Login processing...

Trial ends in Request Full Access Tell Your Colleague About Jove
Click here for the English version

Behavior

Balle en mouvement avec une vitesse uniforme variable dans une tâche de synchronisation de métronome

doi: 10.3791/56205 Published: September 21, 2017
* These authors contributed equally

Summary

Ce protocole vise à introduire la demande d’une balle en mouvement avec une vitesse uniforme variable dans une tâche de synchronisation de métronome.

Abstract

Sensorimotrice synchronisation (SMS), une capacité humaine fondamentale à coordonner les mouvements avec les rythmes externes, a longtemps pensée modalité spécifique. Dans la tâche de synchronisation métronome canonique nécessitant tapant un doigt avec une séquence isochrone, une conclusion bien établie est que la synchronisation est beaucoup plus stable à une séquence sonore consistant en des tonalités auditives que pour un visuel séquence composée des flashs visuels. Toutefois, des études récentes ont montré que le déplacement périodiquement des stimuli visuels peut sensiblement améliorer synchronisation comparée avec des flashs visuels. En particulier, la synchronisation d’une balle en mouvement visuelle qui a une vitesse variable uniformément s’est avérée pour n’être ne pas moins stable que la synchronisation des signaux auditifs. Ici, le protocole actuel décrit l’application de la balle qui rebondit avec une vitesse uniforme variable dans une tâche de synchronisation de métronome. L’utilisation de la balle qui rebondit dans les séquences avec différents intervalles inter-apparition (IOI) est incluse. Les résultats représentatifs illustrent les performances de synchronisation de la balle qui rebondit, par rapport aux performances de tons auditifs et visuel clignote. Compte tenu de ses performances de synchronisation comparable à celle des signaux auditifs, la balle est particulièrement importante pour aborder le thème de recherche actuel de savoir si les mécanismes de modalité spécifique sous-jacent SMS.

Introduction

or Start trial to access full content. Learn more about your institution’s access to JoVE content here

La synchronisation sensorimotrice (SMS) se réfère à la coordination des mouvements (par exemple, robinets de doigt) avec un rythme externe et est étudiée canoniquement en utilisant une tâche de synchronisation de métronome simple dans lequel le sujet est nécessaire pour exploiter un doigt le long de une séquence isochrones1,2. La supériorité de l’auditif sur modalité visuelle dans la synchronisation de métronome s’est imposée depuis plus d’un siècle : la synchronisation est beaucoup plus stable à une séquence sonore consistant en des tons auditifs (Figure 1 a) que pour une séquence visuelle consistant en des flashs visuels (Figure 1 b)1. Cet avantage auditif de synchronisation de métronome, cependant, a récemment été contesté par études employant régulièrement passer des stimuli visuels3,4,5,6 (Notez que périodiquement des stimuli visuels mobiles voir mouvements continus). Hove et coll. utilisé une séquence visuelle composée d’un haut-bas bar animée d’une vitesse constante et constaté que la synchronisation de la barre haut-bas est plus stable que la synchronisation des flashs visuels, mais était encore moins stable que la synchronisation des signaux auditifs3,6. Iversen et coll. employait une balle qui rebondit qui avait une vitesse variait selon une sinusoïde rectifiée et montrent que la synchronisation de la balle qui rebondit à proximité de la synchronisation des signaux auditifs5. Plus récemment, Gan et coll. utilisé une balle qui rebondit qui avait une vitesse uniforme variable (c.-à-d., simulant l’effet de la gravité) (Figure 1) et constaté que la synchronisation de la balle qui rebondit n’était pas moins stable que synchronisation des signaux auditifs4.

