Comment construire un système de présentation de Dichoptic qui comprend un Eye-Tracker

Behavior

Your institution must subscribe to JoVE's Behavior section to access this content.

Fill out the form below to receive a free trial or learn more about access:

Welcome!

Enter your email below to get your free 10 minute trial to JoVE!





We use/store this info to ensure you have proper access and that your account is secure. We may use this info to send you notifications about your account, your institutional access, and/or other related products. To learn more about our GDPR policies click here.

If you want more info regarding data storage, please contact gdpr@jove.com.

 

Summary

Nous avons récemment proposé une méthode qui permet la présentation du stimulus visuel dichoptic et binoculaire oculométrique simultanément1. La clé est la combinaison d’un traqueur d’oeil infrarouge et les miroirs transparents infrarouge correspondants. Ce manuscrit fournit une profondeur en protocole pour la configuration initiale et l’exploitation quotidienne.

Cite this Article

Copy Citation | Download Citations

Qian, C. S., Brascamp, J. W. How to Build a Dichoptic Presentation System That Includes an Eye Tracker. J. Vis. Exp. (127), e56033, doi:10.3791/56033 (2017).

Please note that all translations are automatically generated.

Click here for the english version. For other languages click here.

Abstract

La présentation de stimuli différents pour les deux yeux, présentation de dichoptic, est indispensable pour les études concernant la vision 3D et répression interoculaires. Il y a une littérature croissante sur l’unique valeur expérimentale de mesures pupillaires et oculomoteurs, surtout pour la recherche sur la répression interoculaires. Bien que l’obtention de mesures d’oculométrie bénéficieraient donc études qui utilisent souvent les dichoptic présentation, le matériel essentiel pour dichoptic présentation (par exemple les miroirs) interfère avec la qualité oculométrique, surtout lorsque vous utilisez un œil axée sur la vidéo Traqueur. Nous avons récemment décrit un montage expérimental qui combine un système de présentation standard dichoptic avec un traqueur d’oeil infrarouge à l’aide de miroirs infrarouge-transparent1. Le programme d’installation est compatible avec les moniteurs standards et eye trackers, faciles à implémenter et abordables (l’ordre d’US$ 1 000). Relative aux méthodes existantes il a les avantages de pas nécessitant un équipement spécial et poser quelques limites sur la nature et la qualité du stimulus visuel. Ici, nous fournissons un guide visuel pour la construction et l’utilisation de notre programme d’installation.

Introduction

Dans des conditions d’écoute normale, chacun de nos yeux reçoit une entrée visuelle légèrement différente. Cette entrée est ensuite traitée pour produire une représentation cohérente, en trois dimensions du monde. Présentation de Dichoptic, la pratique de façon indépendante contrôlant l’entrée remises à chacun des deux yeux, permet donc aux chercheurs d’étudier comment les humains reconstruire une représentation en trois dimensions des deux images rétiniennes bidimensionnelle2 ,3,4. En outre, si les images des deux yeux sont trop dissemblables, cette combinaison interoculaires échoue et observateurs signalent au contraire la perception d’une seule des images à la fois tandis que l’autre reste supprimé, dans des phénomènes comme la rivalité binoculaire5 et continu de répression flash6. Chercheurs de telle suppression interoculaires, utilisent aussi, présentation de dichoptic, dans ce cas afin d’examiner les questions se rapportant à des sujets comme le locus neural de conscience7, sélection perceptuelle8,9et inconscient le traitement de10.

Regard et élève la dynamique est enregistrée à des fins multiples dans la recherche sur la perception et le comportement humain. Direction de regard peut informer, par exemple, attention allocation11,10,13 et décision faisant14, tandis que la taille de la pupille peut révéler des aspects de traitement visuel15, 16, tâche engagement17ou intelligence fluide18.

Oculométrique avec dichoptic présentation est utile dans la recherche en, par exemple, trois dimensions (3D) perception19,20,21,22 ou réponses oculaires à visual l’entrée au cours de la répression interoculaires23,24,25. Par exemple, les mouvements oculaires ont été trouvés pour révéler le traitement inconscient sans perception subjective au cours de la répression flash continue23. Cliniciens-chercheurs visuels peuvent utiliser la capacité de suivre les deux yeux lors de dichoptic présentation d’enquêter sur les maladies oculaires qui touchent les deux yeux asymétrique, par exemple, pour surveiller les distorsions visuelles monoculaires et binoculaires, survenant dans l’amblyopie26 et maculopathies27.

