Waiting
Login processing...

Trial ends in Request Full Access Tell Your Colleague About Jove

20.6: Stéréoisomérisme
TABLE DES
MATIÈRES

JoVE Core
Chemistry

A subscription to JoVE is required to view this content. You will only be able to see the first 20 seconds.

Education
Stereoisomerism
 
TRANSCRIPTION

20.6: Stéréoisomérisme

Isomérisme dans les complexes

Les isomères sont des espèces chimiques différentes qui ont la même formule chimique.

Les complexes de métaux de transition existent souvent en tant qu'isomères géométriques, dans lesquels les mêmes atomes sont reliés par les mêmes types de liaisons mais avec des différences au niveau de leur orientation dans l'espace. Des complexes de coordination avec deux ligands différents dans les positions cis et trans d'un ligand d'intérêt forment des isomères. Par exemple, l'ion octaédrique [Co(NH3)4Cl2]+ possède deux isomères (figure 1). Dans la configuration cis, les deux ligands chlorure sont adjacents l'un à l'autre. L'autre isomère, la configuration trans, a les deux ligands chlorure directement l'un en face de l'autre.

Image1

Figure 1. Les isomères cis et trans de [Co(H2O)4Cl2]+ contiennent les mêmes ligands liés au même ion métallique, mais la disposition spatiale fait que ces deux composés ont des propriétés très différentes.

Les différents isomères géométriques d'une substance sont des composés chimiques différents. Ils présentent des propriétés différentes, même s'ils ont la même formule. Par exemple, la couleur des deux isomères de [Co(NH3)4Cl2]NO3 est différente ; la forme cis est violette et la forme trans est verte. De plus, ces isomères ont des moments dipolaires, des solubilités et des réactivités différentes. Comme exemple de la façon dont la disposition dans l'espace peut influencer les propriétés moléculaires, considérons la polarité des deux isomères de [Co(NH3)4Cl2]NO3. Rappelez-vous que la polarité d'une molécule ou d'un ion est déterminée par les dipôles de liaison (qui sont dus à la différence d'électronégativité entre les atomes liants) et leur disposition dans l'espace. Dans un isomère, les ligands chlorure cis provoquent plus de densité électronique d'un côté de la molécule que de l'autre, ce qui la rend polaire. Pour l'isomère trans, chaque ligand se trouve directement en face d'un ligand identique, de sorte que les dipôles de liaison s'annulent et que la molécule est apolaire.

Un autre type important d'isomères sont les isomères optiques, ou énantiomères, dans lesquels deux objets sont les images miroir exactes l'un de l'autre mais ils ne peuvent pas être alignés de sorte que toutes les parties correspondent. Cela signifie que les isomères optiques sont des images dans un miroir non superposables. Un exemple classique de ceci est une paire de mains, dans laquelle la main droite et la main gauche sont les images miroir de l'autre mais ne peuvent pas être superposées. Les isomères optiques sont très importants en organique et en biochimie parce que les systèmes vivants incorporent souvent un isomère optique précis et non l'autre. Contrairement aux isomères géométriques, les paires d'isomères optiques ont des propriétés presque identiques (point d'ébullition, polarité, solubilité, etc.). Les isomères optiques ne diffèrent que dans la façon dont ils impactent la lumière polarisée et dans la façon dont ils réagissent avec d'autres isomères optiques. Pour les complexes de coordination, de nombreux composés de coordination tels que [M(en)3]n+ [dans lequel Mn+ est un ion métallique central comme le fer(III) ou le cobalt(II)] forment des énantiomères, comme le montre la figure 2. Ces deux isomères vont réagir différemment avec d'autres isomères optiques. Par exemple, les hélices de l'ADN sont des isomères optiques, et la forme qui se trouve dans la nature (ADN dextrogyre) se lie à un seul isomère de [M(en)3]n+ et non à l'autre.

Image2

Figure 2. Le complexe [M(en)3]n+ (Mn+ = un ion métallique, en = éthylènediamine) a une image miroir non superposable.

L'ion [Co(en)2Cl2]+ présente un isomérisme géométrique (cis/trans), et son isomère cis existe comme une paire d'isomères optiques (figure 3).

Image3

Figure 3. Il existe trois formes isomériques de [Co(en)2Cl2]+. L'isomère trans, formé lorsque les chlores sont positionnés à un angle de 180°, a des propriétés très différentes des isomères cis. Les images miroir de l'isomère cis forment une paire d'isomères optiques qui ont un comportement identique, sauf lorsqu'ils réagissent avec d'autres énantiomères.

Ce texte est adapté de Openstax, Chimie 2e, Chapitre 19.2 Chimie de coordination des métaux de transition.

Get cutting-edge science videos from JoVE sent straight to your inbox every month.

Waiting X
Simple Hit Counter