur et entrer des réponses en utilisant un ordinateur souris à deux boutons. Projet cinq tests différents: deux tâches simples simples de temps de réaction du site, une double discrimination site de l'amplitude, 24 une double tâche site amplitude avec un seul site adapter stimulus, 24 etun jugement d'ordre temporel tâche. 25
  3. Avant le début de chaque essai, les indices sur l'ordinateur seront charger le participant de compléter les essais pratiques pour se familiariser avec la tâche. L'ordinateur donnera les évaluations de la performance des participants après chaque essai (par exemple correcte; incorrecte).

Protocole 4. Balance

  1. Demandez aux participants de mettre des chaussettes antidérapantes puis debout sur le système d'équilibre de se familiariser avec l'instrument.
  2. Demandez aux participants de se tenir dans une position confortable, correspondant au centre de points de pression avec le point central sur l'écran. Les chercheurs enregistrent cette position de départ confortable de telle sorte que tous les tests ont lieu avec la même position de pied tout en se tenant sur le dispositif.
  3. Demandez au participant de se tenir pendant 30 secondes pour chacune des quatre conditions (yeux surface ouverte / cabinet, les yeux fermés / surface ferme, surface yeux ouverts / mousse, les yeux fermés / surface de la mousse). Fournir aux participants un repos de 10 secondes entre chaque état et un compte à rebours de trois secondes avant début de chaque enregistrement.
  4. Répétez chacune des conditions tout en complétant une tâche secondaire. Demandez-leur de compter à rebours de 7 partir d'un nombre aléatoire à 3 chiffres qui leur est donné (par exemple, 843).
  5. Enregistrer un score de l'indice de balancement, une mesure de l'écart type de la quantité de domination pour chaque condition et le centre de données de pression à utiliser plus tard pour une analyse plus approfondie.

5. Évaluation Gait

  1. Évaluer la démarche de l'utilisation d'un portable 15 'participants système d'analyse de la marche instrumenté long tapis de capteurs de pression présents sur toute la longueur du tapis pour détecter les bruits de pas du participant.
  2. Demandez aux participants de marcher à travers tapis pieds nus à une vitesse confortable cinq fois à partir d'une distance de 3 'avant le début du tapis et 3' après avoir quitté le tapis.
  3. Demandez à l'participants pour compléter cinq essais de marche supplémentaires tout en comptant à rebours de sept à partir d'un numéro à 3 chiffres au hasard comme une concurrente cognitive double tâche.
  4. Les variables dépendantes obtenus en sortie du analyse de la marche comprennent des mesures absolues et de la variabilité spatio-temporelles de plusieurs paramètres comme la vitesse, la cadence et la longueur de l'étape.

6. Génétique

  1. Demandez au participant de retirer délicatement le bâton de l'écouvillon de son emballage stérile (en prenant soin de ne toucher l'extrémité du manche du bâton de tige), déplacer l'écouvillon dans leur bouche et frotter vigoureusement le tampon intérieur des deux joues pour un total de 20 sec .
  2. Distribuez l'écouvillon bâton pour le technicien qui porte des gants en latex ou en nitrile. Maintenez seulement la fin de bâton et puis placez la pointe de l'écouvillon dans un tube de 1,7 ml stérile (marqué avec un numéro d'identification seulement), qui est immédiatement placé sur de la glace.
  3. Dans le transfert de 24 heures les échantillons sont à un -20 ° C congélateur.
  4. Extrait ADN en utilisantun kit de purification d'ADN standard selon le protocole du fabricant. Pour obtenir un échantillon plus concentré, après l'extraction, effectuer une étape de précipitation à l'isopropanol et réhydrater l'ADN dans 20 ul de tampon EDTA (pH 8,0).
  5. Stocker l'ADN extrait à -80 ° C jusqu'à l'analyse de génotypage utilisant la réaction en chaîne par polymérase norme (PCR) avec des étiquettes fluorescentes.
  6. "Appeler" les génotypes par logiciel PCR puis vérifier manuellement en visualisant PCR parcelles d'amplification.