Nous avons récemment décrit une configuration1 qui permet la combinaison de haute qualité axée sur la vidéo oculométrique et stimulation dichoptic avec peu de limitation sur la taille ou la couleur des stimuli, et nous évaluons ses performances. Ci-dessous, nous résumerons la construction et l’utilisation de cette configuration.

Subscription Required. Please recommend JoVE to your librarian.

Protocol

ce protocole a été approuvé par les conseils institutionnels examen de Michigan State University.

1. construction du système

  1. Justification
    1. préparer l’installation de miroir, une variante des classiques de stéréoscope de Wheatstone 28 illustré en Figure 1 , composé de deux miroirs placés à un angle de 45° par rapport au participant ' ligne médiane s. Les miroirs reflètent des stimuli des deux écrans qui sont placés aux extrémités opposées d’une table, en face de l’autre.
    2. Seat participant devant les miroirs et les Découvre un autre écran, reflété par un miroir différent, avec chacun des deux yeux. Pour de meilleurs résultats, utilisez un support de tête pour stabiliser le participant ' tête de s.
    3. Placer un traqueur d’oeil d’axée sur la vidéo sensible à l’infrarouge, dont une caméra et un enlumineur, devant le participant, mais derrière les miroirs. Le traqueur d’oeil est représenté par une boîte à la Figure 1.
      Remarque : Un défi en essayant de suivre les yeux dans les configurations normales de ce type, est que les yeux sont bloqués par les miroirs.
    4. Utiliser des miroirs de surface avant deux, souvent annoncés comme " miroirs froids " (angle d’incidence : 45°), qui disposent de réflectance quasi-complète de longueurs d’onde visibles et transmission quasi-complète de longueurs d’onde de proche infrarouge (voir tableau 1 pour plus informations sur les miroirs).
      NOTE : Ces miroirs peuvent être obtenues par l’intermédiaire de sociétés fournissant des équipements optiques à des fins scientifiques et industrielles, qui habituellement la liste de composants tels que ceux-ci comme ' miroirs froids ' ou comme un type de ' des miroirs dichroïques ' (voir plus en détail dans les matériaux / Tableau de l’équipement). < tr >
      1 d’installation Setup 2
      miroirs Dimensions 10.10 × 12,70 cm 10.10 x 12,70 cm
      réflectance 400 ~ 690 nm 425 ~ 650 nm
      Transmission 750 ~ 1200 nm 800 ~ 1200 nm
      eye Tracker marque recherche de gamme Eye Tracker client qualité Eye Tracker
      Transmission 890 ~ 940 nm environ 850 nm

      Tableau 1. Détails des deux versions de la configuration avec qui nous avons travaillé.
      Le traqueur d’oeil ' s transmission onde longueur gamme est couverte par les miroirs ' portée de transmission à un angle d’incidence de 45°, mais en dehors de leur aire de répartition de réflectance.
  2. Structure de l’installation
    1. construire le programme d’installation sur un bureau. Outre les miroirs et le traqueur d’oeil, il se compose uniquement des trois éléments sur mesure, faites de panneaux de fibres (voir la Figure 2 pour un guide d’assemblage) et deux moniteurs à écran plat sur moniteur-armes disponibles de normales de bureau fournissent.
    2. Éléments de panneau de fibres agglomérées
      1. construire le cadre de l’installation de trois composants de panneaux de fibres agglomérées : un élément central et panneaux de référence deux sur chaque côté (voir la Figure 1 pour le positionnement général, Table 2 pour les dimensions détaillées et la Figure 2 pour un guide de montage de chaque élément). Tous ces morceaux de peinture en noir mat pour réduire le facteur de dispersion.
        Remarque : L’élément central (voir Figure 2 b et 2D) détient les miroirs et le traqueur d’oeil. Les deux sont sur le même plateau, ce qui maintient le traqueur d’oeil aux participants ' niveau des yeux.
      2. Placer l’élément supérieur de ce composant, telle qu’elle laisse 8 cm de profondeur sur le devant de la table. Un tel arrangement permet de suffisamment d’espace pour le participant ' visage de s quand stabilisé sur le repose-tête et évite la condensation sur les miroirs durant l’expiration, tout en minimisant la distance entre le participant ' s yeux et les miroirs pour maximiser la utilisation possible du participant ' champ visuel de s.
      3. Placer les deux plateaux de référence directement ci-dessous les moniteurs (voir la Figure 1 pour le positionnement et les panneaux de la Figure 2 A et C pour un guide d’assemblage) pour l’étalonnage manuel facile des écrans. Notez que le décalage apparent dans la Figure 1, entre l’écran et le Conseil d’administration est en raison de la profondeur limitée cues dans l’image ; les planches sont directement ci-dessous les moniteurs des deux côtés.
      4. Aligner exactement les horizontales les longs avec les bords du bureau, tandis que les longues verticales laissent 4 cm au-delà de l’avant du Bureau pour la facilité de stabilisation d’un Conseil d’étalonnage (voir ci-dessous) à ces commissions. Les deux verticales petits assurera le rester longtemps vertical vertical comme référence pour les moniteurs.
      5. , Éventuellement, utiliser une feuille de carton-fibre comme un Conseil d’administration d’étalonnage (voir Figure 3). Dans ce cas, après avoir obtenu une position optimale d’un moniteur, positionner le jury étalonnage contre le Comité de référence et indiquer les positions de la Commission de référence et le moniteur sur le tableau de calibrage bien qu’il soit en place (dans l’exemple de < forte Class = « xfig » > Figure 3, lattes en bois fournissent ces indications).
      6. Chaque fois que ce moniteur désirée est perdue (accidentellement ou parce que d’autres expériences nécessitent une position différente), récupérer cette position en utilisant les repères sur la carte de calibrage de remettre le Conseil d’administration d’étalonnage dans le même endroit relatif à la carte de référence qui a une position fixe sur le bureau. Déplacer le moniteur à nouveau à la ligne vers le haut avec les marquages appropriés (Voir l’étape 2.1.1. pour plus de détails).
        composante Dimensions (cm) numéro Remarque
        composant Central < / TD > 80 × 25 × 2 1 Horizontal haut
        23 × 25 × 2 1 fond Horizontal
        21 × 32 × 2 1 Vertical central
        32 × 25 × 2 1 face verticale
        Cartes de référence 61 × 11 × 2 2 Long horizontal
        66 × 29 × 2 2 verticales
        11 × 15 × 2 4 petit vertical

