Couleur Test ponctuel comme un outil présomptif pour la détection rapide des Cathinones de synthèse

Chemistry

Your institution must subscribe to JoVE's Chemistry section to access this content.

Fill out the form below to receive a free trial or learn more about access:

 

Summary

Nous présentons ici un protocole de test ponctuel chimique simple, peu coûteux et sélective pour la détection des cathinones de synthèse, une classe des nouvelles substances psychoactives. Le protocole est adapté pour une utilisation dans divers domaines d’application de la loi que rencontrent les matières illicites.

Cite this Article

Copy Citation | Download Citations | Reprints and Permissions

Philp, M., Shimmon, R., Tahtouh, M., Fu, S. Color Spot Test As a Presumptive Tool for the Rapid Detection of Synthetic Cathinones. J. Vis. Exp. (132), e57045, doi:10.3791/57045 (2018).

Please note that all translations are automatically generated.

Click here for the english version. For other languages click here.

Abstract

Cathinones de synthèse sont une large classe de nouvelles substances psychoactives (NPS) qui sont de plus en plus répandue dans les saisies de drogue faites par application de la Loi et autres organismes de protection de frontière dans le monde. Tests de couleurs est une technique d’identification présomptive indiquant la présence ou l’absence d’une classe de médicament en particulier à l’aide de méthodes chimiques rapides et sans complications. En raison de leur apparition relativement récente, un test de couleur pour l’identification spécifique des cathinones de synthèse n’est pas actuellement disponible. Dans cette étude, nous introduisons un protocole pour l’identification présomptive des cathinones de synthèse, employant trois solutions aqueuses réactifs : nitrate de cuivre (II), 2,9-diméthyl-1, 10-phénanthroline (neocuproine) et l’acétate de sodium. Petite tête d’épingle-taille des quantités (environ 0,1 à 0,2 mg) des médicaments suspects sont ajoutés sur les puits d’un spot de porcelaine plaque et chaque réactif est ensuite ajouté goutte à goutte dans l’ordre avant du chauffer sur une plaque chauffante. Un changement de couleur du bleu très clair au jaune orangé après que 10 min indique la présence probable de cathinones de synthèse. Le réactif spécifique et hautement stable a le potentiel d’utilisation dans le dépistage présumé d’échantillons inconnus pour cathinones de synthèse dans un laboratoire médico-légal. Cependant, les nuisances d’une étape de chauffage supplémentaire pour le résultat de changements de couleur limite le test à la demande du laboratoire et diminue la probabilité d’une simple traduction d’essais sur le terrain.

Introduction

Le marché des drogues illicites fonctionne de manière similaire à une activité traditionnelle en continuant à évoluer et s’adapter à un marché en constante évolution. Progrès de la technologie moderne, en particulier, la prolifération mondiale de communication puissante a vu une augmentation des achats en ligne via le Net foncé1 et vaste partage des connaissances entre les utilisateurs par l’intermédiaire de forums en ligne2. Combiné avec le progrès de la chimie, l’émergence rapide de nouvelles substances psychoactives (NPS) créé un sérieux défi pour le contrôle des drogues nationales et internationales.

NPS sont des substances potentiellement dangereuses d’abus qui ont des effets similaires aux drogues placées sous contrôle international. Initialement commercialisé comme solution de rechange « légale », 739 NPS ont été signalés à l’Office des Nations Unies contre la drogue et le Crime (ONUDC) entre 2009 et 20163. Selon le dernier rapport annuel, un nombre record de NPS ont été saisi à la frontière australienne, avec la majorité de ces analysées, plus identifiée comme cathinones synthétique4. À l’échelle mondiale, les saisies de cathinones synthétiques ont augmenté régulièrement depuis la première fois en 2010 et sont parmi les plus fréquemment saisis NPS5.

Les défis posés par le SNP ont été un sujet largement publié de discussion6,7. Laboratoires judiciaires et policiers ont été laissés dans une situation désavantageuse sans méthodes appropriées en place pour détecter et identifier les NPS lors de leur émergence rapide. Une recherche approfondie sur la détection des IP, y compris des cathinones synthétiques, dans des documents saisis, a employé la chromatographie en phase gazeuse-spectrométrie de masse (GC-MS)8 et liquide chromatographie haute résolution spectrométrie de masse (LC-HRMS)9 pour analyse confirmatoire. La demande croissante de la préparation de l’échantillon minimal a vu infrarouge et Raman spectroscopie10 études ainsi que des analyses par spectrométrie de masse ionisation ambiant, telles que l’analyse directe en temps réel la spectrométrie de masse (DART-MS)11, 12. la nécessité d’une analyse rapide et sensible dans le domaine a vu également l’incorporation de papier jet d’ionisation-spectrométrie de masse (PSI-MS) dans des appareils portables pour une utilisation par law enforcement13. Beaucoup de techniques instrumentales offre l’analyse confirmatoire avec détection sensible et des résultats quantitatifs. Toutefois, pour l’analyse de haut-débit, ils peuvent être fastidieux en raison de la préparation de l’échantillon, durées d’arrosage et formation de l’instrument et l’entretien.