Subscription Required. Please recommend JoVE to your librarian.

Representative Results

Tests neurocognitifs informatisé

Un exemple de résultats pour le test neurocognitif informatisée peut être vu dans la figure 1. Le programme informatique suscite scores composites sur mémoire verbale, la mémoire visuelle, la vitesse du moteur visuel et temps de réaction qui sont souvent utilisés pour faire retour-to-play et de retour à -apprendre protocoles de gestion d'une commotion cérébrale. Les composites de mémoire verbale et visuelle évaluer les processus attentionnels, l'apprentissage et la mémoire. Mesures de vitesse du moteur de Visual traitement visuel, apprentissage et de mémoire et de vitesse de réponse du moteur visuelle (impact de Manuel d'interprétation clinique). Il énumère également un Symptom Score total au moment de l'essai, un Score du contrôle des impulsions et un efficacité cognitive Index. Le Score du contrôle des impulsions est liée au nombre d'erreurs commises dans les essais et peut être utile dans l'interprétation des résultats. Indice de l'efficacité cognitive tente de mesurer le compromis entre la vitesse et la précision. Si l'étudiant-unATHLÈTES éprouve une commotion cérébrale, ils sont invités à revenir à 48 h suite d'une commotion et quand asymptomatique. Selon la longueur de la reprise l'étudiant-athlète peut être invité à compléter l'évaluation d'examiner la récupération. Il est supposé que, suite à une commotion cérébrale, il y aura des diminutions significatives sur la performance sur un ou plusieurs des scores composites et se rétabliront à l'état initial asymptomatique car ce est souvent utilisé comme un indicateur de revenir au jeu et revenir à des universitaires.

Événement lié Potentiels

Pour la tâche Flanker participants sont invités à répondre à une flèche pointant milieu vers la gauche ou la droite. Cette flèche va milieu peut être la même direction que les deux flèches (flanquantes de congruents) ou inverse des flèches de flanquement (non congruentes). D'après les réponses, il est possible de déterminer l'exactitude des réponses ainsi que le temps de réponse aux flèches pour congruent et incongrues. En outre, le soutien-gorge à partir del'activité étant mesurée, il est possible de tirer un potentiel lié à l'événement (ERP). La figure 2 illustre les données individuelles pour un sujet sur ​​le Groupe de Flanker. Cette données est tirée de la moyenne dans toutes les bonnes réponses pour les essais congruents et incongrues de la tâche Flanker. En examinant les différentes composantes ERP est typiquement une intéressé par l'amplitude et la latence de la composante ERP. Actuellement, nous examinons la P3, mais on pourrait aussi examiner la N1, N2 et composants de P2 ainsi. Le P3 se produit généralement entre 300-600 ms après la présentation du stimulus et est pensé pour représenter contexte mise à jour. Le P3 peut être quantifié en amplitude, à quelle hauteur le pic est la ligne de base, et la latence, combien de temps le pic se produit à partir de la présentation du stimulus. Pour la tâche auditive Oddball il est également possible de déterminer l'exactitude de réponse (nombre de réponses correctes) ainsi que le temps de réponse aux tons haute de hauteur (et non les tons à faible pente). Semblable à la Flanker Groupe, composants ERP et leur amplitude et la latence peut être déterminée.

Les figures 3 et 4 présentent des données préliminaires pour l'amplitude et la latence du P3 dans les tâches Flanker et auditif Oddball. On peut se attendre que ceux qui ont subi une commotion cérébrale peut avoir une amplitude plus grande et plus la latence par rapport à leur niveau de référence ou non homologues commotionnés.

