Login processing...

Trial ends in Request Full Access Tell Your Colleague About Jove

8.11: Transporteurs d'électrons
TABLE DES
MATIÈRES

JoVE Core
Biology

A subscription to JoVE is required to view this content. You will only be able to see the first 20 seconds.

Education
Electron Carriers
 
TRANSCRIPTION

8.11: Electron Carriers

8.11: Transporteurs d'électrons

Electron carriers can be thought of as electron shuttles. These compounds can easily accept electrons (i.e., be reduced) or lose them (i.e., be oxidized). They, therefore, play an essential role in energy production because cellular respiration is contingent on the flow of electrons.

Over the many stages of cellular respiration, glucose breaks down into carbon dioxide and water. Electron carriers pick up electrons lost by glucose in these reactions, temporarily store the electrons and input them into the electron transport chain.

Two such electron carriers are NAD+ and FAD, which are both derived from B vitamins. The reduced forms of NAD+ and FAD, NADH and FADH2, respectively, are produced during earlier stages of cellular respiration (glycolysis, pyruvate oxidation, and the citric acid cycle).

The reduced electron carriers NADH and FADH2 pass electrons into complexes I and II of the electron transport chain, respectively. In the process, they are oxidized to form NAD+ and FAD.

Additional electron carriers in the electron transport chain are flavoproteins, iron-sulfur clusters, quinones, and cytochromes. With the assistance of enzymes, these electron carriers eventually transfer the electrons to oxygen molecules. The electron carriers become oxidized as they donate electrons and reduced as they accept them, and thus alternate between their oxidized and reduced forms.

Electron carriers provide a controlled flow of electrons that enables the production of ATP. Without them, the cell would cease to function.

Les porteurs d’électrons peuvent être considérés comme des navettes électroniques. Ces composés peuvent facilement accepter les électrons (c.-à-d. être réduits) ou les perdre (c.-à-d. être oxydés). Ils jouent donc un rôle essentiel dans la production d’énergie parce que la respiration cellulaire dépend du flux d’électrons.

Au cours des nombreuses étapes de la respiration cellulaire, le glucose se décompose en dioxyde de carbone et en eau. Les porteurs d’électrons captent les électrons perdus par le glucose dans ces réactions, stockent temporairement les électrons et les introduisent dans la chaîne de transport d’électrons.

Deux de ces vecteurs d’électrons sont NAD+ et FAD, qui sont tous deux dérivés de vitamines B. Les formes réduites de NAD+ et FAD, NADH et FADH2, respectivement, sont produites au cours des premiers stades de la respiration cellulaire (glycolyse, oxydation des pyruvats, et le cycle de l’acide citrique).

Les porteurs réduits d’électrons NADH et FADH2 transmettent des électrons dans les complexes I et II de la chaîne de transport d’électrons, respectivement. Dans le processus, ils sont oxydés pour former NAD+ et FAD.

D’autres porteurs d’électrons dans la chaîne de transport d’électrons sont les flavoprotines, les amas fer-soufre, les quinones et les cytochromes. Avec l’aide d’enzymes, ces vecteurs d’électrons finissent par transférer les électrons vers des molécules d’oxygène. Les porteurs d’électrons s’oxydent au fur et à mesure qu’ils donnent des électrons et se réduisent au fur et à mesure qu’ils les acceptent, et alternent ainsi entre leurs formes oxydées et réduites.

Les porteurs d’électrons fournissent un flux contrôlé d’électrons qui permet la production d’ATP. Sans eux, la cellule cesserait de fonctionner.


Lecture suggérée

Get cutting-edge science videos from JoVE sent straight to your inbox every month.

Waiting X
simple hit counter