Le protocole actuel vise à introduire une procédure pour appliquer une balle qui rebondit avec une vitesse uniforme variable dans une tâche de synchronisation de métronome, tel que décrit dans le Gan et al. 4 la tâche de synchronisation de métronome comprend une séquence sonore composée de tons auditifs (à la séquence, la Figure 1 a) et une séquence visuelle composée de flashs visuels (séquence de VF, Figure 1 b), qui sont largement adoptées en SMS études1. Le troisième type de séquence dans la tâche est une séquence visuelle consistant en la balle qui rebondit (séquence de VB, Figure 1). Considérant que les mécanismes de la modalité spécifique ont longtemps été considérés à sous-couche SMS, tels que des liens plus serrés entre le cortex auditif et moteur qu’entre le visuel et le cortex moteur2, si SMS est la modalité spécifique a récemment attiré beaucoup recherche attention1,7. La balle qui rebondit tel que présenté dans le présent protocole est particulièrement utile pour aborder la question de la modalité en raison des performances de synchronisation comparable de la balle qui rebondit et tons auditifs. En outre, la synchronisation de métronome peut être avec souplesse effectuée sur une gamme limitée d’Iio (100-1 800 ms)8. Pour illustrer l’application de la balle qui rebondit pour différents IOI, le protocole actuel comprend un IOI de 600 ms (ce qui est approximativement l’IIO préférée) et un IOI 900-ms.

Figure 1
Figure 1 : Illustration des stimuli. L’objet robinets avec une séquence isochrone, qui se compose de sons auditifs (A: la séquence AT), visual clignotant boules (B: la séquence de la VF), ou une balle en mouvement visuelle (C: la séquence VB). En C, la vitesse et la trajectoire de la balle qui rebondit sont tracées en fonction du temps et sont indiqués par des lignes bleues et vertes, respectivement. La distance de mouvement de la balle en mouvement est de 9,2 mm et la vélocité maximum au point qui rebondit (c'est-à-direà la position de la balle le plus bas) est 0,061 mm/Mme huit événements dans une séquence IOI 600-ms sont indiqués. S’il vous plaît cliquez ici pour visionner une version agrandie de cette figure.

Subscription Required. Please recommend JoVE to your librarian.

Protocol

or Start trial to access full content. Learn more about your institution’s access to JoVE content here

ce protocole a été approuvé par le Conseil institutionnel Review de psychologie département de Sun Yat-Sen University.

Remarque : un programme personnalisé " BouncingBall " 9 est fournie pour l’accomplissement de ce protocole. Extraire le fichier " BouncingBall.zip " génère un répertoire " BouncingBall ", qui contient les fichiers des stimuli auditifs et visuels (voir Section 1 ci-dessous), un script " BouncingBall_run.m " pour la programmation de la présentation du stimulus et réponse d’enregistrement (voir la Section 2 ci-dessous) et présentant des stimuli et l’enregistrement des réponses (voir la Section 3 ci-dessous) et un script " BouncingBall_analyze.m " pour la programmation des données analyses (voir la Section 4 ci-dessous) et effectuant des données analyse (voir Section 5 ci-dessous ).

1. préparation des auditifs et des Stimuli visuels

Remarque : le " BouncingBall " répertoire contient des stimuli générés. Les lecteurs peuvent utiliser ou modifier les stimuli comme l’exige.

  1. Utiliser un logiciel dans lequel des signaux auditifs peuvent être générés, pour créer un ton pur de durée 600 Hz et 50 ms.
  2. Utiliser un logiciel dans lequel des images visuelles peuvent être générés, pour créer une image d’une boule orange avec un arrière-plan transparent.
  3. Utiliser un smartphone avec un appareil photo pour prendre une photo d’un joueur de basket-ball orange et utiliser le logiciel dans lequel des images visuelles peuvent être générés, pour créer une image du basket-ball avec un fond noir.

2. Programmation de la présentation du Stimulus et la réponse d’enregistrement

Remarque : la programmation de la présentation du stimulus et l’enregistrement de la réponse sont déjà implémentées dans le script " BouncingBall_run.m " dans le répertoire " BouncingBall ", qui peuvent être ouverts et édités à l’aide d’un texte modifier le logiciel. Lecteurs peuvent configurer ou modifier les paramètres selon les besoins, après les commentaires dans le script.