Présomptive couleur tests sont conçus pour suggérer la présence ou l’absence de certaines classes de médicaments dans un échantillon de test14. Le groupe de travail scientifique pour l’analyse de saisi de drogues (SWGDRUG) classifie couleur stable comme la technique de pouvoir discriminant plus bas, aux côtés de spectroscopie ultraviolette et immuno-essais15. Cependant, ils sont encore largement employés par application de la Loi et autres personnels de sécurité comme un moyen de fournir des résultats rapides pour un coût nettement inférieur par rapport aux autres techniques. Le principal avantage offert par couleur spot méthodes d’essai est la possibilité de les effectuer dans le domaine à l’aide de kits de test portatifs.

La sélectivité des tests des couleurs s’appuie sur différentes réactions chimiques se produisant entre le réactif et la classe de médicaments d’intérêt à créer un changement de couleur. Les protocoles de tests présomptifs actuels manquent un essai spécifique pour la détection des cathinones de synthèse seulement ; les réactifs couramment utilisés qui manquent de spécificité et contiennent des substances dangereuses sont souvent employés. Les autres réactifs recommandés n’ont pas été projetés sur un grand nombre de cathinone synthétique possible substances16.

Le but de ce travail est de présenter un protocole d’essai de couleur simple qui peut être facilement utilisé par les parties intéressées pour la présélection des cathinones synthétiques dans des substances illicites de composition inconnue. Parties intéressées comprendrait l’application de la Loi, les organismes de protection de frontière, laboratoires et autres personnels de sécurité pertinentes. Les méthodes proposées utilisent une réaction de réduction-oxydation se produisant entre le réactif de complex cuivre-accepteurs d’électrons et les molécules de médicaments électron cathinone synthétique riche. En utilisant ces méthodes chimiques mises au point, on peut appliquer sous la forme d’un test de couleur présomptive de suggérer la présence de cathinones de synthèse.

Subscription Required. Please recommend JoVE to your librarian.

Protocol

1. préparation des Solutions de réactifs pour le Test couleur

NOTE : Pèsent 0,12 g de nitrate de cuivre trihydrate dans un bécher sec 100 mL. Ajouter 30 mL d’eau désionisée de (DI) et faire tourner soigneusement à température ambiante pour dissoudre toutes les matières solides. Verser cette solution dans une fiole jaugée de 100 mL et remplir jusqu’au repère étalonné avec l’eau distillée. Cette solution préparée est réactif 1.
Remarque : Le réactif 1 peut être préparé à l’aide d’autres sels de cuivre (II), par exemple le chlorure de cuivre (II).

  1. Environ 0,11 g d’hémihydrate 2,9-diméthyl-1, 10-phénanthroline (neocuproine) dans un bécher sec 100 mL. Ajouter 50 mL de 0,10 mol/L d’acide chlorhydrique (HCl) et utiliser un verre tige d’agitation pour favoriser la dissolution des solides à température ambiante. Verser cette solution dans une fiole jaugée de 100 mL et remplir jusqu’au repère étalonné avec HCl 0,10 mol/L. Cette solution préparée est réactif 2.
    ATTENTION : Neocuproine est extrêmement toxique peut entraîner des irritations de la peau et des lésions oculaires graves. Porter des gants et des lunettes de sécurité en cours de manipulation afin de minimiser le risque d’exposition.
    Remarque : Neocuproine n’est légèrement soluble dans l’eau, l’acide dilué est donc utilisé pour préparer ce réactif et s’assurer que toutes les matières solides se dissolvent.
  2. Peser 16,4 g d’acétate de sodium dans un bécher sec 100 mL. Ajouter 50 mL de l’eau distillée et utiliser un verre tige d’agitation pour favoriser la dissolution des solides à température ambiante. Verser cette solution dans une fiole jaugée de 100 mL et remplir jusqu’au repère étalonné avec l’eau distillée. Cette solution préparée est réactif 3.
    Remarque : Le protocole peut être suspendu ici. Les réactifs sont très stables et peuvent être stockés pendant jusqu'à 12 mois à température ambiante.

