Reconnaissance d’objets nouveaux et emplacement de l’objet comportementale essais chez la souris sur un Budget

Behavior
 

Summary

Ici, nous fournissons un protocole qui comprend des instructions détaillées pour la mise en place économique d’emplacement de l’objet murin et objet nouvelle reconnaissance des tests comportementaux, y compris la conception, coût et construction de l’équipement requis ainsi que exécution de tests comportementaux, de collecte et d’analyse.

Cite this Article

Copy Citation | Download Citations

Denninger, J. K., Smith, B. M., Kirby, E. D. Novel Object Recognition and Object Location Behavioral Testing in Mice on a Budget. J. Vis. Exp. (141), e58593, doi:10.3791/58593 (2018).

Please note that all translations are automatically generated.

Click here for the english version. For other languages click here.

Abstract

Tests comportementaux éthologiquement pertinents sont un élément essentiel de toute étude qui utilise des modèles de souris pour étudier les effets cognitifs de divers changements physiologiques ou pathologiques. La tâche de localisation de l’objet (BTA) et la tâche de reconnaissance d’objet roman (NORT) sont deux tâches comportementales efficaces couramment utilisés pour révéler la fonction et la santé relative de certaines régions du cerveau impliquées dans la mémoire. Alors que deux de ces essais exploitent la préférence inhérente de souris pour la nouveauté révéler la mémoire pour précédemment rencontrent objets, le BTA évalue principalement l’apprentissage spatial, qui s’appuie fortement sur l’activité de l’hippocampe. Le NORT, évalue, en revanche, apprentissage non spatiales de l’identité de l’objet, qui s’appuie sur plusieurs régions du cerveau. Les deux tâches requièrent une arène ouverte--essais sur le terrain, les objets ayant une valeur intrinsèque équivalente à des souris, des signaux environnementaux appropriés et matériel d’enregistrement vidéo et le logiciel. Les systèmes disponibles dans le commerce, bien que pratiques, peuvent être coûteuses. Ce manuscrit détaille une méthode simple et économique pour la construction des arènes et de mise en place l’équipement nécessaire pour effectuer l’OLT et NORT. En outre, le manuscrit décrit un protocole d’analyse efficace qui incorpore BTA et NORT et fournit les méthodes typiques d’acquisition de données et analyse, ainsi que des résultats représentatifs. La réussite de ces tests peut fournir de précieuses informations sur la fonction de mémoire de divers systèmes de modèles de souris et d’évaluer les régions neurales sous-jacentes qui prennent en charge ces fonctions.

Introduction

Les tests cognitifs efficaces isoler et d’évaluer la fonction neurale de certaines régions du cerveau en examinant le comportement dans un environnement contrôlé1. Chez l’homme, des tâches spécifiques ont été conçus pour évaluer la performance des régions cérébrales ciblées, telles que la carte de Wisconsin tri tâche pour fonction préfrontale ou les associés appariés test de la Cambridge neuropsychologiques d’essai automatisé batterie (d’apprentissage CANTAB) pour fonction hippocampal2,3. Ces tests sont conçus pour étudier les fonctions des régions spécifiques du cerveau chez l’être humain en évaluant les comportements qui résultent de l’activité neuronale de ces régions. L’objectif final de la recherche biomédicale plus est l’amélioration de la santé humaine ; Cependant, plusieurs études sur le fonctionnement du cerveau en santé ou maladie éthiquement impossible avec des êtres humains. Pour les études qui ne peuvent pas utiliser des participants humains, petits rongeurs comme les souris sont souvent le modèle de choix. À l’aide de modèles murins permet le contrôle direct des manipulations expérimentales, y compris l’altération de l’expression génique, l’induction de la blessure ou même modulation de l’activité de circuit grâce à des techniques d’optogenetic. Tests comportementaux des souris, semblables à l’expérimentation humaine, visant à évaluer l’effet des variables expérimentales sur le fonctionnement du cerveau en mesurant les comportements qui s’appuient sur des régions spécifiques.

L’hippocampe est une structure essentielle pour la formation de la mémoire à l’homme et les rongeurs4. Plus précisément, l’hippocampe joue un rôle déterminant dans la mémoire déclarative impliquant des représentations relationnelles, mais de mémoire pas procédurale, qui s’appuie sur les centres moteurs du cerveau4. Fonction mémoire hippocampe a été un objet d’étude à travers de nombreux domaines des neurosciences, parce qu’il est extrêmement sensible aux perturbations. Des perturbations négatives allant de stress prolongé et le vieillissement de convulsions et d’accidents vasculaires cérébraux sont associées à des lésions hippocampiques5. En revanche, des interventions positives, telles que l’interaction sociale, enrichissement environnemental physique ou exercice, améliorent la fonction hippocampal6,7,8. Études sur les rongeurs avec des tests adéquats de mémoire hippocampe peuvent révéler la perspicacité dans les médiateurs cellulaires et moléculaires de la mémoire ainsi que les effets des différentes interventions environnementales sur la fonction hippocampe.

Chez les rongeurs, plusieurs tests ont été développés pour étudier l’hippocampe-dépendantes d’apprentissage et la mémoire9,10,11. Ils peuvent être largement subdivisés en tâches qui requièrent un stimulus avec valence émotionnelle pour susciter un changement de comportement et les tâches qui s’appuient sur la préférence de rongeur pour étudier de nouveaux stimuli11. Contextuelle peur conditionnée, paires, par exemple, un stimulus désagréable (choc de pied) avec un contexte environnemental et de la mémoire de tests puis plus tard pour le cadre en mesurant la peur induite par la congélation comportement de9,11. Le labyrinthe de l’eau de Morris et son homologue sec, le labyrinthe de Barnes, utilisent renforcement externe négatif pour promouvoir l’apprentissage spatial4,11. Dans chaque cas, les rongeurs cherchent échapper à une situation aversive, être immergé dans l’eau froide ou exposées sur une plate-forme lumineuses, respectivement. Le labyrinthe de bras radial, par contre, repose sur le renforcement positif comme les animaux utilisent le comportement alimentaire naturel, couplé avec la mémoire spatiale pour récupérer les petits aliments récompenses4,11. Ces tâches sont largement utilisés et ont donné lieu à des connaissances de base sur la mémoire hippocampe. Cependant, renforts externes ou stimulus induisant la peur comme choc ajoutent une composante émotionnelle à ces comportements positifs et négatifs teste qui dans certains cas peut s’avérer indésirable. Par exemple, le hippocampe dorsal et ventral est associés à des fonctions distinctes, mémoire spatiale versus régulation émotionnelle, respectivement12. Les tests qui s’appuient sur une réaction émotionnelle à un stimulus ne peuvent pas fidèlement troubles de la mémoire spatiale si les fonctions de régulation émotionnelle hippocampe ventral sont également touchées.