  1. Mis en place la couleur d’arrière-plan comme noir.
  2. Mis en place chaque séquence d’avoir 55 événements (54 IOI). Pour la pratique (voir ci-dessous), mis en place le numéro d’événement comme 20.
  3. Mis en place chaque séquence être répétée 6 fois. Pour la pratique, mettre en place le nombre de répétition comme 2.
  4. Configurer l’IIO ms 600 ou 900 m
  5. Construire la séquence AT.
    1. Présenter le ton pur chaque IOI.
    2. Afficher en permanence une boule orange de 1,74 cm de diamètre (un angle visuel de 1,66 ° sous-tendait un angle optique) et une barre blanche de 3,54 cm x 4,06 cm. présenter le ballon au centre de l’écran de l’ordinateur et afficher la barre de 0,92 cm sous le bord inférieur de la boule.
      NOTE : La balle orange et le bar sont présentées pour garder les paramètres visuels aussi cohérent que possible entre la séquence AT et les séquences visuelles et de garder l’objet à fixer sur le ballon et maintenir l’attention sur la tâche auditive.
  6. Construire la séquence VF.
    1. Ont la balle orange flash chaque IOI, c.-à-d., il dure 50 ms et disparaît pendant la durée restante de la IOI.
  7. Construire la séquence VB.
    1. Remplacer la balle orange avec le basket-ball orange réaliste.
    2. Laisser continuellement descendre 0,92 cm (distance de mouvement) et toucher la barre blanche, puis ensuite se déplacer jusqu'à la position initiale.
      Remarque : La vitesse de la balle est uniformément variée avec une accélération constante. L’accélération est de 0,20 m/s 2 pour l’IIO 600-ms ou 0,09 m/s 2 pour l’IIO 900-ms. La balle a atteint sa vitesse de pointe lorsque l'on touche la barre. Utiliser des accélérations différentes pour différents Ioi.
  8. Dossier et gagner du temps lorsque le sujet appuie sur la touche ayant répondu au questionnaire sur un clavier d’ordinateur.

3. procédure expérimentale

Remarque : présentation des stimuli et l’enregistrement des réponses sont accomplies en tapant " BouncingBall_run (type de séquence, IOI, ScreenX, ScreenY, isFormal) " dans la commande fenêtre du logiciel. " ScreenX " et " screenshots " se référer à la largeur et la hauteur de l’écran de l’ordinateur en cm, respectivement. Les données de taraudage sont automatiquement enregistrées dans le fichier " SequenceType_IOI_ScreenX_ScreenY.mat " par le programme. IsFormal fait référence au fait que l’expérience est l’expérience officielle ou la pratique.