2. tests de couleurs

  1. Recueillir une plaque spot porcelaine propre, trois pipettes jetables, trois solutions de réactif préparées à l’étape 2.1, une spatule propre, une plaque électrique et le matériel/a saisi l’échantillon à tester.
  2. À l’aide de la spatule, placer un petit, tête d’épingle taille quantité (environ 0,1 à 0,2 mg) de l’échantillon inconnu en trois différents puits d’une plaque de spot de porcelaine. Laissez les trois puits adjacents vides (contrôle à blanc) et un autre trois puits avec une quantité égale de HCl 4-methylmethcathinone (4-MMC), un échantillon de référence de cathinone synthétique (contrôle positif).
    Remarque : La surface d’essai préféré est une assiette de spot en porcelaine. Si ce ne sont pas disponibles, utiliser des plaques microwell plastique ou semi micro tubes à essai.
  3. À l’aide d’une pipette à usage unique, ajouter 5 gouttes de la solution de nitrate de cuivre (réactif 1) dans chaque puits échantillon, outre les puits des témoins positifs et vierges.
  4. À l’aide d’une pipette jetable deuxième, ajouter 2 gouttes de la solution neocuproine (réactif 2) dans chaque puits échantillon, outre les puits des témoins positifs et vierges.
  5. À l’aide d’une pipette jetable troisième, ajouter 2 gouttes de la solution d’acétate de sodium (réactif 3) pour chaque échantillon, outre les puits des témoins positifs et vierges.
    Remarque : La solution tourne bleu clair.
  6. Placez la porcelaine spot plaque directement sur une plaque électrique réglée à 80 ° C.
    Remarque : Ne pas chauffer les plaques de microtitration en plastique directement sur la plaque chauffante. Préparez un bain d’eau bouillante peu profonde pour mettre la plaque en plastique. Chaleur semi-micro tubes à essai dans un petit bain d’eau bouillante. L’heure exacte nécessaire pour observer qu'un changement de la couleur dépendra de l’épaisseur et la composition de la plaque en place.
    ATTENTION : faites attention quand les plaques de tons directs de manipulation pour éviter de brûler.
  7. Après avoir fait chauffer pendant 10 min, observer à le œil nu et noter le changement de la couleur finale ou prendre une photo de la modification de la couleur finale.
    Remarque : Utiliser un fond blanc afin de mieux visualiser les changements de couleur.

Subscription Required. Please recommend JoVE to your librarian.

Representative Results

Le protocole de test a été validé par le biais de plusieurs études, dont les résultats sont décrits dans Philp et al. 17. la méthode de test des couleurs est capable de détecter présumée cathinones de synthèse dans un échantillon inconnu à travers une couleur changer du bleu clair au jaune orangé (Figure 1). Couleur jaune et orange change survenant après la période de chauffage sont considérés comme des résultats positifs et tout autre changement de couleur, y compris de très faible jaune ou changements qui se produisent avant heatingare considéré comme négatif (tableau 1).

Le protocole a été appliqué aux 44 cathinone synthétiques analogues, 44 autres drogues illicites et 36 poudres diverses et aux agents de découpage dans l’ouvrage précédemment publié17. Couleur changements subis par ces substances est résumée dans le fichier complémentaire 1. Ces études illustrent le succès du protocole dans l’identification présumée la présence des cathinones de synthèse. Le protocole d’essai ont montré un taux de 89 % vrai test positif et un taux de 10 % de faux positifs. Résultats positifs représentatifs sont illustrées à la Figure 2, et des résultats négatifs représentant sont fournis à la Figure 3. Ce protocole d’essai peut identifier également avec succès la présence des cathinones de synthèse dans les mélanges contenant plus d’un composé (Figure 4). Il s’agit d’un résultat important démontrant son applicabilité aux échantillons réels.

Figure 1
Figure 1 : représentant résultant du protocole de test couleur effectué sur une assiette de spot en porcelaine. (A) couleur bleu clair reste avec seulement les réactifs (contrôle à blanc). (B) changement de couleur jaune-orange avec synthétique cathinone, 4-methylmethcathinone HCl (contrôle positif). S’il vous plaît cliquez ici pour visionner une version agrandie de cette figure.

Figure 2
Figure 2 : résultats positifs représentatives de la couleur essai effectué sur une plaque de porcelaine spot. La gamme de couleurs en un résultat positif est dû à des différences dans la capacité antioxydante et la solubilité des composés. (A) changement de couleur jaune-orange avec synthétique cathinone, N, N-dimethylcathinone HCl (vrai positif). (B) changement de couleur de la lumière jaune-orange avec synthétique cathinone, 3, 4-dimethylmethcathinone HCl (vrai positif). (C) les changements de couleur orange clair avec une ceinture verte autour du bord avec synthétique cathinone, 2,4,5-trimethylmethcathinone HCl (vrai positif). (D) jaune changement de couleur avec la pipérazine analogique, 1-[3-(trifluorométhyl) phényl] pipérazine (TFMPP) HCl (faux positif). S’il vous plaît cliquez ici pour visionner une version agrandie de cette figure.