Le BTA est un test simple et efficace qui fournit une mesure de la mémoire spatiale hippocampe-dépendantes13. La tâche s’appuie sur la préférence intrinsèque de l’animal pour la nouveauté sans armature externe supplémentaire et peut donc généralement éviter les complications associées à des réactions émotionnelles différentiel13. Le présent protocole pour la BTA est présenté pour les souris, mais il est également efficace chez les rats, si les dimensions de l’équipement sont convenablement réglées. Le protocole se compose d’acclimater une souris à une arène ouverte--essais sur le terrain et ensuite lui permettant d’enquêter sur les 2 objets en ce qui concerne les signaux environnementaux spatiales. La souris est alors supprimée de l’arène, et lors d’un retard (intervalle inter du procès ou ITI), l’un des objets est déplacé. Après l’ITI, la souris est réintroduite dans l’arène et a permis d’explorer librement. En général, les souris préfèrent nouveauté, et si ils souviennent de l’emplacement des objets de leur exposition initiale, ils passeront plus de temps sur l’objet déplacé. Les animaux avec des lésions de l’hippocampe ont une déficience d’apprentissage contextuel spatiale et en conséquence ne démontrent aucune préférence pour les objets dans les nouveaux lieux14,15.

L’OLT peut être utilisé indépendamment ou en combinaison avec un essai supplémentaire de mémoire qui s’appuie sur l’activité neuronale de plusieurs régions du cerveau, la tâche de reconnaissance d’objet roman (NORT). Le NORT est identique à l’OLT jusqu'à la phase de test, quand un des objets est remplacé par un nouvel objet au lieu d’être déplacé vers un nouvel emplacement. Comme c’est le cas avec le BTA, souris avec une bonne mémoire des objets préférera spontanément enquêter sur le nouvel objet. Contrairement à la mémoire de localisation de l’objet, qui s’appuie fortement sur des substrats de l’hippocampe, mémoire de reconnaissance de l’objet semble s’inspirer de diverses régions du cerveau et l’implication de l’hippocampe est instable. Nombreuses études que les lésions hippocampiques ou inactivation n’affecte pas la nouvelle objet préférence10,13,16,17, tandis que d’autres trouvent l’opposé de18,19. Cependant, c’est toujours une tâche couramment utilisée pour évaluer la fonction de mémoire générale chez les rongeurs.

Le protocole présenté ici délimite les étapes impliquées dans le lancement et l’exécution de l’OLT et NORT, deux utilisent une arène ouverte--essais sur le terrain. Équipement d’essai comportemental disponible dans le commerce peut être prohibitif, notamment pour les plus petits laboratoires. Ce protocole comprend la conception et les étapes simples pour construire des arènes internes au coût minimal et sans outils spécialisés. En outre, ce protocole détaille la zone test comportementale idéale, y compris le placement des arènes, indices contextuels et système d’enregistrement vidéo qui ouvre la voie à la mise en œuvre des protocoles BTA et NORT. Résultats représentatifs d’études réussies mais aussi imparfaites sont présentées, mettant l’accent sur l’importance de l’optimisation de tous les matériaux et les procédures pour chaque étude.

Description Option Quantité
Partie A: feuille acrylique - blanc Opaque (0,635 cm x 40 cm x 40,64 cm) Bords routés 2
Partie B: feuille acrylique - blanc Opaque (0,635 cm x 40 cm x 41,91 cm) Bords routés 2
Partie C: feuille acrylique - blanc Opaque (0,635 x 41,91 cm x 41,91 cm) Bords routés 1
Ciment acrylique (1 pt.) NA 1
Applicateur d’Hypo calibre 16 NA 1
Équerre à combinaison NA 1
Webcam HD NA 1
Logiciel de Capture vidéo NA 1
Câble USB 2.0 NA 1
Conduit de câble NA 1

Tableau 1 : Liste détaillée des matériaux et de matériel nécessaire aux tests comportementaux.

Protocol

Le protocole suivant a été approuvé par l’animalier institutionnel et utilisation Comité (IACUC) à l’Ohio State University (OSU).

1. mise en place des arènes

  1. Commander les matériaux décrits dans le tableau 1: cinq feuilles d’acrylique, ciment acrylique et un 16 G hypo applicateur.
  2. Portez un équipement de sécurité qui s’imposent conformément aux instructions du fabricant, qui peut inclure des yeux, la peau et autres types de protection.
  3. Enlever l’enduit de papier protecteur par rapport aux feuilles d’acrylique.
  4. Cloisonner tous les matériaux pour confirmer que les tailles sont corrects (Figure 1 a).
  5. Assembler et charger la seringue avec du ciment acrylique.
  6. Alignez le bord long d’un mur extérieur (partie B) avec une partie supérieure de la base (partie C) et s’assurer qu’ils sont perpendiculaires les uns aux autres à l’aide d’un carré de combinaison ou de machiniste.
  7. À l’aide de la seringue, appliquer un cordon petit et régulier du ciment directement à l’angle des deux pièces qui sont jointes.
  8. Maintenez les deux pièces (pièces B et C) en place jusqu'à ce qu’elles sont définies au départ (environ 5 min).
    Remarque : En règle générale, ils seront 80 % durci en 24h, mais l’assembly peut continuer après 5 min.
  9. Répétez les étapes 1,5 à 1,7 avec l’autre mur extérieur (partie B) sur la même base.
  10. Fixez les deux murs intérieurs (partie A), un à la fois, à la base à l’aide de mesures 1,5 à 1,7.
  11. En outre, utiliser la seringue pour appliquer un petit et talon stable de ciment directement jusqu'à l’angle maintenant constitué par le mur extérieur (partie B) et l’intérieur de mur (partie A).
  12. Maintenez ces morceaux en place pendant 5 min.
  13. Après 24 à 48 h, procéder à la mise en place l’environnement de test comportemental.

2. configurer l’environnement de test comportemental et équipement

  1. Placer les signaux environnementaux (comme décrit dans la section « discussion ») en face les uns aux autres et face à des arènes dans la zone d’essai (Figure 1 b).
  2. Organiser les quatre arènes essais d’une manière 2 par 2, soit sur le sol ou une table solide à distance appropriée depuis les repères et la caméra pour maximiser l’entrée visuelle aux souris (Figure 1 b).
  3. Vérifiez la ligne de mire, aide d’un bâtonnet de compteur calé de chaque étage de l’aréna par-dessus le mur vers les indices pour confirmer que ces écarts entre les arènes et les repères sont appropriées.
  4. Déterminer la longueur du trajet optique optimale qui permet la documentation vidéo de tous les quatre arènes en ajustant la hauteur de la caméra ou la hauteur de la table. (Figure 1 b).
  5. Connectez la caméra à un câble d’Extension USB.
  6. À l’aide de chemins de câble, faites passer le câble à travers le plafond et un mur sur un ordinateur exécutant vidéo logiciel de capture.
  7. Masquer l’ordinateur derrière un rideau qui séparera les souris dans la zone d’essai de la chercheuse (Figure 1).
  8. Assembler les 4 chacune d’au moins 3 objets différents qui sont environ de 2 à 5 cm en longueur et en largeur et jusqu'à 10 cm de hauteur à utiliser pour l’essai (Figure 1).