        Tableau 2. Détails des composants panneau de fibres agglomérées.
    3. Moniteurs et miroirs
      1. positionner le paramétrage sur le dessus un bureau standard.
      2. Monter deux moniteurs à écran plat sur un moniteur standard bras fixés sur le côté du Bureau (le Comité de référence et le Bureau de serrage). Ces armes permettent la traduction en trois dimensions, ainsi que la rotation dans le plan de l’écran. Moniteurs à tube cathodique conventionnels sont clairement également compatible avec le programme d’installation, mais ne donnerait pas la même souplesse en termes de positionnement et repositionnement.
      3. Monter les miroirs sur des montures de miroir qui sont vendus à cet effet par les mêmes fournisseurs qui stock miroirs froids. Connectez ces montures pour le panneau de particules, tenir le miroir aux participants ' niveau des yeux. Position des miroirs de toucher à un 90° d’angle au centre, juste avant le participant ' nez de s.
    4. Éléments restant
      Remarque : certaines expériences exigent des participants, vous ne voyez ne pas les écrans depuis le coin de leurs yeux, afin qu’une ligne de vue directe sur les écrans (lignes pointillées Figure 4 a) Il faut éviter.
      1. Dans ce cas, créez " œillères " faite de carton noir et sangles de trou rembourré mousse peints en noir et attachez-les aux poteaux de la tête-mains (voir Figure 4 b). Ajuster les oeillères en hauteur et en inclinaison pour accueillir les participants individuels. Si le mur en face de la participante a forte réflectance, accroché à un morceau de tissu noir aidera à remédier à cette situation.