Figure 3
Figure 3 : résultats négatifs représentatives de la couleur essai effectué sur une assiette de spot en porcelaine. (A) léger changement de couleur verte avec synthétique cathinone, 3, 4-dioxy-α-pyrrolidinobutiophenone (MDPBP) HCl (faux négatif). (B) changement de couleur bleue avec divers poudre, glycine (vrais négatifs). (C) changement de couleur Orange avec des précurseurs de drogues, 3, 4-méthylènedioxyphényl-2-propanone (MDP2P) a eu lieu avant le chauffage (vrais négatifs). (D) est restée la couleur lumière bleue avec sulfate d’amphétamine (vrais négatifs). S’il vous plaît cliquez ici pour visionner une version agrandie de cette figure.

Figure 4
Figure 4 : Protocole sur les mélanges de composés d’essai résultats représentatifs de l’exécution de la couleur. (A) changement de couleur jaune-orange avec un mélange de 4-methylmethcathinone HCl et l’éphédrine HCl. (B) un changement de couleur jaune-orange avec un mélange de 4-methylmethcathinone HCl et 4-fluoromethcathinone (4-FMC) HCl. s’il vous plaît cliquez ici pour afficher une version plus grande de ce chiffre.

Table
Tableau 1 : modifications de la couleur observées à l’aide de la couleur d’essai protocole. Le protocole d’essai proposé cuivre-neocuproine couleur a été appliqué à 124 différentes substances, et les changements de couleur ont été enregistrés. Les couleurs jaunes et oranges indiquent un résultat positif, alors que toute autre couleur est signalé comme étant un résultat négatif.

Fichier complémentaire 1. Les résultats des tests de couleur pour les substrats. S’il vous plaît cliquez ici pour télécharger ce fichier.

Subscription Required. Please recommend JoVE to your librarian.

Discussion

Ce protocole d’essai de couleur est une adaptation de travaux expérimentaux publié par Al-Obaid et al. 18 dans lequel les auteurs ont démontré un changement de couleur se produit en présence de cathinone extraite d’une plante de khat. Modifications au protocole publiée étaient nécessaires pour prévoir son application dans la détection des drogues illicites présumés. Le facteur le plus important était de réduire l’ampleur de la réaction. Le protocole décrit dans le présent document est conçu pour être appliqué aux échantillons de rues et des saisies de drogues.

Le protocole décrit offre une indication simple présomption de la présence des cathinones de synthèse dans un échantillon. Critique, l’étape de chauffage du protocole est nécessaire pour visualiser le changement de couleur d’intensité requise dans le délai spécifié. L’épaisseur et la composition des assiettes en porcelaine spot peuvent affecter le temps requis pour un changement de couleur se produisent en raison de la conductivité thermique du matériau de la plaque. La période de chauffage de 10 min est conçue pour permettre à ces différences. Plaques de tons directs devraient s’asseoir plat sur la plaque chauffante, alors tous les puits d’expérience la même quantité de chaleur. Les plaques de tons directs plus longs que 10 min ou à des températures supérieures à 80 ° C de chauffage peut affecter les résultats négativement par l’évaporation de la solution aqueuse. Une deuxième étape est l’ajout de tous les trois réactifs, le protocole n’aboutiront pas à travailler sans tous les trois.

Tests des couleurs présumés sont conçus pour être sélective vers une certaine classe de médicament ; les resultats avec rapidité et possèdent un degré de portabilité pour permettre l’application dans le domaine. L’exigence d’une source de chaleur diminue de manière significative la portabilité de la méthode de test. En outre, la période de chauffage de 10 minutes n’est pas une longueur idéale des temps d’attente pour un test de couleur présomptive et est une limitation de ce protocole d’essai.

La base de la variation de couleur qui se produisent dans le présent protocole est une réaction non spécifique de réduction-oxydation, ce qui signifie que les molécules de cathinone synthétiques ne sont pas un ligand dans le complexe de couleur final. Cette réaction non spécifique inhérente signifie qu’il y a probablement des autres espèces qui interfèrent et réduire les ions cuivre (II), par exemple l’acide ascorbique et par conséquent, diminuer la spécificité du test.

Tous les tests de couleur présumée de drogues illicites sont une forme subjective d’analyse basée sur la perception des couleurs de l’analyste. Le protocole d’essai de couleur proposée ici est particulièrement simple à cause de changement de couleur qu’un révélateur de la présence de cathinone synthétique. Contrairement à nombreuses générales des tests de couleur que plusieurs teintes différentes selon la drogue présente les moyens de dépistage.

Cet article décrit un protocole utile et novateur pour présumée suggérant la présence de cathinones de synthèse dans les documents saisis avant analyse confirmatoire. Couramment employée test couleur réactifs ne sont pas en mesure de payer la spécificité nécessaire offerte par le réactif de cuivre-neocuproine. Le plus couramment utilisé de dépistage général réactif test colorimétrique, Marquis, a été établi pour donner des résultats négatifs pour les nombreux cathinones synthétique19. Bien que le réactif de la Liebermann réagit avec cathinones, il réagit aussi avec d’autres matériaux illicites, y compris de nombreux synthΘtiques20.