Figure 1
Figure 1 : préparation de test comportementale. (A) Open-champ-tests Assemblée arène avec partie A correspondant à la paroi intérieure, comme la paroi extérieure de la partie B et partie C comme base. L’arène fini aura deux murs extérieurs (partie B) qui s’exécutent la totalité de l’arête de la base et deux murs intérieurs (pièces A) qui s’engagent entre les murs extérieurs sur les bords adjacents de la base (partie C). Tous les murs seront reposera sur le dessus de la base. (B) arrangement représentatif des arénas sur une table de haute 0,62 m, signaux environnementaux 60 x 90 cm, lumières et une caméra pour un domaine d’expérimentation qui permet la capture de tous les quatre arènes simultanément. (C) un rideau cache l’expérimentateur et un système informatique de la souris pendant les essais. Les plafonniers sont aux fins de la prise de cette photographie, mais durant les tests, seulement les lampadaires sont sur. Aussi, un des signaux environnementaux a été supprimé pour cette photo de la zone d’essai, mais au cours des essais, il y a une quatrième queue devant les arènes, face à la queue tout noir derrière le tableau. (D) un objet représentatif (et dirigeant pour l’échelle) qui est appropriée pour les BTA ou NORT tests sur des souris. S’il vous plaît cliquez ici pour visionner une version agrandie de cette figure.

  1. Valider ces objets.
    1. Obtenir un minimum de 8 souris de type sauvage dans le sexe, souche et groupe d’âge représentant des souris expérimentales qui sera utilisé (par exemple, 6 à 9 souris C57Bl/6 femelles et mâles semaines).
    2. Gérez toutes les souris par jour pendant 1 min au cours des 3 à 5 jours avant le test.
    3. Diviser les souris en groupes de 4 et, si elles ne sont pas déjà individuellement logés, déplacez-les vers la titulaire propres cages.
    4. Introduire dans la salle d’examen et les laisser s’acclimater pendant au moins 30 min.
      Remarque : Présence de l’expérimentateur dans la salle pendant ces 30 min sera réduire le stress sur les souris au cours de la tâche, surtout si l’expérimentateur est masculin20.
    5. Après acclimatation est faite et l’expérimentateur est prêt à démarrer, commencer l’enregistrement de la vidéo.
    6. Chaque souris est face à des murs d’un coin de l’arène (appelé l’angle de sortie) (Figure 2 a).
    7. Laissez les souris explorer les arènes librement pendant 10 min.
    8. Arrêter l’enregistrement de la vidéo.
    9. Souris de retour à leurs propre exploitation des cages pour une durée de 20 min.
    10. Nettoyer tous les arènes avec animalerie la méthodes, telles que l’essuyage avec 70 % d’éthanol pour réduire au minimum les signaux olfactifs avant la prochaine utilisation de nettoyage recommandée.
    11. À l’aide de ruban adhésif double-face, coller 2 objets différents près de 2 coins non finale telle que les objets sont contrebalancés dans l’arène et 6 x 6 cm2 de chaque mur de cet angle (Figure 2 b).
    12. Démarrer l’enregistrement de la vidéo.
    13. Placez chaque souris face à des murs dans le coin de la libération.
    14. Autoriser les souris enquêter sur l’arène et les objets librement pendant 10 min.
    15. Arrêter l’enregistrement de la vidéo.
    16. Mice place de retour dans leur propre exploitation pour une durée de 20 min.
    17. Nettoyer tous les arénas et les objets avec l’animalerie de nettoyage recommandée méthodes telles que l’essuyage avec 70 % d’éthanol pour réduire au minimum les signaux olfactifs.
    18. Répéter les essais de formation avec 2 nouveaux objets apposés aux mêmes endroits, jusqu'à ce que tous les objets (au moins trois objets différents si elle dispense les BTA et NORT) ont été testés avec chacune des souris.
    19. Exclure des objets qui permettent aux souris de s’asseoir sur le dessus de l’objet.
    20. Analyser les temps de l’enquête de chaque souris avec chaque objet selon l’étape 4.
    21. Exclure des objets qui ont une valeur intrinsèque positive ou négative.

3. effectuer le Test comportemental

  1. Une semaine avant le test : familiarisation aux personnes effectuant les tests comportements
    1. Poignée adulte 6 à 9 semaines mâles et femelles C57Bl/6 des souris par jour pendant 1 min au cours des 3 à 5 jours avant le test.
  2. Journée 1 : séances d’accoutumance
    1. Diviser les souris en groupes de 4 et, si elles ne sont pas déjà individuellement logés, déplacez-les vers la titulaire propres cages.
    2. Les apporter la salle d’examen et de leur permettre de s’acclimater à la salle d’examen pendant au moins 30 min.
      NOTE: présence de l’expérimentateur dans la salle pendant ces 30 min sera réduire le stress sur les souris au cours de la tâche, surtout si l’expérimentateur est masculin20.
  3. Après acclimatation est faite et l’expérimentateur est prêt à démarrer, commencer l’enregistrement de la vidéo.
  4. Placez chaque souris dans l’arène (une souris par arena) face à des murs de l’angle de sortie (Figure 2 a).
  5. Laissez les souris explorer les arènes librement pendant 6 min.
  6. Arrêter l’enregistrement de la vidéo.
  7. Souris de retour à leurs propre exploitation des cages pendant l’intervalle inter du procès (ITI).
  8. Nettoyer tous les arènes avec animalerie recommandé nettoyage des méthodes telles que l’essuyage avec 70 % d’éthanol pour réduire au minimum les signaux olfactifs.
  9. Répétez les étapes 3.3 – 3,9 deux fois plus pour un total de 3 séances d’accoutumance pour chaque souris.
  10. Retourner toutes les souris à leur cage maison.
  11. Nettoyer tous les arènes avec animalerie méthodes telles que l’aide d’éthanol à 70 % de nettoyage recommandée pour minimiser les signaux olfactifs avant utilisation le lendemain.
  12. Jours 2 : essai de formation, OLT, NORT
    Remarque : Le NORT est un essai facultatif.
    1. Après 24 h, faire le même groupe de souris dans la salle d’examen et leur permettre de s’acclimater à la salle d’examen pendant au moins 30 min comme fait avant les séances d’accoutumance le jour précédent.
    2. Faire un essai de formation à l’aide de 2 objets placés dans l’arène (Figure 2 b).
      1. À l’aide de ruban adhésif double-face, apposer objets 6 x 6 cm2 loin 2 angles de dégagement non tels qu’ils sont contrebalancés dans l’arène.
      2. Démarrer l’enregistrement de la vidéo.
      3. Placez chaque souris dans les murs de l’angle de sortie tel qu’effectué durant les séances d’accoutumance.
      4. Autoriser les souris enquêter sur l’arène et les objets librement pendant 10 min.
      5. Arrêter l’enregistrement de la vidéo.
      6. Mice place arrière dans leur propre exploitation pour un ITI de 20 min.
      7. Nettoyer tous les arénas et les objets avec l’animalerie de nettoyage recommandée méthodes telles que l’essuyage avec 70 % d’éthanol pour réduire au minimum les signaux olfactifs.
    3. Effectuer le BTA.
      1. Déplacez l’un des objets utilisés dans la formation du procès à un nouveau coin non finale et d’apposer l’objet 6 cm de chaque mur de cet angle avec du ruban adhésif double-face (Figure 2).
        Remarque : L’autre objet doit rester où il était lors de la formation du procès.
      2. Démarrer l’enregistrement de la vidéo.
      3. Placez chaque souris face à des murs dans le coin de la libération.
      4. Autoriser les souris étudier les objets pendant 10 min.
      5. Arrêter l’enregistrement de la vidéo.
      6. Mice place arrière dans leur propre exploitation pour un ITI de 20 min.
      7. Nettoyer tous les arénas et les objets avec l’animalerie de nettoyage recommandée méthodes telles que l’essuyage avec 70 % d’éthanol pour réduire au minimum les signaux olfactifs.
    4. Effectuer la NORT.
      1. Remplacer l’objet qui n’était pas déplacé pendant le BTA avec un objet nouveau et d’apposer l’objet roman 6 cm des deux parois du coin avec ruban double-face (Figure 2D).
      2. Démarrer l’enregistrement de la vidéo.
      3. Placez chaque souris face à des murs dans le coin de la libération.
      4. Autoriser les souris étudier les objets pendant 10 min.
      5. Arrêter l’enregistrement de la vidéo.
      6. Replacez les souris dans leur cage maison.
      7. Nettoyer tous les arénas et les objets avec l’animalerie de nettoyage recommandée méthodes telles que l’essuyage avec 70 % d’éthanol pour réduire au minimum les signaux olfactifs avant de l’utiliser.