  1. Poser la question de s’asseoir devant un écran d’ordinateur avec une distance d’observation de 60 cm et porter un casque.
  2. Donne au sujet le formulaire de consentement éclairé à signer.
  3. Donne au sujet les instructions écrites experiment.
    1. Dans les instructions, expliquer la tâche de synchronisation de métronome à ce sujet : taper (sur une touche du clavier à l’aide de leur index de leur main préférée) en synchronie avec les tons dans la séquence de l’AT, les boules de clignotants dans la séquence de la VF et les moments quand la balle se déplace vers la position la plus basse (c'est-à-dire, touche la barre) dans la séquence VB.
  4. Ouvrez le logiciel.
    Remarque : Le logiciel fonctionne en continu et sa fenêtre de commande reste ouverte. Taper la commande Bouncingball_run dans la fenêtre de commande va exécuter la présentation du stimulus et revenir à la fenêtre de commande, une fois terminée la présentation du stimulus.
  5. Demander le sujet à la pratique avec les ms 600 séquences IOI à, VF et VB deux fois de se familiariser avec les stimuli et les tâche.
    Remarque : La pratique a été la même chose que le dessous une expérimentation formelle sauf : (1) l’ordre les trois type de séquence n’est pas modifiée à travers les sujets ; (2) chaque séquence est répétée 2 fois ; et (3) chaque séquence a 20 événements.
    1. Type " Bouncingball_run (' AT ', 600, 53.1, 29,8, 0) " dans la fenêtre de commande, puis appuyez sur la ' Enter ' touche, afin d’effectuer la pratique de la séquence AT.
      Remarque : La taille de l’écran était 53,1 cm x 29,8 cm de Gan et al. 4, mais les lecteurs devraient affecter la taille selon l’écran qu’ils utilisent. Lors de l’exécution du programme de l’expérience, le sujet effectue la tâche décrite dans les instructions de l’expérience. En outre, la présentation de la séquence est à progression autocontrôlée, c'est-à-dire l’objet appuie sur la barre d’espace pour lancer une séquence de.
    2. Type " Bouncingball_run (' VF ', 600, 53.1, 29,8, 0) " dans la fenêtre de commande, puis appuyez sur la ' Enter ' touche, afin d’effectuer la pratique de la séquence VF.
    3. Type " Bouncingball_run (' VB ', 600, 53.1, 29,8, 0) " dans la fenêtre de commande, puis appuyez sur la ' Enter ' touche, afin d’effectuer la pratique de la séquence VB.
  6. Demander l’objet à faire l’expérience. Contrebalancer les ordres de types IOI et des types de séquence entre sujets.
    NOTE : Voici la procédure pour un sujet.
    1. Type " Bouncingball_run (' AT ', 600, 53.1, 29,8, 1) " dans la fenêtre de commande, puis appuyez sur la ' Enter ' touche, afin d’effectuer la séquence de IOI à 600 ms.
      1. Notez que l’objet sera Appuyez sur une touche du clavier à l’aide de l’index en synchronie avec les tons dans la séquence AT.
    2. Type " Bouncingball_run (' VF ', 600, 53.1, 29,8, 1) " dans la fenêtre de commande, puis appuyez sur la ' Enter ' touche, afin d’effectuer la séquence de IOI VF de 600 ms.
      1. Noter que le sujet va taper sur une touche du clavier à l’aide de l’index en synchronie avec les boules clignotants.
    3. Type " Bouncingball_run (' VB ', 600, 53.1, 29,8, 1) " dans la fenêtre de commande, puis appuyez sur la ' Enter ' touche, afin d’effectuer la séquence IOI VB de 600 ms.
      1. Remarque que le sujet va taper sur une touche du clavier à l’aide de l’index en synchronie avec les moments lorsque la balle se déplace à la position la plus basse (c'est-à-dire, touche la barre).
    4. Type " Bouncingball_run (' AT ', 900, 53.1, 29,8, 1) " dans la fenêtre de commande, puis appuyez sur la ' Enter ' touche, afin d’effectuer la séquence de IOI à 900-ms.
      1. Noter que le sujet va taper sur une touche du clavier à l’aide de l’index en synchronie avec les tons dans la séquence AT.
    5. Type " Bouncingball_run (' VF ', 900, 53.1, 29,8, 1) " dans la fenêtre de commande, puis appuyez sur la ' Enter ' touche, afin d’effectuer la séquence de IOI VF 900-ms.
      1. Noter que le sujet va taper sur une touche du clavier à l’aide de l’index en synchronie avec les boules clignotants.
    6. Type " Bouncingball_run (' VB ', 900, 53.1, 29,8, 1) " dans la fenêtre de commande, puis appuyez sur la ' Enter ' touche, afin d’effectuer la séquence IOI VB 900-ms.
      1. Remarque que le sujet va taper sur une touche du clavier à l’aide de l’index en synchronie avec les moments lorsque la balle se déplace à la position la plus basse (c'est-à-dire, touche la barre).

4. Programmation d’Analyses de données

Remarque : la programmation des analyses de données est déjà implémentée dans le script " BouncingBall_analyze.m " dans le répertoire " BouncingBall ", qui peuvent être ouverts et édités à l’aide d’un texte modifier logiciel. Lecteurs peuvent configurer ou modifier les paramètres selon les besoins, après les commentaires dans le script. Les données brutes de synchronisation sont une séquence de robinet fois. Une méthode circulaire permet d’analyser les données de synchronisation périodique variable, qui a été détaillées dans 4 , 5 , 10. Ici, le présent protocole décrit une procédure pour analyser la stabilité (R) de la synchronisation, à l’aide de la boîte à outils statistiques circulaire (par exemple, CircStat boîte à outils 11), comme décrit dans Gan et al. 4