Réponses perceptuelles somatosensoriel

La figure 5 illustre la performance d'un sujet (différence de limen) sur une tâche de discrimination amplitude avec et sans adaptation à un seul site. Graphiques similaires pourraient également être déterminés pour tâche simple et unique de réaction du site de temps, une double discrimination site amplitude, une double tâche site amplitude avec un seul site adapter stimulus et une tâche temporelle de jugement de commande. Les personnes qui souffrent d'une commotion cérébrale se attend à de meilleurs résultats sur une amplittâche de discrimination ude avec un site adapter stimulus unique de confusion par rapport à des sujets témoins non-commotion. Un point de l'accent important est qu'un système neurologique compromis (c.-à-commotion) conduit à une meilleure performance sur certaines tâches de test somatosensoriel (y compris la discrimination fondée sur la durée avec un confondre d'amplitude) qui est un contraste précieuse à la baisse attendue de la performance a noté pour d'autres sensorielle et motrice les tests. Test du système somatosensoriel peut être effectuée rapidement et peut fournir une mesure sensible pour identifier une commotion cérébrale et de suivre les progrès réalisés au cours de la phase de récupération d'informer le retour à jouer décision.

Balance

La figure 6 est un exemple représentatif des résultats de la balance de protocole. L'indice de balancement et le centre de données de pression est utilisé pour une analyse ultérieure. Le tableau 1 montre les variables cinématiques qui sont calculées à partir de la CEnter des données de pression et nous en dit plus sur le contrôle de l'équilibre vs juste équilibre stabilité. Suite à un équilibre et la stabilité commotion sont souvent modifiés soit moins stable (emprise ultérieure) ou plus stable (de balancement inférieur). Récupération serait quand mesures reviennent à l'état initial. Ces deux changements peuvent avoir des répercussions sur la capacité à se remettre de ou se préparer à une perte de stabilité mettant ainsi potentiellement un étudiant-athlète à risque accru de blessures.

Démarche

La figure 7 illustre la sortie de données d'un seul sujet. Les données sont compilées à partir des multiples essais et analysé comme une grande marche passe. Le tableau 2 présente les moyens et la variabilité des mesures de la marche à travers l'histoire de commotion cérébrale. On pourrait penser que la suite d'une commotion cérébrale la vitesse et la marche cinématique d'un étudiant-athlète vont changer. Les implications de cette dynamique dans une tâche sont considérables. Paramètres de la marche peuvent nous aider understanD comment le contrôle du système a changé et comment il récupère.

Génétique

Tableau 3 est un exemple de sortie qui est reçue après l'analyse par PCR. Une fois que cette sortie est reçu génotypes peuvent être déterminées pour les différents participants et ensuite assimilées avec d'autres variables telles que l'histoire de commotion cérébrale, la récupération d'une commotion cérébrale et la fonction cognitive. Les génotypes de courant qui sont déterminées comprennent l'apolipoprotéine E (APOE), la région du promoteur de l'APOE polymorphe, la catéchol-O-méthyltransférase (COMT) et Dopamine Receptor (DRD2).

Figure 1
Figure 1: Exemple de rapport de test neuropsychologique informatisée.

Figure 2
Figure2:. Un exemple d'un potentiel lié événement typique (ERP) La composante d'intérêt dans le but de cette enquête est la P3.

Figure 3
Figure 3:. Les résultats préliminaires montrant différences d'amplitude et de latence pour P3 associé à la tâche Flankers résultats sont présentés à partir des électrodes de la ligne médiane associés avec le frontal (FZ), frontocentrale (FCZ), pariétal (Pz) et occipital (oz) régions du le cerveau. Auparavant concussed sujets sont indiquées en gris foncé alors que les sujets non concussed sont indiquées en gris clair.

Figure 4
Figure 4: Les résultats préliminaires montrant différences d'amplitude et de latence pour P3 associés àla tâche auditive Oddball. Les résultats sont présentés à partir des électrodes de la ligne médiane associés avec le frontal (FZ), pariétale (PZ) et occipital (Oz) régions frontocentrale (FCZ) du cerveau. Auparavant concussed sujets sont indiquées en gris foncé alors que les sujets non concussed sont indiquées en gris clair.