Figure 2
Figure 2 : configuration de l’arène pour les essais. (A) plein champ test arène sans objets de session de l’accoutumance. La flèche noire indique un angle de sortie. Ce coin doit être le même emplacement relatif dans chaque arène et correspondre pour chaque souris mis à l’essai et pour toutes les épreuves. (B) pour le procès de la formation, deux objets différents sont fixés pour le champ ouvert à distance leurs murs respectifs de 6 x 6 cm. (C) pour le BTA, un objet est déplacé vers un nouvel emplacement, aussi 6 x 6 cm hors les murs et pas au coin de la libération. (D) pour the NORT, l’objet qui était immobile dans le BTA est remplacé par un nouvel objet, tandis que l’objet déplacé de l’OLT est maintenant l’objet familier. S’il vous plaît cliquez ici pour visionner une version agrandie de cette figure.

4. analyse des données de Test comportemental

Remarque : Analyse de vidéo doit idéalement être établie par au moins deux expérimentateurs indépendants, aveugles.

  1. Ouvrez le fichier vidéo.
  2. Appliquer un cercle transparent offrant une bordure de 2 cm autour de chaque objet sur l’écran pour vous aider à déterminer les recherches actives. Utiliser une image de fichier vidéo avec une règle placée dans une arène calibrer cette grille.
  3. Observer le comportement de la souris et enregistrer aux fois la souris est activement enquêter sur l’objet, qui consiste au nez pointé vers l’objet à une distance maximale de 2 cm de cet objet.
    1. Enregistrement de l’horodatage de la souris commence à enquêter sur un objet et l’horodatage quand il cesse d’enquêter sur cet objet.
    2. Répétez cette opération pour les deux objets dans l’arène pour la durée du procès.
    3. Calculer le temps total que la souris a étudié chaque objet en soustrayant l’heure de début de l’heure d’arrêt pour chaque instance d’enquête de l’objet et en ajoutant l’ensemble de ces valeurs.
  4. Calculer le pourcentage du temps total d’enquête ou de l’indice de discrimination avec les formules suivantes :
    1. Calculer le pourcentage du temps total enquête =
      Equation 1
      NOTE : Une valeur supérieure à 50 % indique une plus grande enquête de l’objet ou de nouveaux lieux.
    2. Calculer l’indice de discrimination =
      Equation 2
      NOTE : Une valeur positive indique plus temps à étudier l’objet du roman. Un indice de discrimination de zéro indique autant de temps passé avec les deux objets.
  5. Représenter graphiquement les résultats et les analyses statistiques complets utilisant un test t ou ANOVA au nombre de groupes à comparer.

Representative Results

La figure 3 fournit des exemples de résultats positifs et négatifs typiques obtenus avec les souris C57Bl/6 adultes ce protocole6mâles et femelles. Interprétation de données BTA et NORT toujours s’applique aux données agrégées d’un groupe (Voir discussion ci-dessous). Temps d’enquête pour une souris seule ne peut pas être interprétée comme mémoire ou manque de mémoire. Toutefois, les performances d’un groupe de souris (i.e., plusieurs échantillons) peut être comparé à d’autres groupes ou aux chance fixe des niveaux à l’aide de tests statistiques. Lors d’un essai d’entraînement typique, des groupes de souris ne montrent pas une préférence significative en moyenne pour les objets qu’ils sont tous deux également nouveaux et n’ont pas de n’importe quelle valeur intrinsèque positive ou négative à la souris (figures 3 a et 3 b). Si les données agrégées d’un groupe de souris montrent une préférence marquée pour un objet plutôt qu’un autre au cours de la formation, ces objets ne doivent être utilisés que parce que cette préférence/aversion inhérente va entraîner des résultats dans les essais ultérieurs. En outre, le temps de l’enquête totale de toutes les souris doivent satisfaire à une norme minimale (traditionnellement fixée à 20 secondes21) et doivent être comparés pour s’assurer qu’il n’y a aucune différence de base en enquête susceptibles d’influer sur les tests suivants de la mémoire.

Au cours de l’OLT, mémoire pour l’emplacement de l’objet se traduit par la souris, dépensant en moyenne significativement plus de 50 % du temps total d’enquête avec l’objet déplacé (Figure 3 a). Si les temps de l’enquête total des souris individuels varient considérablement, les résultats sont mieux dépeinte comme un indice de discrimination pour les objets (Figure 3 b). L’augmentation significative de l’indice moyen de la discrimination dans la Figure 3 b indique que les souris a passé plus de temps avec l’objet après que elle avait déménagé. Si mesurée par l’augmentation du pourcentage de temps ou indice de discrimination, l’augmentation dans l’enquête de l’objet après un déplacement suggère que les souris rappeler où l’objet se trouvait au cours de la formation.

Le dernier procès de ce protocole évalue la mémoire de reconnaissance de l’objet. Un exemple représentatif avec un groupe de souris montre un pourcentage moyen plus élevé du temps de l’enquête (Figure 3) ainsi que de l’indice de discrimination positive (Figure 3D) par rapport à des valeurs de contrôle fixe de 50 % et 0, respectivement. Comme avec les données de l’OLT, s’il existe une variabilité significative dans le temps total d’enquête entre souris individuels, l’indice de discrimination est probablement la meilleure méthode pour visualiser ces données. 3E figure montre un exemple d’une comparaison de 2 groupes dans le NORT et certaines des statistiques complications qui peuvent survenir lors de ces essais (Voir discussion). Alors qu’un one-sample t-test pour le groupe B présente enquête significativement supérieur à 50 %, le même critère de groupe A ne fonctionne pas. Cette constatation ne signifie pas que A et B sont différents les uns des autres. Pour déterminer les différences entre les groupes, un séparé deux échantillons test non paramétrique de Mann-Whitney en comparant des groupes B de A doit être effectué. Un test non paramétrique de Mann-Whitney deux échantillons de ces données de groupe représentatif ne montre aucune différence significative (p = 0,66) entre les deux groupes en pourcentage du temps d’enquête objet roman.

