Waiting
Login processing...

Trial ends in Request Full Access Tell Your Colleague About Jove

18.5: Potentiel de cellule et énergie libre
TABLE DES
MATIÈRES

JoVE Core
Chemistry

A subscription to JoVE is required to view this content. You will only be able to see the first 20 seconds.

Education
Cell Potential and Free Energy
 
TRANSCRIPTION

18.5: Potentiel de cellule et énergie libre

Thermodynamique d'une réaction Redox

La thermodynamique est la branche de la physique qui traite de la relation entre la chaleur et d'autres formes d'énergie. Dans une cellule électrochimique, l'énergie chimique est convertie en énergie électrique.

Ainsi, on peut prévoir un lien entre le potentiel de cellule, la variation d'énergie libre et la constante d'équilibre de la réaction. Le potentiel de cellule peut également être mesuré comme la force oxydante ou réductrice, et des mesures similaires de la force acido-basique se reflètent dans les constantes d'équilibre.

L’énergie libre de Gibbs et la relation entre E°cellule et ΔG°

L'énergie libre de Gibbs est une quantité utilisée pour calculer la quantité maximale de travail réversible effectué par un système thermodynamique maintenu à température et pression constantes. Elle est indiquée par le symbole G, et sa variation est représenté par ∆G. La variation d'énergie libre standard d'un système, ΔG°, est définie comme le travail maximum effectué par un système, wmax. Dans le cas d'une réaction d'oxydoréduction se produisant dans une cellule galvanique dans des conditions standard, tout le travail effectué est associé au transfert d'électrons de l'agent réducteur à l'agent oxydant,wélec. Ainsi,

Eq1

Cependant, tout travail associé au transfert d'électrons dépend de la charge transférée en Coulombs ainsi que du potentiel de cellule :

Eq2

n = le nombre de moles d'électrons transférés, F est la constante de Faraday, qui représente la charge coulombique de 1 mole d'électrons, et E°cellule est le potentiel standard de cellule. La relation entre ΔG° et ΔE°cellule confirme les conventions de signes et les critères de spontanéité de la réaction. Les réactions redox spontanées ont un potentiel positif et des valeurs négatives d'énergie libre.

Relation entre E°cellule et K

La variation d'énergie libre standard ΔG° est liée à la constante d'équilibre K d'une réaction redox comme suit :

Eq3

La combinaison d'une relation déduite précédemment entre ΔG° et K et de l'équation relative à ΔG° et E° celluledonne le résultat suivant :

Eq4

Par conséquent,

Eq5

Cette équation indique que les réactions d'oxydoréduction ayant des potentiels cellulaires standard importants ou positifs se poursuivent afin d'être totale, atteignant l'équilibre lorsque la plupart des réactifs ont été transformés en produit.

Les réactions non spontanées ou les réactions qui se produisent en sens inverse présentent des potentiels de cellule négatifs, des valeurs d'énergie libre positives et une constante d'équilibre inférieure à un. Une constante d'équilibre de un et des valeurs du potentiel de cellule et d'énergie libre égales à zéro sont associées à une réaction en équilibre dans des conditions standard.

La relation entre le potentiel de cellule dans des conditions standard et les constantes thermodynamiques ΔG° et K peut être expliquée grâce à la figure ci-dessous :

Image1

Figure 1 : graphique illustrant la relation entre trois propriétés thermodynamiques importantes.

Ce texte est adapté de Openstax,Chimie 2e, Section 17.4 : Potentiel, énergie libre et équilibre.

Get cutting-edge science videos from JoVE sent straight to your inbox every month.

Waiting X
Simple Hit Counter