Une introduction au travail sous hotte

General Laboratory Techniques

Your institution must subscribe to JoVE's Basic Biology collection to access this content.

Fill out the form below to receive a free trial or learn more about access:

Welcome!

Enter your email below to get your free 1 hour trial to JoVE!





By clicking "Submit", you agree to our policies.

 

Summary

Les hottes sont une classe commune d’instruments, qui agit comme une enceinte protectrice pour beaucoup de types d’expériences de laboratoire. Elles servent à protéger les échantillons expérimentaux de leur environnement, ainsi qu’à protéger les chercheurs d’échantillons dangereux ou infectieux. « La hotte » est un terme qui peut inclure les bancs avec un écoulement laminaire, les hottes à fumées (sorbonnes), ainsi que les hottes à culture de tissus ou les postes à sécurité biologique. Toutes les hottes fonctionnent sur la base du principe de l’écoulement laminaire et ont les mêmes composants de base, incluant une fenêtre à guillotine et une barrière protectrice en verre, une surface de travail non-poreuse, une entrée et une sortie d’air. Le type de hotte utilisé doit être choisi sur base de l’expérience. Par exemple, les hottes à fumées (sorbonnes) protègent typiquement l’utilisateur mais pas l’environnement expérimental. Par contre, les bancs à écoulement laminaire protègent l’expérience mais pas l’utilisateur, et donc peuvent, mais ne sont pas utilisés pour, garder les échantillons expérimentaux stériles, lorsqu’ils ne présentent pas de menace. Si l’utilisateur et l’expérience doivent être protégés tous les deux, une hotte à culture de tissus ou un poste à sécurité biologique peuvent être utilisés. Les hottes à culture de tissus maintiennent la stérilité des lignées de cellules, tandis que les postes de sécurité biologique fournissent une protection lors de procédures utilisant des agents infectieux. Une fois que l’unité appropriée est choisie pour une expérience, l’utilisateur devrait porter l’équipement de protection approprié, et suivre toutes les procédures de sécurité nécessaires.

Cette vidéo explique le principe de l’écoulement laminaire, comment la hotte est utilisée et discute les différents types de procédures qui devraient être réalisées dans chaque type de hotte.

Cite this Video

JoVE Science Education Database. Les techniques générales de laboratoire. Une introduction au travail sous hotte. JoVE, Cambridge, MA, (2017).

Les hottes sont une classe courante d’instrument, qui se comportent comme une enceinte protectrice pour plusieurs types d’expériences au laboratoire.

En plus de protéger les échantillons expérimentaux de l’environnement, les hottes protègent aussi le chercheur des échantillons dangereux ou infectieux.

« La hotte » est un terme qui peut inclure les bancs à flux laminaires, les hottes à fumées, les hottes à culture de tissus ou les postes de sécurité microbiologique. Choisissez toujours la bonne pour vos expériences.

La plupart des hottes utilisent le principe de base de l’écoulement laminaire, qui est l’écoulement fuselé et continu d’air en couches parallèles.

En opposition à l’écoulement turbulent, l’écoulement laminaire autorise l’air à progresser autour des objets à l’intérieur de la hotte de manière à ce que la stérilité de l’environnement de travail soit maintenue, et que les fumées nocives puissent être contenues.

Les hottes peuvent être construites pour avoir un écoulement laminaire soit horizontal soit vertical.

Dans les hottes à flux horizontal, l’air entrant est filtré, et l’air se propage alors horizontalement depuis l’arrière de l’unité, vers l’avant.

Dans les hottes à flux vertical, l’air entrant est filtré, mais l’air est ici tiré verticalement du haut vers le bas, et l’échappement est à nouveau filtré lorsqu’il sort. Ces unités maintiennent en général la stérilité de l’environnement de travail.

Toutes les hottes ont les mêmes composants de base. Un composant principal est la fenêtre à guillotine. C’est une barrière protectrice coulissante en verre qui joue le rôle de bouclier contre les éclaboussures et fumées. Elle peut être orientée horizontalement ou, pour certaines unités, verticalement.

La surface de travail à l’intérieur de la hotte est généralement un matériau non-poreux tel que de l’acier inoxydable.

Toutes les unités ont aussi une entrée d’air, où l’air est amené à l’intérieur de l’unité, et une sortie. La localisation de l’entrée et de la sortie varie, en fonction du type et modèle exact de hotte.