Tant le BTA et NORT sont très sensibles à la valeur intrinsèque des objets et des tests approfondis de l’équivalence de l’objet est nécessaire pour s’assurer qu’il n’y a aucun biais intrinsèques qui peuvent entraîner des résultats. Figure 3F et 3 G montrent un exemple de sélection d’objets inappropriés. Dans un essai pilote avec un échantillon de 4, les souris ont montré une tendance à dépenser moins de 50 % du temps d’enquête avec l’objet A une fois associé à l’objet B (Figure 3F). Lorsque ces objets ont été ensuite utilisés dans un NORT avec objet A comme l’objet nouveau et une taille d’échantillon supérieure de 16, souris a passé beaucoup moins de 50 % du temps d’enquête avec l’objet A (Figure 3). Cette aversion à l’objet du roman est facilement reconnaissable ici comme un défaut technique dans l’expérience et illustre bien pourquoi l’essai pilote d’objets pour préférence/aversion inhérente est essentiel.

Figure 3
Figure 3 : données d’essais comportements avec souris C57Bl/6 adultes de type sauvage. (A) Comparaison des temps d’investigation total pourcentage de l’objet déplacé lors de la formation du procès contre l’OLT montre une augmentation significative dans l’enquête, après que l’objet déplacé. p < 0,0001, test t apparié. (B) résultats représentatifs pour enquête objet déplacé pendant les entraînements ou essais d’OLT affichés comme un indice de discrimination de même montrent une augmentation significative dans l’enquête de l’objet après un déplacement. p < 0,0001, test t apparié. Temps d’investigation total pourcentage (C) de l’objet nouveau dans le NORT montre une préférence marquée pour enquêter sur l’objet de nouveaux. ** p = 0,0024, one-sample t-test vs. 50 %. (D) les résultats représentatifs pour enquête objet roman dans le NORT apparaît comme un indice de discrimination de même montrer préférence pour enquêter sur l’objet de nouveaux. ** p = 0,0024, one-sample t-test vs 0. (E) des résultats représentatifs d’une analyse NORT impliquant deux différents groupes de souris. Groupe B diffère sensiblement de 50 % par one-sample t-test (** p = 0,0024), mais le groupe A ne fonctionne pas (p = 0.5837). Dans une analyse distincte, afin de comparer les groupes, un test de Mann-Whitney deux échantillons est utilisé en raison de la taille des groupes irréguliers et aucune différence significative dans l’enquête est observée (p = 0,66, ns). Pourcentage de temps (F) avec un objet au cours des essais de validation dans un petit échantillon montre une tendance à l’aversion pour l’objet. p = 0.2159, one-sample t-test. (G) avec une taille d’échantillon supérieure et l’objet de (F), utilisé comme un objet nouveau dans un NORT, une aversion importante à l’objet est trouvée, même si c’est l’objet du roman. * p = 0.0270, one-sample t-test. Il s’agit d’un exemple de défaillance technique de sélection d’objet. Les données sont présentées comme moyenne ± SEM. données de panneaux C-E sont adaptées d’une précédente publication6. S’il vous plaît cliquez ici pour visionner une version agrandie de cette figure.

Discussion

Ce protocole prévoit une méthode rentable pour mener l’emplacement de l’objet et reconnaissance d’objets nouveaux comportementale stable chez les souris. Ces tests permettent l’évaluation de fonction hippocampe ainsi que la fonction des autres régions corticales, telles que le cortex préfrontal, impliqué dans l’objet reconnaissance10. Le BTA et NORT ont l’avantage d’éviter les stimuli avec valence émotionnelle forte qui sont requises pour le labyrinthe aquatique Morris, conditionnement de peur contextuelle, labyrinthe de Barnes ou de labyrinthe de bras radial. Ils évitent également la nécessité pour la privation de nourriture selon les besoins pour le labyrinthe de bras radial. En outre, ce protocole décrit une procédure d’essai deux jours simple qui ne nécessite pas d’équipement importants ou complexe pour l’exécution ou l’analyse. Un inconvénient de ces tâches, c’est qu’ils ne permettent pas aux mesures d’apprentissage ou d’acquisition. Une différence dans l’enquête de nouveauté pourrait découler d’apprentissage les plus pauvres sur les objets au cours de la formation, les plus pauvres de mémoire pour ce qui a été appris ou les deux. Temps total passé étudie les objets constitue une mesure importante pour exclure les différences inhérentes dans le lecteur de l’exploration, mais n’est pas une mesure de l’apprentissage. Si les mesures d’apprentissage sont importants pour une question expérimentale, un labyrinthe d’eau, labyrinthe de Barnes, ou dédale de bras radial serait sans doute préférable.

Personnalisé construction d’arénas comportementales a le potentiel de sauver des centaines de dollars et placer l’objet de tests au sein de la portée d’une grande variété de laboratoires. Ce protocole élimine les nombreux obstacles et rationalise le processus de fabrication pour faire la construction interne arène plus accessible aux scientifiques n’ayant aucune formation spécialisée en acrylique. Il est important de noter que d’acheter des feuilles d’acrylique colorés qui contrastent avec les souris, tels que l’acrylique blanc pour souris noirs et acrylique noir pour les souris blanches, facilite d’acquisition de données et d’analyse, surtout lorsque vous utilisez disponibles dans le commerce logiciel d’analyse. Commander des feuilles à découper avec « routé bords » élimine le besoin d’une table a vu (tableau 1), et l’utilisation de ciment acrylique supprime la nécessité de percer et fraiser les trous pilotes. Vissage dans les attaches, forage et acrylique coupe souvent provoque la rupture, puce et le crack en raison de sa nature fragile. Parce que le ciment est un solvant, il coulera dans la zone de jonction, dissolution et adoucir tout acrylique qu’il rencontre. Ainsi, il devrait n’être appliqué à chaque pièce séparément comme si c’était une colle traditionnelle. Contrairement à la colle, le ciment ne va pas remplir les espaces négatifs ou adhèrent aux surfaces. C’est la raison principale pour commander « routés edges » car ceci s’assurera un bord lisse et plat, créant un lien beaucoup plu solide. Quand le ciment sèche, il s’ont fusionné les deux feuilles d’acrylique en une seule pièce dans un processus appelé « solvant de soudage ». Tout comme le métal de soudure, le produit fini est une pièce unique, mais la zone soudée restera toujours l’emplacement les plus faibles. Par conséquent, une fois que les arènes sont utilisées, il faut pour éviter l’impact direct ou un stress extrême à ces moments.

Ce protocole indique également comment mettre en place 4 arénas pour le test simultané de jusqu'à 4 souris (Figure 1 et Figure 2). Les murs opaques des arènes empêchent souris de voir un autre au cours des essais, mais il y a encore une possibilité qu’avoir d’autres souris dans la chambre provoque des odeurs ou des distractions de bruit qui risque de nuire aux essais. Essais d’accoutumance comme détaillé ici peut aident à atténuer cette préoccupation, comme les souris sont exposés aux conditions multiples animalerie avant des tests comportementaux. Toutefois, si distractions provenant d’autres souris ou expérimentateur bruit associé aux autres souris de manutention est une préoccupation forte, une arène avec une souris peut être utilisée, aussi bien, si il va augmenter le temps nécessaire pour achever le BTA et NORT avec plusieurs souris. Plus de 4 arènes pourraient théoriquement être utilisés ainsi, mais la plupart des caméras n’ont pas un assez large champ de vision pour montrer que de nombreuses arènes avec une bonne résolution.