2. En utilisant le système

  1. calibration Hardware
    Remarque : étalonnage vise à obtenir un alignement satisfaisant des deux moniteurs pour faciliter la fusion des deux moniteurs ' images pour chaque participant. Ceci peut être réalisé en deux étapes : calibration hardware (décrit ici) et étalonnage de logiciel (décrit ci-dessous).
    1. Lorsque vous utilisez une planche d’étalonnage, décrite ci-dessus, l’aligner avec les cartes de référence, tenant en place avec une pince en C si nécessaire, et puis déplacez le moniteur correspondant à s’aligner avec les lignes de référence souhaitée sur la carte de l’étalonnage. Les moniteurs doivent être parallèles les uns aux autres, et chacune doit être directement au-dessus de son Conseil de référence.
    2. Lorsque vous utilisez les oeillères, les déplacer vers le participant ' s niveau des yeux et tourner légèrement vers la ligne médiane, c'est-à-dire plus vers l’intérieur, par rapport à l’orientation des moniteurs. Assurez-vous que chaque oeil voit le stimulus visuel ensemble dans le miroir sans avoir vu tout ça directement. En tournant les oeillères vers et non loin de la ligne médiane minimisera les participants ' exposition aux autre entrée visuelle.
  2. Calibration software
    1. puisque les participants peuvent varier dans leur position de le œil par rapport à des miroirs malgré l’utilisation d’un repose-tête, calibrer plus loin avant de faire des expériences. Cette partie est plus facile à faire dans le logiciel, c'est-à-dire sans déplacer l’installation ' s aucune des pièces supplémentaires. Il existe deux méthodes possibles.
      1. Pour la première fois, présenter un point sur chacun des deux écrans en alternance, et demander au participant d’éliminer le changement de position perçue en déplaçant le point sur un des écrans des (ou les deux dans des directions opposées).
      2. Pour la seconde méthode, demander au participant d’aligner les cadres des stimuli expérimentaux au lieu de deux points alors que les deux yeux ' visual domaines essentiels pour l’expérience particulière sont alignés.
    2. Une fois ou l’autre méthode, centre les stimuli dans l’expérience sur le résultat à l’écran des postes. Autres aspects de la mise en place des affichages et des stimuli pour dichoptic présentation en général peut être trouvée ailleurs 5.

Subscription Required. Please recommend JoVE to your librarian.

Representative Results

Après l’étalonnage décrite dans le protocole, nous avons effectué une procédure de validation du calibrage sans problèmes avec les miroirs en place. L’efficacité de la méthode est clairement illustrée par la Figure 5, qui montre l’image de la caméra (à l’aide d’un œil de fin de recherche système de suivi) avec les miroirs en place. Les deux ensembles de lignes parallèles le long du nez des participants et les lignes au-dessus des sourcils sont les bords des miroirs mais, néanmoins, le visage est aussi clair à l’intérieur de ce cadre car il est à l’extérieur. Cela met en évidence l’absence de perte de signal dans les longueurs d’ondes enregistrées par la caméra. Une évaluation formelle a déjà montré élève taille, saccade et sans heurt de poursuite résultats équivalents avec des miroirs et sans miroirs1. Nous décrivons une partie représentative de cette évaluation.

Une courte expérience a été menée avec seulement un miroir permettant de comparer les résultats avec et sans le miroir. Le participant fait des saccades à différents endroits sur l’écran. Le traqueur d’oeil n’a pas manqué d’échantillons pour chaque œil. Les corrélations moyennes dans l’angle de regard horizontal et vertical regard angle étaient 0,99 (voir Figure 6).

Combien ça coûte ?

Dans un laboratoire disposant déjà de matériaux d’oculométrie standard comme un traqueur d’oeil, un repose-tête et moniteurs, le prix approximatif des composants supplémentaires s’approcherait de 1 000$ US. Ce prix se compare favorablement à des alternatives comme goggle systèmes29 au moment de la publication (2017). Miroirs : 400 $; détenteurs de miroir : 150 $; panneau de fibres agglomérées, colle, etc.: 100 $; surveiller les armes : 300 $. Le coût d’un traqueur d’oeil varient de 100 $ à plus de 25 000 $ selon des facteurs comme la précision et la fréquence d’échantillonnage (voir plus d’options à 30).

Comment ça marche pour les trackers oeil différent ?

Deux types de trackers œil infrarouge ont été précédemment évalués en termes de qualité de le œil de données1. Ils sont un traqueur d’oeil Bureau monté en bout recherche et un traqueur d’oeil de consommation de qualité, chacun en combinaison avec une paire de miroir légèrement différents (pour plus de détails, voir le tableau 1). Les spécifications du produit suggèrent que les deux trackers devraient fonctionner bien avec cette configuration, et cela est corroboré par l' évaluation publiés1. On trouvera davantage d’options pour les traqueurs de le œil en 30.

Comment faire pour éviter toute interférence de l’illuminateur infrarouge du Traqueur de le œil ?

La longueur d’onde de la lumière transmise par illuminateur infrarouge du Traqueur de le œil s’étend aussi dans le domaine du visible. Les participants peuvent donc parfois voir le tableau rouge ou des points à travers les miroirs, surtout pendant la procédure de validation du calibrage lorsque l’écran est le plus souvent noir. La gravité du problème dépend de la conception expérimentale donnée, par exemple, évitement de l’utilisation de la couleur rouge dans le stimulus diminuera la possibilité de confusion potentielle. En outre, les expérimentateurs peuvent augmenter la luminance du fond afin que les points rouges sont à peine visibles, et certains trackers oeil permettent à la puissance de l’illuminateur à être tourné vers le bas. En outre, dans les cas où le stimulus d’intérêt couvre une partie relativement petite de l’écran, l’illuminateur peut être déplacé ne pas se chevaucher avec la présente partie.