  1. omettre les robinets aux cinq premiers événements dans l’ordre de robinet parce que la synchronisation requiert généralement quelques touchers pour stabiliser.
  2. Calculer l’asynchronie.
    1. Pour chaque séquence de robinet, calculer l’asynchronisme comme étant la différence entre le temps d’un robinet et le moment de la survenance d’événement correspondant, résultant en une séquence d’asynchronies.
      Remarque : Il est préférable d’exclure les robinets non valide pour chaque séquence. Robinets non valides incluent manque robinet (c.-à-d., il n’y a aucun robinet pendant la -1/2 à + 1/2 intervalle de IOI autour d’un événement) et plusieurs robinets (c'est-à-dire lorsqu’il n’y a plus d’un robinet pendant la -1/2 à + 1/2 intervalle de IOI).
    2. Convertir les temps (ms) d’asynchronies en angle (degré) de asynchrony*(360/IOI). Puis utiliser le fonction circ_ang2rad 11 pour convertir des degrés en radians, qui aboutit à la phase relative (RP) sur un cercle unité.
  3. Calcul de stabilité de synchronisation (R).
    1. Pour chaque séquence de l’asynchronie, utilisation fonction circ_var 11 pour calculer la variance (S) de la RPs.
    2. Calculer R avec R = 1 - S.
      NOTE : R est la longueur de la résultante (c.-à-d. moyenne des vecteurs) de la SRP, comprise entre 0 (tapotement instable avec RPs uniformément distribuée) et 1 (tapotement parfaitement stable avec une distribution unimodale de RPs).
    3. Pour chaque type de séquence, calculer la valeur moyenne de la RPs des 6 essais, comme le R de ce type de séquence de ce sujet.

5. Les Analyses de données

Remarque : Voici l’analyse des données d’un objet recueilli tel que présenté ci-dessus. Les analyses de données s’effectue en tapant " Bouncingball_analyze(RecordedFile) " dans la fenêtre du logiciel de commande, qui retourne la moyenne et l’écart-type (SD) de la stabilité.

  1. Pour la séquence de IOI à 600 ms, tapez " Bouncingball_analyze (' AT_600_53.1, 29.8.mat ') " dans la fenêtre de commande, puis appuyez sur la ' Enter ' clé.
  2. Pour la séquence de IOI VF 600-ms, tapez " Bouncingball_analyze (' VF_600_53.1, 29.8.mat ') " dans la fenêtre de commande, puis appuyez sur la ' Enter ' clé.
  3. Pour la séquence IOI VB 600-ms, tapez " Bouncingball_analyze (' VB_600_53.1, 29.8.mat ') " dans la fenêtre de commande, puis appuyez sur la ' Enter ' clé.
  4. Pour la séquence de IOI à 900-ms, tapez " Bouncingball_analyze (' AT_900_53.1, 29.8.mat ') " dans la fenêtre de commande, puis appuyez sur la ' Enter ' clé.
  5. Pour la séquence de IOI VF 900-ms, tapez " Bouncingball_analyze (' VF_900_53.1, 29.8.mat ') " dans la fenêtre de commande, puis appuyez sur la ' Enter ' clé.
  6. Pour la séquence IOI VB 900-ms, tapez " Bouncingball_analyze (' VB_900_53.1, 29.8.mat ') " dans la fenêtre de commande, puis appuyez sur la ' Enter ' clé.

Subscription Required. Please recommend JoVE to your librarian.

Representative Results

or Start trial to access full content. Learn more about your institution’s access to JoVE content here