Les dimensions et les distances fournies ici sont des orientations générales pour la souris tests comportementaux dans une salle d’examen typique qui est 16 x 16 x 16 m3 Dimensions (Figure 1 b et 1C). Mettre en place des signaux environnementaux appropriés, arénas et enregistreur vidéo doivent être optimisé pour chaque environnement. Des indices peuvent se composer de grandes formes ou motifs (généralement en noir et blanc) permettant aux souris de s’orienter dans l’espace au cours de l’OLT. Au lieu de placer les signaux à différents endroits en face de l’autre, les indices peuvent également être montés sur les murs de la zone d’essai. Ce protocole recommande de diviser la salle d’examen avec un rideau pour cacher le chercheur et l’ordinateur au cours des tests comportementaux. Pendant tous les accoutumance, intervalles entre procès et essais actives, les chercheurs devraient fermer le rideau pour se séparer de la zone d’essai. Si ce n’est pas pratique, l’ordinateur peut rester compte tenu des souris, mais le chercheur doit se déplacer hors de la vue au cours de la tâche. Si le chercheur est présent, les souris peuvent tenter de s’appuyer sur lui comme un repère spatial.

Tous les tests comportementaux devraient être achevée dans un environnement contrôlé en température et en humidité avec illumination dim, mais même à environ 310 lux et indices d’odeur étrangère sonore ou une forte environnement minimal, comme des parfums sur les expérimentateurs. Entre chaque jour du procès et à l’essai, tous les arénas et les objets doivent être nettoyés avec l’animalerie méthodes de stérilisation comme essuyer avec l’éthanol à 70 % ou l’eau de Javel non parfumé lingettes recommandée pour réduire au minimum les signaux olfactifs. Si l'on utilise des désinfectants chimiques, un rinçage avec l’éthanol à 70 % est recommandé car beaucoup de désinfectants chimiques peuvent être irritants pour les pieds des animaux.  Comme avec n’importe quelle tâche comportementale, manipulation souris pendant plusieurs jours avant l’essai n’est nécessaire pour les familiariser avec les individus qui va effectuer la BTA et NORT et réduire le stress au cours des essais de20,22. Comme les souris peuvent éprouver un stress aigu en raison des individus inconnus à proximité de la zone d’essai, il est également recommandé que tous les tests comportementaux devraient être achevé par le même individu (s). Les paramètres de test et les conditions décrites dans le présent protocole ont été optimisées pour 6 personnes à souris C57Bl/6 adultes de 9 semaines et seraient plus utiles pour révéler des troubles de la mémoire à cause de blessures dans ce groupe d’âge ou de troubles de la mémoire due elle-même l’âge chez les souris âgées. Si l’objectif est de tester pour l’amélioration de la mémoire chez les jeunes souris, un ITI plus longue allant de 1 heure à 1 jour serait plus approprié éviter les effets du plafond sur les performances dans la version ITI 20 min plus facile. En effet, ITIs peuvent varier de 5 min (pour rappel immédiat) à plusieurs heures ou jours (pour les mémoires de distance), selon les besoins spécifiques de l’expérience et les souches et les âges des souris. Ce qui est important, quelle que soit la durée, ITIs tous doivent être cohérents entre les sessions dans une expérience. Comme les souches différentes et l’âge des souris présentent des différences dans le comportement et l’apprentissage, le calendrier pour chaque essai et chaque intervalle, tests d’agencement de l’espace, et les objets utilisés peuvent être modifiés selon la souche de souris, leur âge et le préjudice spécifique / maladie/intervention modèle testé9,21,23,25.

Alors que la dépendance hippocampe des fonctions mémoire spatiale testé dans l’OLT sont bien établies, le NORT peut ou ne peut pas se fonder sur l’hippocampe. Interprétation des données de la NORT prenne cette mise en garde au compte. Les variables déterminants, pour savoir si l’hippocampe est impliqué, en mémoire de reconnaissance d’objet ne sont pas convenues encore, mais pourraient inclure ITI longueur ou la saillance de repères spatiaux,18. Notamment, le protocole présenté utilise OLT spatiale avant le NORT, qui peut-être biaiser la souris vers l’utilisation de processus de l’hippocampe dans le NORT. Ainsi, il est important de noter que l’ordre peut être inversé, ou chaque tâche peut être exécutée indépendamment, selon des expérimentateurs questions et besoins.

Sélection d’objets est un aspect crucial de l’OLT et NORT22,24. Les objets idéales sont assez lourdes ne pas pour être facilement déplacés par une souris et en matières, comme le verre ou en métal, une souris ne peut pas endommager par la mastication ou en grattant. En bois, mousse, ou des objets en plastique souples ne conviennent pas car ils sont déforment facilement et sont difficiles à garder sans odeur. En outre, les objets utilisés dans les essais devraient tous être relativement similaires en taille, texture, odeur et matériel. La figure 1 donne un exemple d’un objet approprié qui pourrait être utilisé. Cette figurine en plastique orange d’une poule est remplie avec du sable pour lui donner assez de poids et scellée pour empêcher la fuite de nettoyage réactifs ou autres agents qui causent les odeurs. En raison de la forme du haut, souris ne peuvent pas grimper au-dessus d’ou s’asseoir sur cet objet. Pour le BTA ou NORT, cet objet est mieux couplé avec un autre objet de même taille, poids, matière, couleur et complexité, comme une figurine en plastique similaire d’un lapin. Pour s’assurer que l’enquête objet reflète véritablement la préférence pour la nouveauté, tous les objets doivent être validées pour la valeur intrinsèque équivalente avec un minimum de 8 souris dans la même souche, sexe et l’âge du groupe expérimental comme décrit dans la section 2.9 du protocole. En outre, les objets doivent être randomisés en termes d’objet qui est l’objet de nouveaux ou déplacé entre les souris dans la même étude pour s’assurer que les caractéristiques intrinsèques des objets sont sans incidence sur la préférence. Placement de l’objet peut aussi grandement affecter le succès ou l’échec de l’OLT et NORT. Les objets doivent être contrebalancé dans les arènes et ne pas être trop près des murs. Un coin pas encombré par un objet est un endroit attrayant pour les souris à cacher et cela va confondre les mesures d’enquête.

Une condition importante pour la collecte des données est la définition de « investigation active », c'est-à-dire quand une souris engage un objet avec le nez pointé vers l’objet pas plus de 2 cm de distance. Une souris se déplaçant au-dessus de l’objet ou la recherche au-delà de l’objet n’est pas considéré comme une enquête active. En outre, depuis le BTA et NORT dépendent d’une souris, se souvenant de la localisation spatiale ou les caractéristiques réelles de l’objet, il doit y avoir une étude suffisante d'entre eux lors des procès de formation. Ainsi, le chercheur doit définir un temps minimal enquête et exclure tous les sujets qui ne respectent pas ce niveau de référence de l’enquête, traditionnellement fixée à 20 secondes21.

Quantification du temps enquête objet peut être accomplie de différentes manières, avec ou sans logiciel d’analyse cher. Si le pointage manuel est utilisé, tel que décrit ici, la plus vaste collection de données est possible en enregistrant les horodateurs sur la vidéo quand la souris étudie l’objet. Les temps de marche / arrêt d’enquête objet lors des trois essais individuels d’enregistrement crée un journal permanent des horodatages impartiale et facilite le calcul manuel précis de données, contrairement à d’autres méthodes comme l’utilisation d’un chronomètre à additivement enregistrer le temps total qu'une souris examine chaque objet.