Quelle est la taille maximale du champ de vision ?

La configuration actuelle pourrait couvrir plus de 30 degrés dans l’angle visuel aussi bien verticalement qu’horizontalement.

Combien de temps faut-il pour construire le programme d’installation et de calibrer chaque participant ?

Construire le système de prend environ une journée si tous les matériaux et les équipements sont disponibles. Il faut moins de 10 min pour calibrer chaque participant sur la présentation dichoptic et oculométrique système.

Figure 1
Figure 1 . Illustration schématique de l’installation.
Le programme d’installation est sur un bureau, et le participant est assis au comptoir et en regardant dans un miroir différent avec chacun des deux yeux. Bien que pas strictement nécessaire, les meilleurs résultats sont obtenus en soutenant la tête du participant avec un support de tête monté sur le côté de la table. (Notez que le décalage apparent entre l’écran et de Conseil sur le côté droit est en raison de la profondeur limitée cues dans l’image). La figure a été adaptée de 1. S’il vous plaît cliquez ici pour visionner une version agrandie de cette figure.

Figure 2
Figure 2 . Un guide d’assemblage des référence (panneaux de A et C) et l’élément central (groupes B et D).
Panneaux A et C ne montrent que la carte de référence qui se trouve sur le côté gauche de l’installation ; le Conseil de référence sur le côté droit est l’image inversée de celle de gauche, c'est-à-dire avec les petites planches verticales alors à l’opposé de la ligne médiane. S’il vous plaît cliquez ici pour visionner une version agrandie de cette figure.

Figure 3
Figure 3 . Conseil d’administration d’étalonnage.
Dans cet exemple, lattes de bois prennent un rôle qui peut également être effectué par lignes. Une latte verticale et une trace de lattes horizontales au coin de l’écran quand il est dans la position correcte. Une autre lamelle verticale au bas du Conseil d’administration s’aligne avec le côté court de la référence (bureau verticales) quand il est dans la position correcte. S’il vous plaît cliquez ici pour visionner une version agrandie de cette figure.

Figure 4
Figure 4 . Démonstration des oeillères.
Les oeillères empêchent une visibilité directe sur les écrans (lignes pointillées). S’il vous plaît cliquez ici pour visionner une version agrandie de cette figure.

p-together.within-page = « 1 » >Figure 5
Figure 5 . Cadre de vue de la caméra au cours de la présentation dichoptic, vaguement montrant les bords des miroirs mais sinon ne montrant aucune obstruction due à des miroirs.

Figure 6
Figure 6 . Données recueillies auprès des participants représentant en utilisant le traqueur d’oeil recherche bout pendant une tâche de saccade.
Les lignes verticales en pointillés indiquent les changements de position de la cible. La figure a été adaptée de 1.

Subscription Required. Please recommend JoVE to your librarian.

Discussion

Nous présentons un guide étape par étape pour la construction et l’utilisation d’un dispositif expérimental qui permet un suivi simultané des deux yeux et dichoptic présentation de stimuli visuels. Dans de nombreuses situations où la stimulation dichoptic est utilisée, la question critique empêchant la suivi des yeux efficace est que les miroirs pour dichoptic présentation bloquent la vue des trackers oeil axée sur la vidéo. Ceci est résolu ici en utilisant des miroirs infrarouge-transparent et un traqueur d’oeil sensible à l’infrarouge. Cette configuration permet aux chercheurs de 3D vision interoculaires ou de recherche clinique recueillir des données de suivi des yeux haute qualité lors de l’utilisation large, de couleur arbitrairement des stimuli.

Cette configuration peut être modifiée selon les besoins expérimentaux. Si les stimuli des deux yeux sont assez petit5 pour tenir sur un seul écran, quatre miroirs avec un écran peuvent être suffisant pour atteindre suivi oculaire avec présentation de la dichoptic. Dans ce cas, deux miroirs de surface avant plus (infrarouge-transparence ne pas requise) seraient placés périphériques et parallèle aux rétroviseurs actuels, reflétant des stimuli visuels à l’écran pour les miroirs de courants (voir référence 5 pour le placement de miroirs dans un stéréoscope miroir standard).