L’application du présent protocole est idéale pour les laboratoires employant tests présomptifs des échantillons saisis de dépistage des drogues médico-légale. Les solutions de réactifs sont très stables, et le protocole lui-même est particulièrement facile à suivre.

Subscription Required. Please recommend JoVE to your librarian.

Disclosures

Les auteurs n’ont rien à divulguer.

Acknowledgments

Les auteurs tiennent à souligner le soutien accordé aux Morgan Philp grâce à une bourse du programme formation de recherche gouvernement australien.

Materials

Name Company Catalog Number Comments
Chemicals
Reagents and solvents
neocuproine hemihydrate Sigma-Aldrich 72090 ≥99.0%. Acute toxicity
copper(II) nitrate trihydrate Sigma Aldrich 61197 98.0%-103%
sodium acetate Ajax Finechem AJA680 anhydrous
hydrochloric acid RCI Labscan RP 1106 36%. Corrosive
Name Company Catalog Number Comments
Powders
ascorbic acid AJAX Finechem UNIVAR 104 L
benzocaine Sigma-Aldrich E1501
benzoic acid Sigma-Aldrich 242381 ≥99.5%
boric acid Silform Chemicals R27410
caffeine Sigma-Aldrich C0750
cellulose Sigma-Aldrich 435236 microcrystalline
calcium chloride AJAX Finechem UNILAB 960
citric acid AJAX Finechem UNIVAR 160
codeine phosphate Glaxo - Acute toxicity
cysteine Sigma-Aldrich 168149 L
dimethylsulfone Sigma-Aldrich M81705 98%
ephedrine HCl Sigma-Aldrich 285749 99%. Acute toxicity
glucose AJAX Finechem UNIVAR 783 D, anhydrous
glutathione AJAX Finechem UNILAB 234
glycine AJAX Finechem UNIVAR 1083
lactose Sigma L254 D, monohydrate
levamisole HCl Sigma-Aldrich PHR1798 Acute toxicity
magnesium sulphate Scharlau MA0080 anhydrous, extra pure
maltose AJAX Finechem LABCHEM 1126 Bacteriological
mannitol AJAX Finechem UNIVAR 310
O-acetylsalicylic Acid Sigma-Aldrich A5376
phenethylamine Sigma-Aldrich 241008
phenolphthalein AJAX Finechem LABCHEM 368 Acute toxicity
potassium carbonate Chem-Supply PA021 AR, anhydrous
sodium carbonate Chem-Supply SA099 AR, anhydrous
sodium chloride Rowe Scientific CC10363
starch AJAX Finechem UNILAB 1254 soluble
stearic acid AJAX Finechem UNILAB 1255
sucrose AJAX Finechem UNIVAR 530
tartaric acid AJAX Finechem UNIVAR 537 (+)
Name Company Catalog Number Comments
Household products
artificial sweetener ALDI Be Light n/a Contains aspartame
brown sugar CSR n/a
icing sugar CSR n/a
caster sugar CSR n/a
paracetamol tablet Panadol n/a
protein powder Aussie Bodies ProteinFX n/a
self-raising Woolworths Australia Homebrand n/a
plain flour Woolworths Australia Homebrand n/a
Name Company Catalog Number Comments
Reference compounds controlled or illegal substances
Cathinone-type substances
1-(4-methoxyphenyl)-2-(1-pyrrolidinyl)-1-propanone HCl (MOPPP) Australian Government National Measurement Institute (NMI) D1024 Acute toxicity potential
1-phenyl-2-methylamino-pentan-1-one HCl Lipomed PTD-1507-HC Acute toxicity potential
2,3-dimethylmethcathinone HCl (2,3-DMMC) Chiron Chemicals 10970.12 Acute toxicity potential
2,4,5-trimethylmethcathinone HCl (2,4,5-TMMC) Chiron Chemicals 10927.13 Acute toxicity potential
2,4-dimethylmethcathinone HCl (2,4-DMMC) Chiron Chemicals 10971.12 Acute toxicity potential
2-benzylamino-1-(3,4-methylenedioxyphenyl)-1-butanone HCl (BMDB) Chiron Chemicals 10925.18 Acute toxicity potential
2-fluoromethcathinone HCl (2-FMC) LGC Standards LGCFOR 1275.64 Acute toxicity potential
2-methylmethcathinone HCl (2-MMC) LGC Standards LGCFOR 1387.02 Acute toxicity potential
3,4-methylenedioxy-α-pyrrolidinobutiophenone (MDPBP) HCl Australian Government National Measurement Institute (NMI) D973 Acute toxicity potential
3,4-dimethylmethcathinone HCl (DMMC) Australian Government National Measurement Institute (NMI) D962 Acute toxicity potential
3,4-methylenedioxymethcathinone HCl (MDMC) Australian Government National Measurement Institute (NMI) D942 Acute toxicity potential
3,4-methylenedioxy-N,N-dimethylcathinone HCl Australian Government National Measurement Institute (NMI) D977 Acute toxicity potential
3,4-methylenedioxypyrovalerone HCl (MDPV) Australian Government National Measurement Institute (NMI) D951b Acute toxicity potential
3-bromomethcathinone HCl (3-BMC) Australian Government National Measurement Institute (NMI) D1035 Acute toxicity potential
3-fluoromethcathinone HCl (3-FMC) Australian Government National Measurement Institute (NMI) D947b Acute toxicity potential
3-methylmethcathinone HCl (3-MMC) LGC Standards LGCFOR 1387.03 Acute toxicity potential