Progiciels commerciaux sont également disponibles pour la notation d’enquête de l’objet. Logiciels disponibles dans le commerce peuvent fournir une multitude de données au-delà de la main marquant les données décrites ici, y compris la distance totale parcourue, temps passé dans certaines zones de l’arène et la vitesse de mouvement16,23. Logiciel, une fois correctement étalonné et confirmé à détecter de manière fiable enquête objet, peut donner aussi données beaucoup plus rapides que la notation manuelle. Ce rendement de données plus rapide, à long terme, la production des économies nettes par rapport à l’homme-heures requises pour pointage manuel. Cependant, plupart des logiciels d’analyse comportementale ont des coûts initiaux élevés qui peuvent être prohibitifs pour nombreux laboratoires, et le pointage manuel souvent peut être réalisé par des étudiants-chercheurs, rendant les coûts horaires de la notation comportementales minimales. Logiciel commercial vient aussi souvent avec des restrictions sur combien d’utilisateurs peut accéder au logiciel simultanément, en limitant les économies de débit et temps de données. Bien qu’il y a beaucoup d’avantages à ces logiciels, ils ne sont pas nécessaires pour recueillir les informations essentielles de temps à étudier les objets de l’OLT et NORT. La capacité d’acquérir manuellement ces données rend les tâches de l’objet roman financièrement plus accessible à un plus large éventail de chercheurs.

Une caractéristique supplémentaire du présent protocole est que la première session d’accoutumance est essentiellement un essai en plein champ, qui peut obtenir des données sur l’activité et les niveaux d’anxiété. Niveaux d’activité peuvent être quantifiées à l’aide de la distance totale parcourue ou moyenne vitesse, si le logiciel de suivi est disponible. De même, avec le logiciel de suivi, les mesures d’anxiété peuvent provenir de temps passé dans le centre de l’arène ou la distance parcourue dans le centre. Ces données peuvent également être acquises manuellement en superposant la vidéo de la scène avec une grille et de quantifier les passages à niveau. Ces données de plein champ peuvent aider à exclure des déficits moteurs bruts ou une anxiété excessive qui pourrait interférer avec l’enquête objet plus tard.

Les tests statistiques utilisés dans le présent protocole sont représentatifs des méthodes traditionnelles d’analyse. Lors de la comparaison de 2 groupes de souris, un test t à deux échantillons, à deux points est recommandé de tester l’importance de la différence de pourcentage temps à étudier l’objet déplacé ou roman entre les groupes. Si la taille des échantillons n’est pas alignée, ont exceptionnellement forte variabilité ou présentent une variabilité inégale entre les groupes, qu'un test non paramétrique est recommandé au lieu de cela, car beaucoup des hypothèses sous-jacentes de l’essai soient violés dans ces conditions. Lors de la comparaison des groupes de 3 ou plus de souris, ANOVA est recommandés pour tester si le groupe a un effet significatif sur le pourcentage de temps enquêter sur l’objet déplacé ou roman. Erreur corrigée post-hoc essais, tels que le test de Tukey ou la correction de Bonferroni comparaisons deux à deux, peut être appliqué pour tester la différence de temps de l’enquête pour cent entre chaque paire de groupes. Avec le BTA, un moyen supplémentaire d’analyser des données est pour tester un changement important en pourcentage temps à étudier l’objet déplacé de formation aux essais d’OLT. Avec un seul groupe de souris, ce test prendrait la forme d’un appariés, bilatérale t-test, test des changements importants en pourcentage de temps avec l’objet déplacé d’une formation d’OLT dans chacune des souris (sans oublier que ce sont appariés analyses et pas indépendants mesures, étant donné que chaque souris donne deux points de données). Avec deux groupes de souris, une ANOVA bidirectionnelle serait utilisé, des mesures répétées avec la mesure répétée étant le procès (formation versus OLT) et affectation de groupe étant le deuxième facteur. Les tests post hoc des différences entre les groupes de traitement devraient comparer les groupes les uns aux autres dans les essais.

Alternativement, si preuve de mémoire dans le BTA ou NORT est tout ce qui est mis à l’essai, un test t à un échantillon du pourcentage de temps enquêter sur un objet par rapport à la valeur fixe de 50 % peut servir. Un pourcentage significativement plus élevé que 50 % de temps suggère la mémoire pour l’objet. Un pourcentage significativement inférieure à 50 % de temps suggère aversion (pour une raison quelconque), et choix de l’objet doivent être réévaluées. Toutefois, l’one-sample t-test ne peut pas révéler si deux ou plusieurs groupes diffèrent les uns des autres. Par exemple, dans une expérience avec deux groupes de souris, si le groupe A dépensé 60 % du temps avec l’objet nouveau pour p = 0,049 par un-sample t-test comparaison à 50 % et groupe B seulement dépensé 59 % du temps avec l’objet nouveau pour p = 0.051 , Groupe A est significativement différente de 50 % (et le groupe B n’est pas). Toutefois, il est erroné de conclure que ces deux groupes diffèrent sensiblement les uns des autres. Une comparaison de deux échantillons t-essai A et B peuvent facilement révèlent que ces deux groupes sont statistiquement indiscernables. Si l’objectif final est de comparer les performances de la mémoire de deux ou plusieurs groupes, ces groupes doivent être statistiquement comparées entre elles, non seulement par rapport à une norme externe. Un principe similaire s’applique pour une comparaison du temps passé avec un objet déplacé entre formation et BTA. Dans ce cas, trouver une différence significative dans le pourcentage de temps avec un objet déplacé entre formation et BTA dans un groupe et non dans un autre ne montre pas que ces groupes sont statistiquement différentes. Groupes doivent se trouver à posteriori contre uns contre les autres au sein de chaque procès, non seulement dans des essais au sein du groupe.

Il est important de garder à l’esprit que le temps de l’enquête de toute souris individuel ne peuvent pas être utilisée comme preuve pour ou contre la mémoire. Au contraire, mémoire pour l’emplacement de l’objet ou l’identité de ces tâches ne peut être conclu basé sur des données agrégées qui sont statistiquement par rapport aux données agrégées d’un autre groupe ou les niveaux de la chance fixe (50 % pour l’heure, 0 pour le ratio de la discrimination). La taille de l’échantillon nécessaire dépendra fortement de l’ampleur de l’effet d’une manipulation particulière et de la variabilité dans le comportement, qui dépendra à son tour les souris utilisées. Âge, sexe et manipulations tout impact de variabilité. Dans les données de l’exemple présentées dans la Figure 3 a et 3 b, n = 14 sujets ont été utilisés, ce qui donne une taille de l’effet de 0,68 et puissance de 0,65 pour un test t apparié avec α = 0,05. Si une puissance de 0,8 était souhaitée pour ce comparatif, un échantillon de 18 serait nécessaire.

Cette discussion est structurée autour des valeurs de p et de seuils de signification parce que ce sont les mesures et les analyses plus généralement rapportés pour données BTA et NORT et sont donc susceptibles de familier à la fois des expérimentateurs et des examinateurs. Cette dépendance sur les valeurs de p a été fortement critiquée comme non statistiquement valide26. Cependant, bien que les méthodes d’analyse des choix existent et sont approuvés dans certaines revues27, aucun ont été largement adoptés par les domaines biomédicaux et comportements comme norme26.