Il y a quelques limitations de ce dispositif expérimental. L’un est le risque de contamination visuelle de l’illuminateur du Traqueur oculaire mentionné dans les résultats représentatifs. Deuxièmement, si la couleur des stimuli visuels n’est pas pertinente, lunettes anaglyphes peut-être un meilleur choix en termes de coût, surtout si elle n’est pas essentiel que la séparation des images des deux yeux n’est pas toujours complète lors de l’utilisation de lunettes anaglyphes.

Par rapport aux techniques qui s’appuient sur un enregistrement non optiques directement dans les yeux, par exemple électrooculographie31,32,33 et la bobine sclérale technique19,34, 35, la méthode proposée est moins invasive et permet la pupillométrie. En revanche, certains participants ont des yeux qui sont difficiles à capturer à l’aide de œil sur vidéo enregistrement, donc dans ces cas, méthodes d’enregistrement direct sont préférés. Notre méthode devrait aussi être comparé à d’autres méthodes qui reposent sur un signal visuel. Par exemple, oculométrique peut être réalisé avec goggle systèmes disposant de caméras intégrées dans le œil pièces36 ou la tête montée affiche37. Systèmes de lunettes ont l’avantage qu’ils n’exigent pas aux participants de rester toujours mais la résolution spatiale et temporelle de ces systèmes peut être faible par rapport à la méthode proposée. Il est également possible de faire des enregistrement vidéo axée sur les yeux à travers les lentilles d’anaglyphe lunettes (lunettes rouge-bleu ou rouge-vert par exemple)20,38,39, qui présente l’inconvénient de limiter les couleurs qui peuvent être utilisés dans les stimuli visuels montrés au participant. Séparation des images de le œil aussi est possible en utilisant des verres polarisés stéréo30 ou passive stéréo Polarized lunettes22,40,41. Ces méthodes sont plus faciles à mettre en œuvre que celle proposée, mais la qualité de la stimulation visuelle peut-être souffrir de diaphonie stéréoscopique.

Un groupe a utilisé avec succès un programme d’installation combinant un stéréoscope 4-miroir standard avec un eye tracker24,25 , grâce au suivi d’un oeil dans une brèche entre les miroirs. En dehors de permettre seulement monoculaire oculométrique, cette méthode présente l’inconvénient que l’enregistrement par le biais de cette lacune limite la taille des miroirs utilisés et, par conséquent, le champ de vision, et qu’elle requiert un positionnement très précis du Traqueur oculaire. Par conséquent, la routine d’installation peut prendre jusqu'à 20 min (Miriam Spering, communication personnelle, 7 mai 2017). En comparaison, la méthode proposée permet un champ de vision de plus de 40 degrés, suivi des deux yeux et il prend environ 10 min pour terminer le processus d’étalonnage ensemble.

Il y a une tendance dans la recherche impliquant la suppression interoculaires pour utiliser pupillaires et oculomoteurs réponses en plus de, ou en remplacement de, le bouton traditionnel presse réponses36,42,43. D’une part, dynamique des yeux peut-être révéler un traitement inconscient, tandis que les touches du signal généralement conscience subjective24,25. En outre, en se fondant sur les réponses de le œil peut empêcher potentiel confond associés à manuels réponses en expériences26,,33. Notre configuration constitue la solution idéale pour ceux désireux de poursuivre cette combinaison de répression interoculaires et oculométrique.

Subscription Required. Please recommend JoVE to your librarian.

Disclosures

Les auteurs n’ont rien à divulguer.

Acknowledgements

Les auteurs remercient Pieter Schiphorst pour son rôle dans la conception de l’installation et de fournir les graphiques des Figures 1 et 3 et Marnix Naber pour discussion utile et sa contribution à la Figure 6. Les auteurs reconnaissent également les chercheurs et éditeurs pour la réutilisation de la Figure 1 et 6 dans un document publié1.

Materials

Name Company Catalog Number Comments
Mirrors in Setup 1 Edmund Optics  #64-452 dimensions 10.10 × 12.70 cm; Reflectance: 400 ~ 690 nm; Transmission: 750 ~ 1200nm
Mirrors in Setup 2 Edmund Optics Item discontinued dimensions 10.10 × 12.70 cm; Reflectance: 425 ~ 650 nm; Transmission: 800 ~ 1200nm
Other Mirror Option Edmund Optics #62-634 dimensions 12.50 × 12.50 cm; Reflectance: 425 ~ 650 nm; Transmission: 800 ~ 1200nm
Eye Tracker in Setup 1 SR Research Ltd., Mississauga, Ontario, Canada Eyelink 1000 Transmission: 890 ~ 940 nm
Eye Tracker in Setup 2 The Eye Tribe Aps, Copenhagen, Denmark Eye Tribe (item discontinued) Transmission: around 850 nm