4-bromomethcathinone HCl (4-BMC) LGC Standards LGCFOR 1387.11 Acute toxicity potential
4-fluoromethcathinone HCl Australian Government National Measurement Institute (NMI) D969 Acute toxicity potential
4-methoxymethcathinone HCl Australian Government National Measurement Institute (NMI) D952 Acute toxicity potential
4-methylethylcathinone HCl Australian Government National Measurement Institute (NMI) D968 Acute toxicity potential
4-methylmethcathinone HCl (4-MMC) Australian Government National Measurement Institute (NMI) D937b Acute toxicity potential
4-methyl-N-benzylcathinone HCl (4-MBC) Australian Government National Measurement Institute (NMI) D1026 Acute toxicity potential
4-methyl-pyrrolidinopropiophenone HCl Australian Government National Measurement Institute (NMI) D964 Acute toxicity potential
4-methyl-α-pyrrolidinobutiophenone HCl Australian Government National Measurement Institute (NMI) D974 Acute toxicity potential
cathinone HCl (bk-amphetamine) Australian Government National Measurement Institute (NMI) D929 Acute toxicity potential
dibutylone HCl (bk-DMBDB) Australian Government National Measurement Institute (NMI) D1027 Acute toxicity potential
iso-ethcathinone HCl Chiron Chemicals 10922.11 Acute toxicity potential
methcathinone HCl Australian Government National Measurement Institute (NMI) D724 Acute toxicity potential
methylenedioxy-α-pyrrolidinopropiophenone HCl Australian Government National Measurement Institute (NMI) D960 Acute toxicity potential
N,N-diethylcathinone HCl Australian Government National Measurement Institute (NMI) D957 Acute toxicity potential
N,N-dimethylcathinone HCl Australian Government National Measurement Institute (NMI) D958 Acute toxicity potential
naphthylpyrovalerone HCl (naphyrone) Australian Government National Measurement Institute (NMI) D981 Acute toxicity potential
N-ethyl-3,4-methylenedioxycathinone HCl Australian Government National Measurement Institute (NMI) D959 Acute toxicity potential
N-ethylbuphedrone HCl Australian Government National Measurement Institute (NMI) D1013 Acute toxicity potential
N-ethylcathinone HCl Australian Government National Measurement Institute (NMI) D938b Acute toxicity potential
pentylone HCl Australian Government National Measurement Institute (NMI) D992 Acute toxicity potential
pyrovalerone HCl Australian Government National Measurement Institute (NMI) D985 Acute toxicity potential
α-dimethylaminobutyrophenone HCl Australian Government National Measurement Institute (NMI) D1011 Acute toxicity potential
α-dimethylaminopentiophenone HCl Australian Government National Measurement Institute (NMI) D1006 Acute toxicity potential
α-ethylaminopentiophenone HCl Australian Government National Measurement Institute (NMI) D1005 Acute toxicity potential
α-pyrrolidinobutiophenone HCl (α-PBP) Australian Government National Measurement Institute (NMI) D1012 Acute toxicity potential
α-pyrrolidinopentiophenone HCl Australian Government National Measurement Institute (NMI) D986b Acute toxicity potential
α-pyrrolidinopropiophenone HCl Australian Government National Measurement Institute (NMI) D956 Acute toxicity potential
β-keto-N-methyl-3,4-benzodioxyolylbutanamine HCl (bk-MBDB) Australian Government National Measurement Institute (NMI) D948 Acute toxicity potential
Name Company Catalog Number Comments
Other substances
(-)-ephedrine HCl Australian Government National Measurement Institute (NMI) M924 Acute toxicity potential
(-)-methylephedrine HCl Australian Government National Measurement Institute (NMI) M243 Acute toxicity potential
(+)-cathine HCl Australian Government National Measurement Institute (NMI) M297 Acute toxicity potential
(+/-)- 3,4-methylenedioxyamphetamine HCl (MDA) Australian Government National Measurement Institute (NMI) D842 Acute toxicity potential
(+/-)- N-methyl-3,4-methylenedioxyamphetamine HCl (MDMA) Australian Government National Measurement Institute (NMI) D792c Acute toxicity potential
(+/-)-methamphetamine HCl Australian Government National Measurement Institute (NMI) D816e Acute toxicity potential
(+/-)-N-ethyl-3,4-methylenedioxyamphetamine HCl (MDEA) Australian Government National Measurement Institute (NMI) D739c Acute toxicity potential
(+/-)-N-methyl-1-(3,4-methylenedioxyphenyl)-2-butylamine HCl Australian Government National Measurement Institute (NMI) D450a Acute toxicity potential