Figure 5
Figure 5:. Comparaison de la différence limen pour un seul sujet obtenue avec des tâches de discrimination amplitude avec ou sans adaptation à site unique au poste commotion cérébrale et à la récupération La performance post-commotion cérébrale avec un seul site adapter stimulus est similaire à la performance sans un stimulus conditionné. Cependant, chez les sujets normaux de contrôle de la présence d'un seul site adapter relance conduit à une diminution de la performance (ce est à dire, la différence augmente limen); semblable aux pe de récupération rformance.

Figure 6
Figure 6:. Exemple de rapport de test d'équilibre La figure du haut montre les scores de balancement par rapport à des données normatives. Le fond montre le centre de données de pression pour chaque essai.

Figure 7
Figure 7:. Exemple données produites par le système d'analyse marche Le sommet est la pression du pied sur le tapis et le fond a toutes les mesures cinématiques.

Tableau 1
Tableau 1: centre de pression mesures cinématiques dans les conditions d'un groupe d'athlètes étudiants avec et sans antécédents de commotion cérébrale.

"Fo: keep-together.within-page =" always "> Tableau 2
Tableau 2. paramètres spatio-temporelles des évaluations de la démarche des joueurs de football de l'école secondaire recueillies dans le cadre du protocole Elon BrainCARE utilisant instrument d'analyse de la marche

Tableau 3
Tableau 3. Résultats génétiques suivants analyse PCR.

Subscription Required. Please recommend JoVE to your librarian.

Discussion

L'objectif de cette approche multidimensionnelle de tests de commotion base est double: 1) de mieux comprendre l'impact d'une commotion cérébrale (terme aigus et à long) sur le système neuromusculaire; 2) pour aider le retour personnel de marque de la médecine du sport à jouer décisions (ils utilisent principalement des tests neurocognitifs comme cela a été suggéré par McCrory). 26 Cette approche à multiples facettes pour commotion évaluation fournit des informations précieuses sur l'étiologie, les changements fonctionnels, et la récupération d'une commotion cérébrale. Petit est entendu à propos de l'impact global des commotions cérébrales sur le système dans son ensemble et ce protocole permet aux scientifiques de multiples disciplines à regarder non seulement à l'impact lié à leur expertise, mais de collaborer sur comment de petits changements affecter plusieurs systèmes ou aspects du comportement.

L'importance de cette approche multidisciplinaire est d'obtenir une meilleure compréhension des systèmes peuvent être compromises et le calendrier de la reprise fuite blessures. Ce protocole est actuellement utilisé pour aider à faire de retour au jeu et revenir à des universitaires décisions et de construire un ensemble de données pour déterminer quels composants sont utiles pour déterminer le préjudice et la récupération. Cette approche pluridisciplinaire permet aux chercheurs de comprendre les déficits dans toute une région et son impact éventuel sur certaines tâches très fonctionnels, comme la marche ou le maintien de la stabilité et le contrôle de l'équilibre.

L'approche utilisée dans cette étude fournit des tests systématiques objectif des athlètes au début de leur carrière collégiale de sorte que si une blessure survient, il est une bonne référence pour mesurer la récupération. Les composants de ce protocole qui sont les plus utiles au personnel médical sont de base et après la lésion neurocognitif informatisé et des évaluations de l'équilibre. asessments Balance sont souvent effectués sur la ligne de touche, et en utilisant un critère objectif sera probablement utile. Si un athlète ne retourne pas à l'état initial, le personnel de la médecine du sport et de la advisi académiqueng personnel peut travailler avec des athlètes pour déterminer et plan individualisé de logement à court et à long terme si nécessaire. La plupart des athlètes reviennent aux scores de référence dans les 7-10 jours. 6,10 Ces données permet au personnel médical d'avoir informés et des mesures objectives pour soutenir des conversations difficiles avec les athlètes, surtout si les temps de récupération sont plus.