DOWNLOAD MATERIALS LIST

References

  1. Brascamp, J. W., Naber, M. Eye tracking under dichoptic viewing conditions: a practical solution. Behav. Res. Methods. 1-7 (2016).
  2. Barendregt, M., Harvey, B. M., Rokers, B., Dumoulin, S. O. Transformation from a Retinal to a Cyclopean Representation in Human Visual Cortex. Curr. Biol. 25, (15), 1982-1987 (2015).
  3. Held, R. T., Cooper, E. A., Banks, M. S. Blur and Disparity Are Complementary Cues to Depth. Curr. Biol. 22, (5), 426-431 (2012).
  4. Julesz, B. Foundations of cyclopean perception. xiv, U. Chicago Press. Oxford, England. (1971).
  5. Carmel, D., Arcaro, M., Kastner, S., Hasson, U. How to Create and Use Binocular Rivalry. J. Vis. Exp. (45), (2010).
  6. Tsuchiya, N., Koch, C. Continuous flash suppression reduces negative afterimages. Nat. Neurosci. 8, (8), 1096-1101 (2005).
  7. Crick, F., Koch, C. Consciousness and neuroscience. Cereb Cortex. 8, (2), 97-107 (1998).
  8. Jiang, Y., Costello, P., Fang, F., Huang, M., He, S. A gender- and sexual orientation-dependent spatial attentional effect of invisible images. Proc. Natl. Acad. Sci. 103, (45), 17048-17052 (2006).
  9. Jiang, Y., Costello, P., He, S. Processing of Invisible Stimuli: Advantage of Upright Faces and Recognizable Words in Overcoming Interocular Suppression. Psychol. Sci. 18, (4), 349-355 (2007).
  10. Bahrami, B., Carmel, D., Walsh, V., Rees, G., Lavie, N. Spatial attention can modulate unconscious orientation processing. Perception. 37, (10), 1520-1528 (2008).
  11. Smith, D. T., Ball, K., Ellison, A., Schenk, T. Deficits of reflexive attention induced by abduction of the eye. Neuropsychologia. 48, (5), 1269-1276 (2010).
  12. Deubel, H., Schneider, W. X. Saccade target selection and object recognition: Evidence for a common attentional mechanism. Vision Res. 36, (12), 1827-1837 (1996).
  13. Pastukhov, A., Braun, J. Rare but precious: Microsaccades are highly informative about attentional allocation. Vision Res. 50, (12), 1173-1184 (2010).
  14. Reddi, B. aJ., Carpenter, R. H. S. The influence of urgency on decision time. Nat. Neurosci. 3, (8), 827-830 (2000).
  15. Barbur, J. L. Learning from the pupil-studies of basic mechanisms and clinical applications. Vis. Neurosci. 1, 641-656 (2004).
  16. Naber, M., Nakayama, K. Pupil responses to high-level image content. J. Vis. 13, (6), 7-7 (2013).
  17. Gilzenrat, M. S., Nieuwenhuis, S., Jepma, M., Cohen, J. D. Pupil diameter tracks changes in control state predicted by the adaptive gain theory of locus coeruleus function. Cogn. Affect. Behav. Neurosci. 10, (2), 252-269 (2010).
  18. Van Der Meer, E., et al. Resource allocation and fluid intelligence: Insights from pupillometry. Psychophysiology. 47, (1), 158-169 (2010).
  19. Erkelens, C. J., Regan, D. Human ocular vergence movements induced by changing size and disparity. J. Physiol. 379, 145-169 (1986).
  20. Wismeijer, D. A., Erkelens, C. J., van Ee, R., M, W. exler Depth cue combination in spontaneous eye movements. J. Vis. 10, (6), 25-25 (2010).
  21. Takagi, M., et al. Adaptive Changes in Dynamic Properties of Human Disparity-Induced Vergence. Invest. Ophthalmol. Vis. Sci. 42, (7), 1479-1486 (2001).
  22. Maiello, G., Harrison, W. J., Bex, P. J. Monocular and Binocular Contributions to Oculomotor Plasticity. Sci. Rep. 6, (2016).
  23. Rothkirch, M., Stein, T., Sekutowicz, M., Sterzer, P. A direct oculomotor correlate of unconscious visual processing. Curr. Biol. 22, (13), R514-R515 (2012).
  24. Spering, M., Pomplun, M., Carrasco, M. Tracking Without Perceiving A Dissociation Between Eye Movements and Motion Perception. Psychol. Sci. 22, (2), 216-225 (2011).