(+/-)-phenylpropanolamine HCl Australian Government National Measurement Institute (NMI) M296 Acute toxicity potential
(2S*,3R*)-2-methyl-3-[3,4-(methylenedioxy)phenyl]glycidic acid methyl ester Australian Government National Measurement Institute (NMI) D903 Acute toxicity potential
1-(3-chlorophenyl)piperazine HCl (mCPP) Australian Government National Measurement Institute (NMI) D907 Acute toxicity potential
1-[3-(trifluoromethyl)phenyl]piperazine HCl (TFMPP) Australian Government National Measurement Institute (NMI) D906 Acute toxicity potential
1-benzylpiperazine HCl (BZP) Australian Government National Measurement Institute (NMI) D905 Acute toxicity potential
2,5-dimethoxy-4-iodophenylethylamine HCl Australian Government National Measurement Institute (NMI) D922 Acute toxicity potential
2,5-dimethoxy-4-methylamphetamine HCl (DOM) Australian Government National Measurement Institute (NMI) D470b Acute toxicity potential
2,5-dimethoxy-4-propylthio-phenylethylamine HCl Australian Government National Measurement Institute (NMI) D919 Acute toxicity potential
2,5-dimethoxyamphetamine HCl Australian Government National Measurement Institute (NMI) D749 Acute toxicity potential
2-bromo-4-methylpropiophenone Synthesised in-house n/a Acute toxicity potential
2-fluoroamphetamine HCl Australian Government National Measurement Institute (NMI) D946 Acute toxicity potential
2-fluoromethamphetamine HCl Australian Government National Measurement Institute (NMI) D933 Acute toxicity potential
3,4-dimethoxyamphetamine HCl Australian Government National Measurement Institute (NMI) D453b Acute toxicity potential
3,4-methylenedioxyphenyl-2-propanone (MDP2P) Australian Government National Measurement Institute (NMI) D810b Acute toxicity potential
4-bromo-2,5-dimethoxyamphetamine HCl Australian Government National Measurement Institute (NMI) D396b Acute toxicity potential
4-bromo-2,5-dimethoxyphenethylamine HCl Australian Government National Measurement Institute (NMI) D758b Acute toxicity potential
4-fluoroamphetamine HCl Australian Government National Measurement Institute (NMI) D943b Acute toxicity potential
4-fluorococaine HCl Australian Government National Measurement Institute (NMI) D854b Acute toxicity potential
4-fluoromethamphetamine HCl Australian Government National Measurement Institute (NMI) D934 Acute toxicity potential
4-hydroxyamphetamine HCl Australian Government National Measurement Institute (NMI) D824b Acute toxicity potential
4-methoxyamphetamine HCl (PMA) Australian Government National Measurement Institute (NMI) D756 Acute toxicity potential
4-methoxymethamphetamine HCl (PMMA) Australian Government National Measurement Institute (NMI) D908b Acute toxicity potential
4-methylmethamphetamine HCl Australian Government National Measurement Institute (NMI) D963 Acute toxicity potential
4-methylpropiophenone Sigma-Aldrich 517925 Acute toxicity potential
5-methoxy-N,N-diallyltryptamine Australian Government National Measurement Institute (NMI) D954 Acute toxicity potential
amphetamine sulphate Australian Government National Measurement Institute (NMI) D420d Acute toxicity potential
cocaine HCl Australian Government National Measurement Institute (NMI) D747b Acute toxicity potential
dimethamphetamine (DMA) Australian Government National Measurement Institute (NMI) D693d Acute toxicity potential
gamma-hydroxy butyrate Australian Government National Measurement Institute (NMI) D812b Acute toxicity potential
heroin HCl LGC Standards LGCFOR 0037.20 Acute toxicity potential
ketamine HCl Australian Government National Measurement Institute (NMI) D686b Acute toxicity potential
methoxetamine HCl Australian Government National Measurement Institute (NMI) D989 Acute toxicity potential
methylamine HCl Sigma-Aldrich M0505 Acute toxicity potential
phencyclidine HCl Australian Government National Measurement Institute (NMI) D748 Acute toxicity potential
phentermine HCl Australian Government National Measurement Institute (NMI) D781 Acute toxicity potential
triethylamine Sigma-Aldrich T0886 Acute toxicity, corrosive, flammable
Name Company Catalog Number Comments
Equipment
12-well porcelain spot plates HomeScienceTools CE-SPOTP12
96-well microplates Greiner Bio-One 650201
Hot plate Industrial Equipment and Control Pty Ltd. CH1920 (Scientrific)
100 mL glass volumetric flasks Duran 24 678 25 54
Soda lime glass Pasteur pipettes Marienfeld-Superior 3233050 230 mm length