Un des résultats plus connus dans les études SMS est que la synchronisation de métronome est beaucoup plus stable à une séquence sonore composée de tons auditives que pour une séquence visuelle consistant en des flashs visuels1, suggérant des mécanismes de la modalité spécifique de SMS2. Cependant, les études récentes ont montré que déplacer périodiquement les stimuli visuels peut sensiblement améliorer la synchronisation par rapport à des flashs visuels3,4,5,6et synchronisation d’un visual bouncing ball qui a une vitesse uniformément variable s’est avéré pour n’être ne pas moins stable que la synchronisation des signaux auditifs4. Les résultats représentatifs sont des exemples d’une œuvre publiée de notre groupe4. Il y avait 15 sujets dans l’expérience. Un double sens répété mesures analyse de variance (ANOVA, avec serre-Geisser corrections) avec le type de séquence de facteurs (trois types de séquence) et type de IOI (deux types IOI) a révélé un effet statistique principal de type de séquence (F2,28 = 16,77, p = 0,001, partialη2 = 0,55). Le principal effet de type IOI (F1,14 = 0,88, p = 0,364, η partielle2 = 0,06) et l’interaction entre les deux facteurs (F2,28 = 0,88, p = 0.401, partielle η2 = 0,06) n’étaient pas statistiquement significatives. La comparaison de la stabilité entre les types de séquence (t-test, avec des corrections de Bonferroni) a montré que pour IOI fois ms 600 et 900-ms, la synchronisation de la balle qui rebondit était beaucoup plus stable que la synchronisation des flashs visuels (600-ms IIO : t 14 = 3.96, pcorreccted = 0,006, d Cohen = 1,02 ; 900-ms IOI : t14 = 4,28, pcorreccted = 0,006, d Cohen = 1,11) et n’était pas moins stable que la synchronisation des signaux auditifs (600-ms IOI : t14 = 2,95, pcorreccted = 0,066, d Cohen = 0,76 ; 900-ms IOI : t14 = 2.06, pcorreccted = 0,348, d Cohen = 0,53) (Figure 2).

Figure 2
Figure 2 : Stabilité de synchronisation (R) pour les séquences AT, VF et VB d’IOI ms-600 et 900-ms. Barres d’erreur indiquent les intervalles de confiance de 95 % ±. Autres conventions sont comme dans la Figure 1. La figure est adaptée de la Figure 2 dans Gan et al. 4 (ce qui est publié sous une licence Creative Commons Attribution 4.0 International). S’il vous plaît cliquez ici pour visionner une version agrandie de cette figure.

Subscription Required. Please recommend JoVE to your librarian.

Discussion

or Start trial to access full content. Learn more about your institution’s access to JoVE content here

Ce protocole illustre comment examiner une balle qui rebondit avec une vitesse uniforme variable dans une tâche de synchronisation de métronome. Compte tenu de ses performances de synchronisation comparable à celle des signaux auditifs, la balle est particulièrement importante pour aborder le thème de recherche actuel si le SMS est modalité spécifique.

L’étape critique dans le protocole actuel est d’introduire l’uniformément variable vitesse de la balle qui rebondit, et des instructions sont fournies pour effectuer la tâche de synchronisation et d’analyser les données de synchronisation. Le présent protocole illustre également comment utiliser le ballon qui rebondit pour différents IOI en adoptant différentes accélérations. Il convient ici de mentionner que l’utilisation de la balle qui rebondit devrait être limitée pour IOI pas moins de 300 m Gan et al. 4 ont montré que la balle qui rebondit avec une IOI 300-ms a été trop rapide et semblait contre nature de sujets et était donc difficile d’exploiter avec le ballon.

La balle en mouvement est un outil utile pour l’étude des SMS et le traitement de la synchronisation. Alors que dans le présent protocole, la balle qui rebondit est illustrée dans une tâche de synchronisation simple métronome et les résultats représentatifs proviennent d’une étude de comportement avec des sujets normaux, les travaux futurs pourraient adopter le ballon qui rebondit dans l’enquête de : synchronisation (1) des séquences de rythme plus complexes où le métronome (ou beat, dans le contexte musical) est nécessaire à extraire du complexe séquences12,13; (2) la perception d’un écart de calendrier dans un métronome13,14; (3) neurales mécanismes sous-jacents SMS6; et (4) patients atteints de déficits de chronométrage, par exemple, maladie de Parkinson patients15,16.

Subscription Required. Please recommend JoVE to your librarian.

Disclosures

Les auteurs n’ont rien à divulguer.

Acknowledgments

Ce travail a été soutenu par la Fondation nationale des sciences naturelles de Chine (31371129).