  25. Spering, M., Carrasco, M. Acting without seeing: eye movements reveal visual processing without awareness. Trends Neurosci. 38, (4), 247-258 (2015).
  26. Piano, M. E. F., Bex, P. J., Simmers, A. J. Perceptual Visual Distortions in Adult Amblyopia and Their Relationship to Clinical FeaturesPerceptual Visual Distortions in Adult Amblyopia. Invest. Ophthalmol. Vis. Sci. 56, (9), 5533-5542 (2015).
  27. Wiecek, E., Lashkari, K., Dakin, S. C., Bex, P. Novel Quantitative Assessment of Metamorphopsia in MaculopathyQuantitative Assessment of Metamorphopsia. Invest. Ophthalmol. Vis. Sci. 56, (1), 494-504 (2015).
  28. Wheatstone, C. Contributions to the Physiology of Vision.--Part the First. On Some Remarkable, and Hitherto Unobserved, Phenomena of Binocular Vision. Philos. Trans. R. Soc. Lond. 128, 371-394 (1838).
  29. Beach, G., Cohen, C. J., Braun, J., Moody, G. Eye tracker system for use with head mounted displays. 1998 IEEE Int. Conf. Syst. Man. 5, 4348-4352 (1998).
  30. Gibaldi, A., Vanegas, M., Bex, P. J., Maiello, G. Evaluation of the Tobii EyeX Eye tracking controller and Matlab toolkit for research. Behav. Res. Methods. 1-24 (2016).
  31. Fox, R., Todd, S., Bettinger, L. A. Optokinetic nystagmus as an objective indicator of binocular rivalry. Vision Res. 15, (7), 849-853 (1975).
  32. Leopold, D. A., Fitzgibbons, J. C., Logothetis, N. K. The Role of Attention in Binocular Rivalry as Revealed through Optokinetic Nystagmus. (1995).
  33. Zaretskaya, N., Thielscher, A., Logothetis, N. K., Bartels, A. Disrupting Parietal Function Prolongs Dominance Durations in Binocular Rivalry. Curr. Biol. 20, (23), 2106-2111 (2010).
  34. Robinson, D. A. A Method of Measuring Eye Movemnent Using a Scieral Search Coil in a Magnetic Field. IEEE Trans. Bio-Med. Electron. 10, (4), 137-145 (1963).
  35. Kalisvaart, J. P., Goossens, J. Influence of Retinal Image Shifts and Extra-Retinal Eye Movement Signals on Binocular Rivalry Alternations. PLOS ONE. 8, (4), e61702 (2013).
  36. Frässle, S., Sommer, J., Jansen, A., Naber, M., Einhäuser, W. Binocular rivalry: frontal activity relates to introspection and action but not to perception. J. Neurosci. 34, (5), 1738-1747 (2014).
  37. Duchowski, A. T., et al. Binocular Eye Tracking in Virtual Reality for Inspection Training. Proc. 2000 Symp. Eye Track. Res. Appl. 89-96 (2000).
  38. Hayashi, R., Tanifuji, M. Which image is in awareness during binocular rivalry? Reading perceptual status from eye movements. J. Vis. 12, (3), 5-5 (2012).
  39. van Dam, L. C. J., van Ee, R. Retinal image shifts, but not eye movements per se, cause alternations in awareness during binocular rivalry. J. Vis. 6, (11), 3-3 (2006).
  40. Maiello, G., Chessa, M., Solari, F., Bex, P. J. Simulated disparity and peripheral blur interact during binocular fusionShort Title?? J. Vis. 14, (8), 13-13 (2014).
  41. Vinnikov, M., Allison, R. S., Fernandes, S. Impact of depth of field simulation on visual fatigue: Who are impacted? and how? Int. J. Hum.-Comput. Stud. 91, 37-51 (2016).
  42. Tsuchiya, N., Wilke, M., Frässle, S., Lamme, V. A. F. No-Report Paradigms: Extracting the True Neural Correlates of Consciousness. Trends Cogn. Sci. 19, (12), 757-770 (2015).
  43. Naber, M., Frässle, S., Einhäuser, W. Perceptual Rivalry: Reflexes Reveal the Gradual Nature of Visual Awareness. PLOS ONE. 6, (6), e20910 (2011).

Comments

0 Comments


    Post a Question / Comment / Request

    You must be signed in to post a comment. Please or create an account.

    Usage Statistics