Certaines des limites de ce protocole comprennent temps de test, gagnant acheter à partir de composants appropriés, et la formation d'assistants de recherche. Il faut environ 90 min pour tester chaque étudiant-athlète. Le bouchon EEG peut prendre du temps supplémentaire pour obtenir impédances à seuil désiré et, dans certains cas, les chercheurs doivent déposer de la session de test. Nous avons passé du temps à éduquer et établir la confiance pour obtenir pleine acheter dans les médecine sportive personnel, entraîneurs, administrateurs et étudiants-athlètes à notre université qui est essentiel pour être en mesure de tester tous les athlètes. Cela prend énormément de temps des chercheurs de tester tous universitaire sÉTUDIANT-athlètes dans une université Division I. Nous nous engageons à notre objectif primordial; à assurer le bien-être des étudiants-athlètes à la fois sur le campus et pour les années à venir. Par conséquent, le temps qu'il faut pour tester, éduquer, de former et d'analyser pâlit en comparaison de la valeur qu'elle pourrait fournir.

Une fois ce protocole ou sous-ensemble de tests a été établi, l'équipe de recherche peut fournir des tests de sensibilisation aux équipes locales du secondaire et les jeunes sportifs. En outre, les tests de suivi à long terme peut être complété à regarder à la fin de comparaisons de carrière. Ce est l'avenir de l'évaluation de commotion cérébrale, la recherche et l'éducation.

Subscription Required. Please recommend JoVE to your librarian.

Materials

Name Company Catalog Number Comments
ImPACT ImPACT, Pittsburgh, PA Neurocognitive concussion testing
EEG EGI, Eugene, OR EEG 32-channel system
Stim2 Compumedics Neuroscan, Charlotte, NC Software for task presentation for flanker task and auditory oddball
NetStation EGI, Eugene, OR Software for data collection and analysis of EEG
Sensory Device Cortical Metrics Sensory testing
Balance System SD Biodex Medical Systems, Inc., Shirley, NY balance testing
GAITRite  CIR systems, Inc., Sparta, NJ, USA Gait analysis
PCR Applied Biosystems, Foster City, CA Genetic Analysis
Matlab Mathworks, Natick, MA, USA Gait and balance analysis

