Waiting
Login processing...

Trial ends in Request Full Access Tell Your Colleague About Jove

5.7: Théorie cinétique moléculaire et lois sur les gaz
TABLE DES
MATIÈRES

JoVE Core
Chemistry

A subscription to JoVE is required to view this content. You will only be able to see the first 20 seconds.

Education
Kinetic Molecular Theory and the Gas Laws
 
TRANSCRIPTION

5.7: Théorie cinétique moléculaire et lois sur les gaz

La vérification de la théorie cinétique des gaz (TCG) et de ses postulats réside dans sa capacité à expliquer et décrire le comportement d'un gaz. Les différentes lois sur le gaz (les lois de Boyle-Mariotte, Charles, Gay-Lussac, d'Avogadro et de Dalton) peuvent être déduites des hypothèses de la théorie cinétique des gaz, qui ont conduit les chimistes à croire que les hypothèses de la théorie représentent exactement les propriétés des molécules de gaz.

La théorie cinétique des gaz explique le comportement des gaz

Sachant que la pression d'un gaz est exercée par des molécules de gaz se déplaçant rapidement et qu'elle dépend directement du nombre de molécules entrant en contact avec une unité de surface de la paroi par unité de temps, la TCG explique conceptuellement le comportement d'un gaz comme suit :

  • Loi de Gay-Lussac : si la température est augmentée, la vitesse moyenne et l’énergie cinétique des molécules de gaz augmentent. Si le volume est maintenu constant, la vitesse accrue des molécules de gaz entraîne des collisions plus fréquentes et plus puissantes avec les parois du récipient, ce qui augmente la pression. Ceci est également appelé la loi d'Amontons.
  • Loi de Charles : si la température d’un gaz est augmentée, une pression constante ne peut être maintenue que si le volume occupé par le gaz augmente. Cela se traduit par de plus grandes distances moyennes parcourues par les molécules pour atteindre les parois du récipient, ainsi que par une plus grande surface de la paroi. Ces conditions diminueront à la fois la fréquence des collisions molécule-paroi et le nombre de collisions par unité de surface, dont les effets combinés équilibrent l'effet des forces de collision accrues en raison de la plus grande énergie cinétique à une température plus élevée.
  • Loi de Boyle-Mariotte : si le volume de gaz diminue, la surface de la paroi du récipient diminue et la fréquence des collisions molécule-paroi augmente, ce qui augmente la pression exercée par le gaz.
  • Loi d'Avogadro : à une pression et une température constantes, la fréquence et la force des collisions molécule-paroi sont constantes. Dans de telles conditions, une augmentation du nombre de molécules gazeuses nécessitera une augmentation proportionnelle du volume du récipient afin de réduire le nombre de collisions par unité de surface pour compenser l'élévation de la fréquence des collisions.
  • Loi de Dalton : en raison des grandes distances qu'il y a entre elles, les molécules d'un gaz dans un mélange bombardent les parois du récipient avec la même fréquence, que d'autres gaz soient présents ou non, et la pression totale d'un mélange de gaz est égale à la somme des pressions (partielles) des différents gaz.

Ce texte est adapté de Openstax, Chimie 2e, Section 9.5 : La théorie cinétique-moléculaire.

Get cutting-edge science videos from JoVE sent straight to your inbox every month.

Waiting X
Simple Hit Counter