Waiting
Login processing...

Trial ends in Request Full Access Tell Your Colleague About Jove

5.3: Applications de la loi du gaz parfait : masse molaire, densité et volume
TABLE DES
MATIÈRES

JoVE Core
Chemistry

A subscription to JoVE is required to view this content. You will only be able to see the first 20 seconds.

Education
Applications of the Ideal Gas Law: Molar Mass, Density, and Volume
 
TRANSCRIPTION

5.3: Applications de la loi du gaz parfait : masse molaire, densité et volume

Le volume occupé par une mole d'une substance est son volume molaire. La loi du gaz parfait, PV = nRT, indique que le volume d'une quantité donnée de gaz et le nombre de moles dans un volume donné de gaz varient en fonction des changements de pression et de température. À la température et à la pression standards, ou TPS (273,15 K et 1 atm), une mole d'un gaz parfait (quelle que soit son identité) a un volume d'environ 22,4 L ; ce que l'on appelle le volume molaire standard.

Par exemple, une mole d'hydrogène, d'oxygène, d'argon ou de dioxyde de carbone occupe 22,4 litres aux TPS. Cela implique que 0,5 mole de tout gaz aux TPS occupe un volume de 11,2 L et, de même, 2 moles de tout gaz aux TPS occupent un volume de 44,8 L.

La loi du gaz parfait est universelle, reliant la pression, le volume, le nombre de moles et la température d'un gaz, quelle que soit l'identité chimique du gaz :

Eq1

La densité d d'un gaz, en revanche, est déterminée par son identité. La densité est le rapport de la masse sur le volume. Lorsqu'on réorganise l'équation du gaz parfait pour extraire V et qu'on remplace dans l'équation de la densité, cela donne :

Eq2

Le rapport m/n, c'est à dire masse sur moles, est la définition de la masse molaire, M :

Eq3

L'équation de la densité peut alors être écrite comme

Eq4

Cette équation nous indique que la densité d'un gaz est directement proportionnelle à la pression et à la masse molaire, et inversement proportionnelle à la température. Par exemple, le CO2 (masse molaire = 44 g/mol) est plus lourd que le N2 (masse molaire = 28 g/mol) ou l'O2 (masse molaire = 32 g/mol), et il est donc plus dense que l'air. Pour cette raison, le CO2 libéré par un extincteur à CO2 recouvre un incendie, empêchant l'O2 d'atteindre le matériau combustible. Le phénomène des ballons d'air chaud qui s'élèvent dépend de la relation selon laquelle les gaz de masses molaires égales (comme l'air) ont des densités plus faibles à des températures plus élevées, et donc les ballons d'air chaud peuvent voler.

Ce texte est adapté de Openstax, Chimie 2e, Section 9.3 : Stœchiométrie des substances gazeuses, mélanges gazeux et réactions gazeuses.

Get cutting-edge science videos from JoVE sent straight to your inbox every month.

Waiting X
Simple Hit Counter