En résumé, ce protocole teste efficacement la mémoire chez les souris à un coût minime. Recommandations pour les modifications appropriées au protocole sont incluses pour s’assurer de la mise en œuvre réussie avec n’importe quel modèle petit rongeur. Application du présent protocole, des blessures spécifiques ou des modèles d’intervention thérapeutique peut révéler précieuse pertinence fonctionnelle qui complète les mécanismes cellulaires et moléculaires à l’étude.

Disclosures

Les auteurs n’ont rien à divulguer.

Acknowledgments

Ce travail a été financé par R00 NS089938 du NIH et des fonds de démarrage d’une lésion cérébrale chronique et thèmes de découverte à la Ohio State University à EDK.

Materials

Name Company Catalog Number Comments
Sign White - 9% Translucent and Opaque Colored Cast Acrylic (Chemcast) TAP Plastics NA 1/4" x 15.75" x 15.75" with Routed Edges
Sign White - 9% Translucent and Opaque Colored Cast Acrylic (Chemcast) TAP Plastics NA 1/4" x 15.75" x 16.5" with Routed Edges
Sign White - 9% Translucent and Opaque Colored Cast Acrylic (Chemcast) TAP Plastics NA 1/4" x 16.5" x 16.5" with Routed Edges
TAP Acryllic Cement (1 pt.) TAP Plastics NA
16 G Hypo Applicator TAP Plastics NA
Debut Video Capture Software Pro Edition NCH Software NA
Stanely SAE/Metric Comb Square Grainger 6R171
Logitech Pro Stream Webcam C922x CDW 4429927
Belkin 16' USB 2.0 Active Extension Cable CDW 570691
Panduit Pan-Way LD Surface Raceway (8') CDW 300902
Spatial/Environmental Cues Variable NA
Objects for testing Variable NA
70% ethanol Variable NA
Double-sided tape Variable NA

DOWNLOAD MATERIALS LIST

References

  1. Krakauer, J. W., Ghazanfar, A. A., Gomez-Marin, A., Maclver, M. A., Poeppel, D. Neuroscience Needs Behavior: Correcting a Reductionist Bias. Neuron. 93, (3), 480-490 (2017).
  2. Lange, F., Seer, C., Kopp, B. Cognitive flexibility in neurological disorders: Cognitive components and event-related potentials. Neuroscience and Biobehavioral Reviews. 83, 496-507 (2017).
  3. Barnett, J. H., Blackwell, A. D., Sahakian, B. J., Robbins, T. W. The Paired Associates Learning (PAL) Test: 30 Years of CANTAB Translational Neuroscience from Laboratory to Bedside in Dementia Research. Current Topics in Behavioral Neuroscience. 28, 449-474 (2016).
  4. Eichenbaum, H., Otto, T., Cohen, N. J. The hippocampus-what does it do? Behavioral and Neural Biology. 57, (1), 2-36 (1992).
  5. Bartsch, T., Wulff, P. The hippocampus in aging and disease: From plasticity to vulnerability. Neuroscience. 19, (309), 1-16 (2015).
  6. Smith, B. M., Yao, X., Chen, K. S., Kirby, E. D. A Larger Social Network Enhances Novel Object Location Memory and Reduces Hippocampal Microgliosis in Aged Mice. Frontiers in Aging Neuroscience. 10, (142), 1-16 (2018).
  7. Chieffi, S., et al. Exercise Influence on Hippocampal Function: Possible Involvement of Orexin-A. Frontiers in Physiology. 14, (8), 85 (2017).
  8. Garth, A., Roeder, I., Kempermann, G. Mice in an enriched environment learn more flexibly because of adult hippocampal neurogenesis. Hippocampus. 26, (2), 261-271 (2016).
  9. Brown, R. E., Stanford, L., Schellinck, H. M. Developing standardized behavioral tests for knockout and mutant mice. Institute for Laboratory Animal Research Journal. 41, (3), 163-174 (2000).
  10. Barker, G. R., Warburton, E. C. When is the hippocampus involved in recognition memory? Journal of Neuroscience. 31, (29), 10721-10731 (2011).
  11. Savage, S., Ma, D. Animal behavior testing: memory. British Journal of Anaesthesia. 113, (1), 6-9 (2015).
  12. Fanselow, M. S., Dong, H. W. Are the dorsal and ventral hippocampus functionally distinct structures? Neuron. 65, (1), 7-19 (2010).
  13. Vogel-Ciernia, A., Wood, M. A. Examining object location and object recognition memory in mice. Current Protocols in Neuroscience. 69, 1-17 (2014).
  14. Ammassari-Teule, M., Passino, E. The dorsal hippocampus is selectively involved in the processing of spatial information even in mice with a genetic hippocampal dysfunction. Psychobiology. 25, (2), 118-125 (1997).
  15. Le Merrer, J., Rezai, X., Scherrer, G., Becker, J. A., Kieffer, B. L. Impaired hippocampus-dependent and facilitated striatum-dependent behaviors in mice lacking the delta opioid receptor. Neuropsychopharmacology. 38, (6), 1050-1059 (2013).
  16. Hattiangady, B., et al. Object location and object recognition memory impairments, motivation deficits and depression in a model of Gulf War illness. Frontiers in Behavioral Neuroscience. 8, 78 (2014).
  17. Oliveira, A. M., Hawk, J. D., Abel, T., Havekes, R. Post-training reversible inactivation of the hippocampus enhances novel object recognition memory. Learning and Memory. 17, (3), 155-160 (2010).
  18. Cohen, S. J., Stackman, R. W. Jr Assessing rodent hippocampal involvement in the novel object recognition task. Behavioral Brain Research. 285, 105-117 (2014).
  19. Cohen, S. J., et al. The Rodent Hippocampus Is Essential for Nonspatial Object Memory. Current Biology. 23, (17), 1685-1690 (2013).
  20. Sorge, R. E., et al. Olfactory exposure to males, including men, causes stress and related analgesia in rodents. Nature Methods. 11, (6), 629-632 (2014).
  21. Ennaceur, A., Delacour, J. A new one-trial test for neurobiological studies of memory in rats. 1: Behavioral data. Behavioral Brain Research. 31, (1), 47-49 (1988).
  22. Leger, M., et al. Object recognition test in mice. Nature Protocols. 8, (12), 2531-2537 (2013).
  23. Wolf, A., Bauer, B., Abner, E. L., Ashkenazy-Frolinger, T., Hartz, A. M. A Comprehensive Behavioral Test Battery to Assess Learning and Memory in 129S6/Tg2576 Mice. Public Library of Science ONE. 11, (1), e0147733 (2016).
  24. Ennaceur, A. One-trial object recognition in rats and mice: methodological and theoretical issues. Behavioural Brain Research. 215, 244-254 (2010).
  25. Lueptow, L. M. Novel Object Recognition Test for the Investigation of Learning and Memory in Mice. Journal of Visualized Experiments. (126), e55718 (2017).
  26. Wasserstein, R. L., Lazar, N. A. The ASA's Statement on p-Values: Context, Process, and Purpose. The American Statistician. 70, (2), 129-133 (2016).
  27. Ranstam, J. Why the P-value culture is bad and confidence intervals a better alternative. Osteoarthritis and Cartilage. 20, (8), 805-808 (2012).

Comments

0 Comments


    Post a Question / Comment / Request

    You must be signed in to post a comment. Please or create an account.

    Usage Statistics