Waiting
Login processing...

Trial ends in Request Full Access Tell Your Colleague About Jove
JoVE Science Education
Coronavirus / COVID-19 Procedures

This content is Free Access.

French
 
Click here for the English version

COVID-19 / Éclosion de coronavirus : protéger les voies respiratoires - Intubation entérine

Overview

En période de pandémie, le personnel médical devient une ressource clé dans la lutte contre l’infection. Pour obtenir les meilleurs soins médicaux, des techniques et des procédures pertinentes doivent être enseignées au personnel médical afin de réduire le risque d’infection. Les patients de COVID ont souvent besoin de la ventilation mécanique due à l’insuffisance respiratoire progredient, ainsi une intubation enotracheal devient une procédure critique en gérant ces patients. Cette procédure a un risque accru d’infection due à la formation d’aérosols et de travailler avec des voies respiratoires non sécurisées. La sécurité des patients ne doit pas être négligée, et des complications comme l’hypoxémie et l’aspiration doivent être évitées. En même temps, la protection personnelle contre l’infection est de la plus haute importance parce que les ressources humaines en cas de pandémie doivent être préservées. Cette vidéo montre la procédure d’intubation enotracheal tout en tenant compte de la protection personnelle contre les infections.

Procedure

Les principaux objectifs de ce protocole sont la réduction de la formation d’aérosols et l’induction rapide de la séquence.

Il existe plusieurs recommandations critiques pour ce protocole : maintenir un seuil bas pour l’intubation précoce, utiliser la laryngoscopie vidéo en première ligne, éviter l’oxygénothérapie à débit élevé pour réduire la formation d’aérosols, avoir le moins de personnel possible dans la pièce et utiliser des listes de contrôle pour la préparation et la procédure.

  1. Préparer les matériaux nécessaires à l’extérieur de la salle des patients.
  2. Donnez un aperçu à l’équipe.
  3. Donn équipement de protection individuelle (robe, casquette, lunettes, gants) ainsi que de l’équipement supplémentaire pour travailler avec une voie aérienne ouverte: FFP3 / N-95 masque, visière, et une deuxième paire de gants.
  4. Connectez les doubles filtres au ventilateur et vérifiez les points de connexion des tubes de ventilation.
  5. Informez le patient de la procédure en attente et obtenez le consentement.
  6. Obtenir une surveillance hémodynamique (ECG, SpO2, NBP).
  7. Optimisez la position du patient et les exigences d’intubation en élevant le haut du corps.
  8. Testez l’unité d’aspiration.
  9. Testez l’accès veineux (minimum 2).
  10. ARRÊTEZ toute l’équipe : Suivez un principe de 10 secondes pendant 10 minutes (discutez des problèmes, des opinions, des faits, du plan) et consultez la liste de vérification.
  11. Arrêtez l’approvisionnement en oxygène(laissez O 2 canule nasale en place), et retirez le masque de protection du patient.
  12. Placez le masque respiratoire et serrez-le avec les deux mains.
  13. Commencez l’approvisionnement en oxygène par la canule nasale O2 à 3 litres/min.
  14. Commencez la pré-oxygénation avec FiO2 1.0 avec le ventilateur (CPAP sans support de pression, PEEP 5 mbar) pendant 3-5 minutes.
  15. Vérifiez l’hémodynamique et préparez les vasopresseurs à l’hypotension.
  16. Administrer rapidement des anesthésiques et des relaxants musculaires, et attendre au moins 45 secondes. Ceci est fait pour obtenir de bonnes conditions d’intubation et pour s’assurer que le patient ne tousse pas pendant l’intubation.
  17. Arrêtez l’approvisionnement en oxygène par la canule nasale, puis arrêtez le ventilateur.
  18. Retirez le masque respiratoire et placez-le en toute sécurité à côté du patient.
  19. Effectuez l’intubation entéracheal utilisant la laryngoscopie vidéo pour éviter de s’approcher trop près des voies aériennes non protégées. Bloquez le brassard dès que le tube est en place.
  20. Connectez le ventilateur à l’unité d’aspiration fermée intégrée.
  21. Vérifiez les sites de connexion des tubes de ventilateur.
  22. Démarrez le ventilateur.
  23. Vérifiez le placement correct du tube avec capnographie et auscultation.
  24. Retirer la canule nasale O2
  25. Fixer le tube ensotracheal.
  26. Retirez la paire extérieure de gants.
  27. Insérer le tube nasogastrique.

En cas de voies respiratoires étonnamment difficiles, les dispositifs supraglottiques des voies respiratoires sont préférés à la ventilation du masque en raison d’un risque plus faible de formation d’aérosols. Tous les matériaux nécessaires à une voie aérienne difficile doivent être placés à l’extérieur de la zone contaminée et un accès rapide à un assistant supplémentaire doit être assuré.

Disclosures

Aucun conflit d’intérêts n’a été déclaré.

Get cutting-edge science videos from JoVE sent straight to your inbox every month.

Waiting X
Simple Hit Counter