Materials

Name Company Catalog Number Comments
Psychtoolbox http://psychtoolbox.org 3.0.12
MATLAB MathWorks 7.11.0 (R2010b)
Adobe Photoshop Adobe Systems Adobe Photoshop CS6
computer monitor AOC G2460PQU/BR LCD
headphone PHILIPS SHM6500
computer keyboard Dell kb113t
smart phone Apple iphone6s
IBM SPSS Statistics IBM IBM SPSS Statistics 21

DOWNLOAD MATERIALS LIST

References

  1. Repp, B., Su, Y. H. Sensorimotor synchronization: A review of recent research (2006-2012). Psychon. Bull. Rev. 20, 403-452 (2013).
  2. Patel, A. D. The Evolutionary Biology of Musical Rhythm: Was Darwin Wrong? PLoS Biol. 12, e1001821 (2014).
  3. Hove, M. J., Spivey, M. J., Krumhansl, C. L. Compatibility of motion facilitates visuomotor synchronization. J. Exp. Psychol. Hum. Percept. Perform. 36, 1525-1534 (2010).
  4. Gan, L., Huang, Y., Zhou, L., Qian, C., Wu, X. Synchronization to a bouncing ball with a realistic motion trajectory. Sci. Rep. 5, 11974 (2015).
  5. Iversen, J. R., Patel, A. D., Nicodemus, B., Emmorey, K. Synchronization to auditory and visual rhythms in hearing and deaf individuals. Cognition. 134, 232-244 (2015).
  6. Hove, M. J., Fairhurst, M. T., Kotz, S. A., Keller, P. E. Synchronizing with auditory and visual rhythms: An fMRI assessment of modality differences and modality appropriateness. NeuroImage. 67, 313-321 (2013).
  7. Iversen, J. R., Balasubramaniam, R. Synchronization and temporal processing. Curr. Opin. Behav. Sci. 8, 175-180 (2016).
  8. Repp, B. Rate Limits of Sensorimotor Synchronization. Adv. Cogn. Psychol. 2, 163-181 (2006).
  9. BouncingBall. http://csclab.sysu.edu.cn/Publications/BouncingBall_Program.html (2017).
  10. Fisher, N. I. Statistical Analysis of Circular Data. Cambridge University Press. (1993).
  11. Berens, P. A MATLAB Toolbox for Circular Statistics. J. Stat. Softw. 31, (2009).
  12. Patel, A. D., Iversen, J. R., Chen, Y., Repp, B. H. The influence of metricality and modality on synchronization with a beat. Exp. Brain Res. 163, 226-238 (2005).
  13. Dalla Bella, S., Sowiński, J. Uncovering Beat Deafness: Detecting Rhythm Disorders with Synchronized Finger Tapping and Perceptual Timing Tasks. J. Vis. Exp. (2015).
  14. Wu, X., Ashe, J., Bushara, K. O. Role of olivocerebellar system in timing without awareness. Proc Natl Acad Sci U S A. 108, 13818-13822 (2011).
  15. Arias, P., Cudeiro, J. Effects of rhythmic sensory stimulation (auditory, visual) on gait in Parkinson's disease patients. Exp Brain Res. 186, 589-601 (2008).
  16. Hove, M. J., Suzuki, K., Uchitomi, H., Orimo, S., Miyake, Y. Interactive Rhythmic Auditory Stimulation Reinstates Natural 1/f Timing in Gait of Parkinson's Patients. PLoS ONE. 7, e32600 (2012).
Balle en mouvement avec une vitesse uniforme variable dans une tâche de synchronisation de métronome
Play Video
PDF DOI DOWNLOAD MATERIALS LIST

Cite this Article

Huang, Y., Gu, L., Yang, J., Wu, X. Bouncing Ball with a Uniformly Varying Velocity in a Metronome Synchronization Task. J. Vis. Exp. (127), e56205, doi:10.3791/56205 (2017).More

Huang, Y., Gu, L., Yang, J., Wu, X. Bouncing Ball with a Uniformly Varying Velocity in a Metronome Synchronization Task. J. Vis. Exp. (127), e56205, doi:10.3791/56205 (2017).

Less
Copy Citation Download Citation Reprints and Permissions
View Video

Get cutting-edge science videos from JoVE sent straight to your inbox every month.

Waiting X
simple hit counter