Adjacent à la vitre guillotine, un panneau est souvent présent avec des contrôles pour ajuster l’air entrant, les lumières et d’autres caractéristiques. Quelques modèles sont équipés d’une lampe UV, qui peut être utilisée pour désinfecter l’unité lorsqu’elle n’est pas utilisée.

Ne laissez jamais la lampe UV allumée pendant que quelqu’un est dans le labo ou utilise la hotte ! Cela peut provoquer des dommages à la rétine, des brûlures de la peau et accroitre le risque de cancer.

Après le choix du type de hotte approprié pour votre expérience, assurez-vous d’utiliser l’équipement de protection individuel ou EPI approprié. Mettez des gants, lunettes et un masque si nécessaire.

Si un environnement aseptisé est requis pour l’expérience, comme dans une hotte pour la culture de tissus, commencez par asperger la surface de la hotte avec de l’éthanol à 70%. Ceci désinfecte la surface, et s’évapore rapidement ne laissant pas de résidus.

Aussi, assurez-vous d’asperger chaque objet avec l’éthanol à 70%, lorsque vous les placez dans la hotte, pour maintenir un environnement propre.

Lorsque vous placez des objets dans la hotte, gardez le flux d’air à l’esprit. Ne bloquez pas le flux d’air à l’arrière et laissez 15 cm de libre sur le devant de la hotte.

Assurez-vous d’utiliser la hauteur appropriée de guillotine pendant l’expérience pour maintenir l’écoulement d’air laminaire optimal. La plupart des hottes sont équipées d’une alarme qui se déclenchera si la hauteur de la vitre n’est pas optimale.

Lorsque la hotte n’est pas utilisée, souvenez-vous de toujours fermer la vitre, pour économiser l’énergie précieuse du laboratoire, et les ressources institutionnelles.

Maintenant que nous avons vu comment travailler sous hotte, passons en revue quelques types différents de hotte et les nombreuses procédures qui peuvent être réalisées sous celles-ci.

Un type spécifique de hotte est la hotte à fumées (ou sorbonne). Comme son nom l’indique, ce type d’unité devrait être utilisé pour les procédures produisant des fumées toxiques ou impliquant des réactifs chimiques qui émettent des fumées toxiques. La hotte à fumées protège l’utilisateur, mais pas l’environnement expérimental, donc des échantillons biologiques ne sont PAS protégés dans ces unités et la stérilité n’est PAS maintenue.

Une hotte à fumées devrait être utilisée pour la fixation, ainsi que pour le traitement de tissus, et les techniques d’histologie. Ces procédures impliquent typiquement des toxiques ainsi que des produits chimiques corrosifs.

Un autre type de hotte est le banc à écoulement laminaire. Cette unité protège l’expérience, mais pas nécessairement l’utilisateur. Ces unités peuvent utiliser un flux horizontal ou vertical, et peuvent être utilisées pour des expériences de BSL1 sans danger biologique connu, comme la culture de cellules sans risque d’exposition à des agents pathogènes.

Souvent, les dissections sont réalisées sous banc à écoulement laminaire, lorsque la sécurité de l’utilisateur n’est pas concernée mais que la stérilité des tissus disséqués est importante.

Les postes de sécurité microbiologique ou les hottes pour la culture de tissus protègent les deux, l’utilisateur et l’expérience. Comme vous l’avez déjà deviné, la culture de tissus est typiquement réalisée sous hotte pour la culture de tissus. Ces unités maintiennent la stérilité de l’espace de travail expérimental ; tout l’air est filtré par un filtre à particules à haute efficacité, ou filtre HEPA, qu’il entre ou sorte de la zone.

Beaucoup de laboratoires de recherche biomédicale ont des hottes pour la culture de tissus qui sont équipées avec un système d’aspiration par le vide pour aspirer le milieu de culture tissulaire.

Il y a beaucoup de types de postes de sécurité biologique et de hottes pour la culture de tissus ; regardez quel classement BSL est votre hotte avant d’y commencer une nouvelle expérience.

Vous venez de regarder l’introduction de JoVE sur le travail sous hotte. Dans cette vidéo, nous avons parlé du principe sous-jacent au fonctionnement d’une hotte, l’écoulement laminaire, les composants d’une hotte typique, comment travailler à l’intérieur de l’instrument et différents types de hotte.

Merci de nous avoir regardé, et n’oubliez pas de fermer la fenêtre à guillotine !!

A subscription to JoVE is required to view this article.
You will only be able to see the first 20 seconds.

RECOMMEND JoVE

Applications