DOWNLOAD MATERIALS LIST

References

  1. Martin, J. Drugs on the Dark Net: How Cryptomarkets are Transforming the Global Trade in Illicit Drugs. Palgrave Macmillan UK. (2014).
  2. Beharry, S., Gibbons, S. An overview of emerging and new psychoactive substances in. the United Kingdom. Forensic Sci. Int. 267, 25-34 (2016).
  3. United Nations Office on Drugs and Crime (UNODC). World Drug Report 2017. United Nations publication. (2017).
  4. Australian Criminal Intelligence Commission (ACIC). Illicit Drug Data Report 2014-2015. Commonwealth of Australia, Canberra. (2016).
  5. United Nations Office on Drugs and Crime (UNODC). World Drug Report 2016. United Nations publication. (2016).
  6. Chatwin, C., Measham, F., O'Brien, K., Sumnall, H. New drugs, new directions? Research priorities for new psychoactive substances and human enhancement drugs. Int. J. Drug Policy. 40, 1-5 (2017).
  7. Reuter, P., Pardo, B. New psychoactive substances: Are there any good options for regulating new psychoactive substances? Int. J. Drug Policy. 40, 117-122 (2017).
  8. Elie, M. P., Elie, L. E., Baron, M. G. Keeping pace with NPS releases: fast GC-MS screening of legal high products. Drug Test. Anal. 5, (5), 281-290 (2013).
  9. Strano Rossi, S., et al. An analytical approach to the forensic identification of different classes of new psychoactive substances (NPSs) in seized materials. Rapid Commun Mass Sp. 28, (17), 1904-1916 (2014).
  10. Jones, L. E., et al. Infrared and Raman screening of seized novel psychoactive substances: a large scale study of >200 samples. Analyst. 141, (3), 902-909 (2016).
  11. Lesiak, A. D., et al. Direct analysis in real time mass spectrometry (DART-MS) of "bath salt" cathinone drug mixtures. Analyst. 138, (12), 3424-3432 (2013).
  12. Brown, H., Oktem, B., Windom, A., Doroshenko, V., Evans-Nguyen, K. Direct Analysis in Real Time (DART) and a portable mass spectrometer for rapid identification of common and designer drugs on-site. Forensic Chem. (Supplement C), 66-73 (2016).
  13. Bruno, A. M., Cleary, S. R., O'Leary, A. E., Gizzi, M. C., Mulligan, C. C. Balancing the utility and legality of implementing portable mass spectrometers coupled with ambient ionization in routine law enforcement activities. Anal Methods-UK. 9, (34), 5015-5022 (2017).
  14. United Nations Office on Drugs and Crime (UNODC). Recommended methods for the identification and analysis of amphetamine, methamphetamine and their ring-substituted analogues in seized materials. United Nations. New York. (2006).
  15. Scientific Working Group for the Analysis of Seized Drugs (SWGDRUG). Vol. 7.1. United States Department of Justice, USA. (2016).
  16. United Nations Office on Drugs and Crime (UNODC). Recommended methods for the identification and analysis of synthetic cathinones in seized materials. United Nations. New York. (2015).
  17. Philp, M., Shimmon, R., Tahtouh, M., Fu, S. Development and validation of a presumptive color spot test method for the detection of synthetic cathinones in seized illicit materials. Forensic Chem. 1, 39-50 (2016).
  18. Al-Obaid, A. M., Al-Tamrah, S. A., Aly, F. A., Alwarthan, A. A. Determination of (S)(−)-cathinone by spectrophotometric detection. J Pharmaceut Biomed. 17, (2), 321-326 (1998).
  19. Namera, A., Kawamura, M., Nakamoto, A., Saito, T., Nagao, M. Comprehensive review of the detection methods for synthetic cannabinoids and cathinones. Forensic Toxicol. 33, (2), 175-194 (2015).
  20. Isaacs, R. C. A. A structure-reactivity relationship driven approach to the identification of a color test protocol for the presumptive indication of synthetic cannabimimetic drugs of abuse. Forensic Sci. Int. 242, 135-141 (2014).

Comments

0 Comments


    Post a Question / Comment / Request

    You must be signed in to post a comment. Please or create an account.

    Usage Statistics