DOWNLOAD MATERIALS LIST

References

  1. Kristman, V., et al. Does the Apolipoprotein E4 allele predispose varsity athletes to concussion? A prospective cohort study. Clin J Sports Med. 18, 322-328 (2008).
  2. McCrory, P., et al. Consensus statement on concussion in sports the 4th International Conference on Concussion held in Zurich, November 2012. Br J Sports Med. 47, (5), 250-258 (2012).
  3. Giza, C. C., et al. Summary of evidence-based guideline update: Evaluation and management of concussion in sports: Report of the Guideline Development Subcommittee of the American Academy of Neurology. Neurology. 80, (24), 2250-2257 (2013).
  4. Langlois, J. A., Rutland-Brown, W., Waid, M. M. The epidemiology and impact of traumatic brain injury: a brief overview. J Head Trauma Rehabil. 21, 375-378 (2006).
  5. Faul, M., Xu, L., Wald, M. M., Coronado, V. G. Traumatic brain injury in the United States: emergency department visits, hospitalizations, and deaths. Centers for Disease Control and Prevention, National Center for Injury Prevention and Control. Atlanta, GA. (2010).
  6. Broglio, S. P., Puetz, T. W. The effect of sport concussion on neurocognitive function, self-report symptoms and postural control: a meta-analysis. J Sports Med. 38, 53-67 (2008).
  7. Cancelliere, C., et al. Protocol for a systematic review of prognosis after mild traumatic brain injury: an update of the WHO Collaborating Centre Task Force findings. Systematic Reviews. 1, 17 Forthcoming.
  8. Guskiewicz, K., et al. Cumulative effects associated with recurrent concussion in collegiate football players. JAMA. 290, 2549-2555 (2003).
  9. Makdissi, M., Darby, D., Maruff, P., Ugoni, A., Brukner, P., McCrory, P. R. Natural history of concussions in sport: markers of severity and implications for management. Am J Sports Med. 38, 464-471 Forthcoming.
  10. Kirkwood, M. W., Yeates, K. O., Wilson, P. E. Pediatric sport-related concussion: a review of the clinical management of an oft-neglected population. Pediatrics. 117, 1359-1371 (2006).
  11. McCrea, M., et al. Acute effects and recovery time following concussion in collegiate football players. the NCAA Concussion Study. JAMA. 290, 2556-2563 (2003).
  12. Henry, L. C., Tremblay, S., Boulanger, Y., Ellemberg, D., Lassonde, M. Neurometabolic changes in acute phase concussions correlate with symptom severity. J Neurotrauma. 27, 65-76 (2010).
  13. Terrell, T. R., et al. APOE promotor, and Tau genotypes and risk for concussion in college athletes. Clin J Sports Med. 18, 10-17 (2008).
  14. Tierney, R. T., et al. Apolipoprotein E genotype and concussion in college athletes. Clin J Sports Med. 20, 464-468 (2010).
  15. Iverson, G., Brooks, B., Collins, M., Lovell, M. R. Tracking neuropsychological recovery following concussion in sport. Brain Inj. 20, 245-252 (2006).
  16. McClincy, M. P., Lovell, M. R., Pardini, J., Collins, M. W., Spore, M. K. Recovery from sports concussion in high school and collegiate athletes. Brain Inj. 20, 33-39 (2006).
  17. Hootman, J., Dick, R., Agel, J. Epidemiology of collegiate injuries for 15 sports: summary and recomendations for injury prevention initiatives. J Athl Train. 43, 311-319 (2007).
  18. Johnson, E. W., Kegel, N. E., Collins, M. W. Neuropsychological assessment of sport-related concussion. Clin Sports Med. 30, (1), 78-88 (2011).
  19. Broglio, S. P., Pontifex, M. B., O'Connor, P., Hillman, C. H. The persistent effects of concussion on neuroelectric indices of attention. J Neurotrauma. 26, (9), 1463-1470 (2009).
  20. Holden, J. K., Nguyen, R. H., Francisco, E. M., Zhang, Z., Dennis, R. G., Tommerdahl, M. A novel device for the study of somatosensory information processing. J Neurosci Methods. 204, (2), 215-220 (2011).
  21. Martini, D. N., et al. The chronic effects of concussion on gait. Arch Phys Med Rehabil. 92, 585-589 (2011).
  22. Jordan, B. D. Genetic influences on outcome following traumatic brain injury. Neurochem Res. 32, 905-915 (2007).
  23. Holden, J. K., Nguyen, R. H., Francisco, E. M., Zhang, Z., Dennis, R. G., Tommerdahl, M. A novel device for the study of somatosensory information processing. J Neurosci Methods. 204, 215-220 (2012).
  24. Tannan, V., Holden, J. K., Zhang, Z., Baranek, G. T., Tommerdahl, M. A. Perceptual metrics of individuals with autism provide evidence for disinhibition. Autism Res. 1, 223-230 (2008).
  25. Nelson, A. J., Permiji, A., Rai, N., Hogue, T., Tommerdahl, M., Chen, R. Dopamine alters tactile perception in Parkinson’s disease. Can J Neurol Sci. 39, 52-57 (2012).
  26. McCrory, P. Future advances and areas of future focus in the treatment of sport-related concussion. Clin Sports Med. 30, 201-208 (2011).

Comments

0 Comments


    Post a Question / Comment / Request

    You must be signed in to post a comment. Please or create an account.

    Usage Statistics